Avertir le modérateur

13/07/2008

Allons enfants!

Tout le monde ou presque sera là. Il ne manquera que Khadafi qui se considère davantage comme un africain que comme un méditerranéen et qui a besoin de se singulariser par des coups d'éclats. Sacré Mouamar! Je voudrais dire deux ou trois choses rapides sur ce lancement en grande pompe de l'Union pour la Méditerranée.
Primo que c'est évidement une excellente idée, mais qu'elle me parait mort-née. C'est très simple, la France n'a pas les moyens financiers de mener cette politique d'ouverture au sud. D'élargissement, serait-on tenté de dire. Bruxelles a déjà redimensionné l'affaire, en laissant toutefois au Président français, et pour six mois de l'UE le plaisir de produire un "show". Hors-mis des plans de dépollution de la Méditérannée, des arrières pensées sur le nucléaire civil, cette union ne comporte guère de projet concret. On ne sait même pas si, passé les six mois de présidence française, ce n'est pas la République Tchèque qui assurera-comme prévu- la co-présidence de l'UPM. Je veux bien, mais n'en déplaise aux bureaucrates bruxellois, tout comme l'Europe, la Méditerranée c'est d'abord une réalité géographique!
Deuxio, c'est un immense malentendu. Le Nord veut montrer qu'il n'adhère pas au choc des civilisations et aider les pays du sud à créer des emplois chez eux pour que leur jeunesse de déferle pas sur nos frèles économies, alors qu'au sud on ne rêve que de visas pour travailler dans les prospères contrées du Nord.
Tertio. On fait beaucoup de bruit autour de la présence d'Assad, le 13 et même le 14. Je ne vois pas comment Sarkozy aurait pu le renvoyer à Damas alors que ses collègues iraient, eux, congratuler l'armée française. Souhaité de le 13, sa présence le 14 devenait inévitable. Bien sûr, la Syrie a une nouvelle fois dicté sa loi au Liban. Elle finit toujours par obtenir ce qu'elle veut et ne donne rien en échange. Mais elle existe et aussi bien au Liban qu'avec Israël il ne peut pas y avoir de paix sans elle. Qu'on espère pas non plus que ce hochet méditerranéen va faire d'elle par magie un pays en voie de démocratisation. Le pouvoir syrien est un clan qui ne peut se maintenir au pouvoir que par le sang et la terreur. Mais si l'on met de côté Israël, et aussi la Turquie et le Maroc qui font de réels efforts en direction de la démocratie, ou sont les démocrates autour de cette Méditerranée?
On va donc festoyer pendant ces deux jours. La France aura deux ou trois raisons de se feliciter de son initiative (l'ouverture d'une ambassade syrienne au Liban, peut-être des contacts israélo-syriens sans lendemains en coulisse), mais toute comparaison entre cette UPM et la naissance de l'Europe serait abusive et nous prendrait vraiment, nous autre mediterranéens, pour de enfants.
Bonnes vacances!

03/07/2008

Miracle à la colombienne

Ingrid Betancourt est donc libre. Libérée par l'armée colombienne, il faut le dire et le redire, sans tirer le moindre coup de feu. Avec elle 13 autres otages américains et colombiens. On n'ose dire qu'il s'agit là d'une opération "à l'israélienne", tant ce genre de comparaison sont dangereuses pour leurs auteurs de nos jours... C'est en tout cas une leçon de professionalisme et d'humanité de la part d'une armée et d'un Président (Uribe) régulièrement diffamé, en particulier sur la toile. Il y avait tant d'âmes vertueuses qui eussent préféré voir ici le triomphe de Chavez, l'homme qui met à terre l'économie de son pays et son peuple à l'abri de grands discours anti-impérialistes! Mais brisons-là, l'heure n'est pas aux règlements de compte. On verra comment certains s'arrangent avec leurs sempiternelles rengaines pacifistes. A les entendre il aurait fallu céder à toutes les exigences, même les plus baroques, d'une guerilla aux abois. La fermeté résolue peut aussi payer. Souhaitons que cette leçon soit méditée.
On ne reprochera pas non plus à Sarkozy d'avoir lui aussi donné l'impression de céder au "mirage Chavez". Pour réussir, il fallait bien sûr mettre toutes les chances de son côté,  et la pression qu'il a mise en permanence sur tous les acteurs a été très précieuse. Un peu plus de solidarité manifeste avec Uribe n'aurait toutefois pas été déplacée. Mais il faut dire que la famille d'Ingrid n'a jamais cru à la stratégie du Président colombien. On ne peut pas non plus le lui reprocher, mais cela à sûrement influencé Sarkozy.
Il y a en effet quelque chose de quasi miraculeux dans cette libération qui a pris de court tout le monde, à commencer par le Président français qui n'était visiblement pas dans la confidence. Le secret est bien sûr le principal ingrédient de la réussite de telles actions d'éclat.
Les Farcs ne sont pas vaincues pour autant. Elles ont encore des dizaines d'otages anonymes auxquels il faut penser plus que jamais. Les problèmes sociaux de la colombie demeurent, bien sûr, même si la situation de ce pays est bien préférable à celle de son voisin du nord pourtant imbibé d'or noir.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu