Avertir le modérateur

16/12/2008

Lancer de Babouches sur Bush: Est-ce de l'art ou de la politique?


C'est le happening de l'année 2008: Le double lancer de tatane du journaliste egyptien Mountadar al Zaidi. La double esquive de Bush. Bon pied, bon oeil. Le premier (sorte de version orientale de notre entartreur belge) est devenu le héros de l'année dans le monde arabe, détronant le petit Mohamed Al-Duhra. Dans les rues arabes on ne défile plus en brulant le drapeau américain, mais en brandissant des chaussures: la nouvelle arme de l'opprimé arabe face à la puissante armée du "grand satan". Le second quitte la scène en montrant que si sa politique moyen-orientale fut pour le moins approximative, il lui reste de bon reflèxes. Aux dernières nouvelles chacun s'emploierait à éviter la prison à "Human Pompe", et c'est tant mieux. Si tous les anti-américains se contentaient de lancer des chaussures sur l'objet de leur ressentiment plutôt que de poser des bombes ou de mitrailler d'innocentes victimes, l'humanité aura fait un grand pas en avant. Mieux vaut une paire de godasses sur Bush que deux avions sur le World Trade Center. Une chose parait certaine, compte tenu de l'enthousiasme arabe, aucun Thierry Meyssan ne viendra nous expliquer qu'il s'agit d'une conspiration américaine destinée à prouver la santé de leur Président. Just kiding.

Notons déjà qu'en plus d'être devenu mondialement célèbre (A-t-il entendu parler de la prophétie d'Andy Warhol sur le quart d'heure de célèbrité auquel chacun a droit?), l'obscur journaliste sera peut-être riche. En effet, sans même passer par la case E-bay, l'objet du délit s'arrache à prix d'or. $100000 à droite pour l'ancien coach de l'équipe de foot irakienne! 10 millions à gauche pour un saoudien anonyme! La paire de babouches achetée quelques dollars sur un marché de Bagdad spécialement pour l'occasion est devenue une oeuvre d'art...la video visionnée des millions de fois sur You-Tube. Gageons que modèle en question fera fureur à Bagdad ou au Caïre en 2009. Je me pose quand même la question: En droit irakien, l'agresseur reste-t-il le propriétaire des chaussures, qui deviennent des pièces à conviction? Rien n'est moins sûr, puisque si en la matière, s'agissant d'un "meuble", possession vaut titre, les chaussures appartiennent donc désormais-si la justice et l'Etat irakien ne s'en saisissent pas-à celui qui les a ramassées, c'est à dire, très probablement, à un membre du service de sécurité du Président américain. Mais cessons de pérorer. En 2003, les irakiens heureux d'être liberés du tyran Saddam frappaient sa statue de la semelle de leurs chaussures, geste qui vaut suprême insulte dans le monde arabe. 5 ans plus tard, Bush échappe de justesse au ridicule grâce à son sens de l'esquive. Il s'en est fallu de peu, mais, après tout, c'est le geste qui compte, non? Dans son premier commentaire, Bush, sur un ton assez patelin, a fait observer que c'était une façon comme une autre d'attirer l'attention sur soi dans une société libre et démocratique. Façon de souligner le chemin parcouru par les irakiens en quelques années. Nous vous avons débarassé d'un dictateur et en plus nous vous donnons même la possibilité de nous foutre des coups de semelles sur la gueule. C'est pas extra la démocratie? Encore une victoire de Washington, donc, mais que les Arabes transforment en défaite. Pourtant, essayez donc de lancer une paire de chaussures à la figure, disons de Khadafi ou d'Assad, et on en reparlera. Les libérateurs (spécialement les liberateurs américains comme Donald Rumsfeld) commettent des erreurs. Celles-ci se nomment Abu-Ghraïb ou encore la dissolution du parti Baas. Mais leur plus grande est de penser que les opprimés leur seront reconnaissant éternellement d'avoir mis fin à leur calvaire. La victoire du libérateur ne fait au contraire que souligner leur propre impuissance à se soustraire au joug qui les écrasait.

Commentaires

"Possession vaut titre" ? essayez donc de partir avec un portable que vous aurez ramassé devant son propriétaire... Quant aux possessions d'un prévenu, heureusement, elles restent les siennes, et c'est évidemment un droit fondamental.

Quant aux irakiens, soit vous êtes là pour faire de la propagande pour votre camp, soit vous acceptez de faire un effort pour comprendre. Comprendre pourquoi une partie importante de la population, sunnites comme chiites, s'est mise à détester les américains. Les centaines de milliers de morts de la guerre, qui font que chaque famille irakienne ou presque compte une ou plusieurs victimes, et puis au quotidien l'ultra violence et la peur inspirée tant par les troupes américaines que par les rébellions depuis six ans. C'est long six ans. Et les irakiens ne sont pas plus naïfs que vous et moi, ils savent bien qu'on ne les a pas "libéré" par idéal (il y aurait 77 autres pays à envahir !), mais pour des intérêts dont ils ont ras le bol d'être les instruments et les victimes systématiques. Enfin ils savent qu'il n'y a pas vraiment de raison que ça s'améliore. Qu'un pouvoir corrompu et autoritaire succède, comme c'est probable, à celui ci, et le gâchis sera complet.

Écrit par : Thomas Poirier | 17/12/2008

Monsieur Sylavain Attal,

Si en Irak, lancer des chaussures au visage d'une personne vaut suprême insulte, la bonne question est de savoir pourquoi après les avoir lancés au visage de Saddam, cinq ans après les Irakiens les lancent-ils au visage de Bush ? Tout simplement parce que les schémas se reproduisent et que en Bush ils ont retrouvé un Saddam Hussein sans la moustache. Il leur a suffi d'enterrer 1 millions de morts et de pénétrer l'enfer d'Abou Ghraieb pour réaliser à quel point la démocratie de Bush ressemblait à la dictature de Saddam: toutes deux ne sont que mafiocratie. De grâce M. Attal, gardez vos opinions grand bien vous fasse, mais exprimez les d'une tout autre manière, les discours creux à la Condolezza Rice que vous annonez à longueur de journée ne prennent plus. Il n'ya pas de victoire pour Bush que les Arabes transformeraient en défaite, le gus s'en va la queue entre les jambes, détesté par son propre peuple, hai par toute la planète, humilié par un jeune journaliste (au passage irakien et non égyptien et ses chaussures ne sont pas des babouches) qui en fait la risée du monde entier quelques sionistes néocons mis à part

Écrit par : Fatma Benmosbah | 17/12/2008

Monseur Bush est comme toujour dans son répertoire!!!))) c'est une figure politique le plus ridicule... je pense les americains doivent se sentir honteux....

Écrit par : Isabelle - Flowers Fotos | 14/01/2009

Combien de fois il a essaye d'introduire la democratie dans ces pays. Ca est devenu comme une tradition. Vous ne le croyez pas? En tout cas son role se deplace en arriere.

Écrit par : Madison - Cyprus Properties For Sale | 14/01/2009

Si je presentai dans un comitte du cinématographe, je collerai la prime pour la meilleur interprétation comediane a monseur Bush! je pense il est le meilleur comique de nos jours!

Écrit par : Michael | 22/01/2009

Mountazer Al Zaïdi, un journaliste égyptien? C'est la meilleure celle - là. Ce journaliste courageux est irakien monsieur. Ca n'est pas une coquille, mais une erreur dans votre première phrase...

Écrit par : feu | 10/02/2009

je crois qu'il ne faut pas remuer les morts sans quoi nous avons des millénaires a comptabiliser et des millions de réglements de compte ;-)

Écrit par : Milla | 22/05/2009

Cette vidéo a fait le tour du monde et m'a fait bcp rire. Peut être une future discipline olympique :-D

Écrit par : Chaussures femmes | 08/07/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu