Avertir le modérateur

19/10/2008

Vous avez dit: Vive la Crise?

Depuis ma dernière note sur les Etats-Unis, en date du 15 septembre, Obama a creusé l'écart dans les sondages. C'est bien entendu l'étendue et la gravité de la crise financière, la crainte d'une récession de longue durée qui expliquent cette évolution, ou plus exactement la médiocrité des prestations de Mc Cain dès qu'il est question d'économie. Obama est beaucoup plus pragmatique sur ces questions, même si son programme parait désormais en grande partie irréaliste. Mais le besoin de régulation et d'intervention étatique apporté par la crise rend plus pertinentes les solutions traditionnellement proposées par les démocrates. La crise a été la fameuse "surprise d'octobre". Et une sacrée, même si d'aucuns l'avaient vue arriver, peut-être pas avec cette intensité. Du coup l'effet "Palin" a fait long feu. Arrive alors l'épisode "Joe le plombier" qui donne l'occasion d'un autre "story telling": Un homme qui symbolise le rêve américain (déçu), écrasé par les impôts et poursuivi par le fisc, qui pour cette raison ne peut racheter l'entreprise pour laquelle il travaille. Bien joué. Ce sont, bien plus que les programmes sur ce genre d'histoires que se cristallisent les intentions de vote de dernière minute. Mais encore raté: Joe s'exprime un peu trop bien dans les medias. On découvre que s'il n'est pas un vrai "plombier", 'il est en revanche enregistré comme Républicain. Comme par hasard, il est blanc et habite l'Ohio. Le "swing state" par excellence. Depuis 40 ans celui qui gagne l'Ohio gagne l'élection. De la à imaginer un coup monté de la campagne Mc Cain, il n'y a qu'un pas. Ce dernier en a juste un peu trop fait, en citant Joe pas moins de 24 fois lors du dernier débat!
Alors? L'affaire est dans le sac? Ça se pourrait bien. Que peut il encore arriver? Tout le monde pense notament à une sous-estimation énorme du vote racial par les sondages qui ne sont pas très fiables aux Etats-Unis. Ou pire, à un attentat terroriste ou contre la vie d'Obama. On joue à se faire peur sur le thème: Il n'y aura jamais un noir à la Maison Blanche, il y aura un coup de théatre de dernière minute. Je crois quant à moi-c'est un pari, le grand pari de cette élection- que, hors mis dans quelues Etats du sud, l'Amérique blanche souhaite entrer dans une ère post raciale pour se débarrasser de la culpabilité de l'esclavage et de la ségrégation. Dans ce dessein, Obama, noir juste ce qu'il faut, apparait comme l'homme idéal.

Commentaires

Si Obama est élu, alors il faudra bien le réaliser en France. Le réaliser afin d'effacer notre sempiternel sentiment de supériorité vis-à-vis des USA en matière d'ouverture d'esprit...

Écrit par : Fran | 20/10/2008

@ Fran,

+1000

Mr Attal,

Votre analyse est sans doute juste, mais je ne pense pas que ce soit l'élément déterminant de l'americain moyen.
A mon humble avis, les républicains ont creusé eux même leur tombe avec un campagne calamiteuse en eusant et abusant de manière grossière des vieilles ficelles du passé (diffamation, mensonge, racisme à peine voilé etc...).
Et le pire de tout, le choix de Sarah Palin qui même aux yeux du bon vieux "Joe 6 pack" n'est pas crédible.
Plus qu'une adhésion au discour et à la personnalité d'Obama, c'est la lassitude de la politique et des méthodes des républicains qui prévaut.
Barack Obama n'a eu qu'a rester lui même et allez dans le sens du vent.
Mais ce n'est pas encore fini, Karl Rove doit avoir un plan C.

Écrit par : othello | 20/10/2008

char * erreur(void){

Je ne vois pas en quoi les sondages aux US, souvent imités, seraient moins fiables qu'ailleurs.
En 1936 Gallup annonçait déjà l' élection de Roosevelt.


return "correction";
}

Écrit par : kr | 20/10/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu