Avertir le modérateur

03/07/2008

Miracle à la colombienne

Ingrid Betancourt est donc libre. Libérée par l'armée colombienne, il faut le dire et le redire, sans tirer le moindre coup de feu. Avec elle 13 autres otages américains et colombiens. On n'ose dire qu'il s'agit là d'une opération "à l'israélienne", tant ce genre de comparaison sont dangereuses pour leurs auteurs de nos jours... C'est en tout cas une leçon de professionalisme et d'humanité de la part d'une armée et d'un Président (Uribe) régulièrement diffamé, en particulier sur la toile. Il y avait tant d'âmes vertueuses qui eussent préféré voir ici le triomphe de Chavez, l'homme qui met à terre l'économie de son pays et son peuple à l'abri de grands discours anti-impérialistes! Mais brisons-là, l'heure n'est pas aux règlements de compte. On verra comment certains s'arrangent avec leurs sempiternelles rengaines pacifistes. A les entendre il aurait fallu céder à toutes les exigences, même les plus baroques, d'une guerilla aux abois. La fermeté résolue peut aussi payer. Souhaitons que cette leçon soit méditée.
On ne reprochera pas non plus à Sarkozy d'avoir lui aussi donné l'impression de céder au "mirage Chavez". Pour réussir, il fallait bien sûr mettre toutes les chances de son côté,  et la pression qu'il a mise en permanence sur tous les acteurs a été très précieuse. Un peu plus de solidarité manifeste avec Uribe n'aurait toutefois pas été déplacée. Mais il faut dire que la famille d'Ingrid n'a jamais cru à la stratégie du Président colombien. On ne peut pas non plus le lui reprocher, mais cela à sûrement influencé Sarkozy.
Il y a en effet quelque chose de quasi miraculeux dans cette libération qui a pris de court tout le monde, à commencer par le Président français qui n'était visiblement pas dans la confidence. Le secret est bien sûr le principal ingrédient de la réussite de telles actions d'éclat.
Les Farcs ne sont pas vaincues pour autant. Elles ont encore des dizaines d'otages anonymes auxquels il faut penser plus que jamais. Les problèmes sociaux de la colombie demeurent, bien sûr, même si la situation de ce pays est bien préférable à celle de son voisin du nord pourtant imbibé d'or noir.

Commentaires

uribe un humaniste?

Écrit par : dumontier | 03/07/2008

Bravo pour votre synthèse.
C'est vrai, comment les délateurs d'Uribé le fasciste et adorateurs de Chavez le Saint anti impérialiste vont-ils nous expliquer qu'ils ont toujours eu raison et continuer à soutenir les mauvais combats, pourvu qu'ils aient un vernis de gauche ?
Pourriez-vous faire un article de fond pour tenter d'analyser cette perversion de la pensée qui pousse des gens intelligents à soutenir le maoïsme pour découvrir plus tard le Tibet, à soutenir les vietscong pour découvrir à contre-temps les boat people(nous n'avions pas voulu cela titrait en son temps le nouvel obs), le stalinisme pour découvrir aprés Soljenitsine, etc,etc....
Surtout, comment ces spécialistes de l'erreur ( grave pour les victimes ) continuent-ils à s'auto-proclamer leader d'opinion ?

Écrit par : LAPEYRE | 03/07/2008

bonjour,

je suis tres content et touché par la liberation d'Ingrid . je lui souhaite un bon retablissement et bienvenue au monde libre.

je voudrai poser une question : est ce que tu sera prêt de de même pour le jeune soldat franco-israelien .qui est sequestré à 10m sous terre dans la bande de gaza

bonne journé

Écrit par : Salomon | 03/07/2008

Comme beaucoup, je le suppose, je reste assez sceptique face aux éléments de ces récits fragmentaires qui laisseraient à penser que les détenteurs des otages étaient d'une insondable naïveté. Le scénario ainsi relaté me fait plus évoquer celui d'un gros navet des années 50 que celui d'un film d'espionnage à gros budget.En comparaison,la calamiteuse expédition du Rainbow Warrior mériterait l'attribution d'un ou deux Oscars. Mais au delà de la naïveté des ravisseurs , réelle ou supposée, c'est d'avantage la naïveté de toutes les réactions que je lis ça et là qui me préoccupe. Journalistes, politiques, commentateurs de tous poils, comment qualifier ce manque de recul? cette précipitation dans le compassionnel? cette farandole de joie béate ?
Miracle avez-vous dit ? ah bon.. soit.. méditons ensemble.. jusqu'à la lévitation ?

Écrit par : Chami | 03/07/2008

J'aimerais qu'on parle plutôt du rôle des américains, donc du pétrole, et de l'ardoise payée par la France, et à qui ?

Écrit par : Tillerman | 04/07/2008

Mais que racontez-vous donc monsieur ?

Un succès pour l'Armée colombienne (sans qu'aucune balle ne soit tirée .. ah combien de fois le dira-t-on .. Ca épate hein .. Alors que nous à Carcassonne ..) ?
Alors qu'il s'agit d'une mission d'infiltration pensée, programmée de (très) longue date !
Donc bien évidemment des services secrets et pas uniquement colombiens !
Ca crève les yeux mais pas les votres, sans doute, parce que vous l'êtes déjà, aveugle.

Une leçon d'humanité, vous dites ?
Uribe, un modèle d'humanité !!!
C'est énorme d'écrire cela.

L'heure n'est pas aux réglement de compte, dites-vous encore ?
Non sans avoir régler le compte une ligne plus haut de Chavez ?
Voilà un modèle .. d'humaine hypocrisie.

Sarkozy n'a pas cédé au "mirage" Chavez ?
Ah ?
Vous refaites l'Histoire donc ..
Non parce que replongez-vous dans ce que déclarait le chef de notre Etat il y a quelques mois, il me semble qu'il ne voyait pas en Chavez, un mirage, mais un interlocuteur !

Les FARC ne prennent un "s" à la fin, mais c'est un détail ..

Et sinon, cette opération commando des médias sur nos cerveaux, vous n'en dites rien ?

Non, bien sûr.

Vous êtes dans la pensée dominante, voilà tout.
Un bon soldat.

http://filoo1962.spaces.live.com

Écrit par : P. Sage | 04/07/2008

A P.SAGE
Il me semble que la pensée dominante est plutôt chez les admirateurs de Chavez, le nouveau Ché ( peut-être même Boliver...). Il suffit de lire la presse au moment des négociations, il y a quelque temps.
Presque tout le monde, y compris la famille, semblait considérer que tout était de la faute de l'intransigeance de Uribe et feignait d'oublier que les ravisseurs et géoliers étaient les FARC, pas le gouvernement colombien.
L'homme est ainsi constitué que, quelques soient les faits, il ne révise jamais ses croyances.
Mais cela demande parfois une certaine gymnastique............
Un vrai bon point pour Chavez : Il a félicité Uribé.

Écrit par : LAPEYRE | 04/07/2008

A M. Lapeyre

Même si ça reste à confirmer, voilà une info qui va calmer les admirateurs d'Uribe :

http://www.lefigaro.fr/international/2008/07/04/01003-20080704ARTFIG00425--millions-de-dollarspour-liberer-betancourt-.php

Dire que la pensée dominante est "plutôt" chez les admirateurs de Chavez, c'est particulièrement gonflé !
C'en en même hilarant.

Écrit par : P. Sage | 04/07/2008

Chavez bénéficie d'un culte, particulièrement sur la toile cela me parait évident, tout comme il est vrai aussi que sa magie est en train d'être un peu confondue, comme les vénézueliens eux-mêmes ne s'y trompent plus. Le neo bolivarisme de Chavez continue d'avoir ses fidèles. Particulièrement dans notre pays ou l'on aime se bercer d'illusions "anti-capitalistes", inlassablement à la recherche du socialisme réel, sans voir en effet où mène cette "barbarie à visage humain".
Je retiens la suggestion de Lapeyre, mais lui dit qu' il y a aussi, fort heureusement une gauche qui ne se fourvoie pas. Même si elle n'est pas souvent aux commandes, hélas.
Cela dit, Chavez a joué un rôle positif à un moment donné en utilisant ses relations privilégiées avec les Farc (auxquelles, on le sait maintenant il apporte soutien logistique et financier) pour faire libérer quelques otages. Mais il n'est pas non plus les Farc et l'on a bien vu que les guerilleros l'avaient manipulé.
Quand au scénario de la libération, je ne serais pas surpris d'apprendre qu'il y a eu mise en scène, au sens ou l'on sait qu'en plus des spécialistes du renseignement, des psychologues et même des scénaristes participent à ce genre d'opération, ou il s'agit surtout de leurer l'adversaire en le faisant entrer dans une fiction préécrite. Cette fiction doit être crédible bien sûr et il y a des professionnels pour cela! Cette méthode dite de "strorytelling" (décrite par Christian Salmon dans son livre fascinant) est utilisée partout aujourd'hui , dans l'entreprise, en politique etc...De même que des spécialistes de l'armée sont utilisés par Hollywood ou la télévision, l'inverse est vrai aussi!
Quand au versement d'argent, il me semble que la version la plus probable est qu'une certaine somme a pu servir à "retourner" un ou deux chefs des Farc, préalable indispensable à la réussite de l'opération. Évidement, afin de les protéger d'éventuelles vengeances des camarades qu'ils ont trahi il était nécessaire que ceux-ci croient qu'ils ont été abusés, c'est pourquoi il était indispensable que tout le monde, y compris les otages, "voient" leur déconfiture, et que ce qu'ils "voient" soit crédible, réaliste comme dans une bonne fiction. De ce point de vue là aussi IB a pu se trouver à la fois actrice de son propre rôle mais aussi spectatrice du scénario de sa libération. Je ne vois là rien de choquant. Je préfère cela mille fois à une opération "à feu et à sang" qui aurait eu toutes les chances d'échouer

Écrit par : sylvain attal | 06/07/2008

A peine aviez-vous écrit ces lignes M. Attal qu'on apprend que cette libération pourrait n'être qu'un vaste coup-monté conjointement par Uribe, Washington et les services israéliens, avec rançon à la clé. Encore une fois (je pense à l'affaire Rudy H, que vous souteniez être une agression antisémite alors que l'enquête récente vous donne tort), vous réagissez trop vite sans rien connaître de la situation, et maintenant vous feignez de ne pas être surpris que ce soit un coup-monté... "L'humanité" d'Uribe ? Mais enfin réfléchissez-vous à ce que vous écrivez, parfois ? Faucon ultra-conservateur entouré de membres de l'Opus Déi, Uribe n'a rien d'un enfant de choeur. Cerise sur le gâteau, la critique que vous faites de Chavez, le grand méchant loup qui a plein de pétrole mais qui fait rien que précipiter son pays dans le mur. Je vous rappelle que le "mirage " comme vous l'appelez à permis certaines libérations antérieures, sans lesquelles peut-être rien n'aurait suivi. Enfin, la situation en Colombie "bien préférable" à celle du Vénézuela ? Aavnt de donner votre avis sur la Colombie vous devriez y aller ne serait-ce qu'une fois, et constater qu'il s'agit du paus où les écarts entre riches et pauvres sont les plus flagrants, où l'éducation, la santé sont privatisés à tel point que seule les nouveaux riches y ont accès, les autre se contentant du fantôme de l'ancien service public. De grâce M. Attal, renseignez-vous un peu avant d'écrire !

Écrit par : gui | 06/07/2008

A LAPEYRE
« Surtout, comment ces spécialistes de l'erreur ( grave pour les victimes ) continuent-ils à s'auto-proclamer leader d'opinion ? »

Hélas, c’est un phénomène récurrent, nombre d’auteurs ont essayé de trouver des raisons d’ordre économique, politique psychologique…
Je vous conseille concernant la haine anti-libérale française, le magnifique livre du regretté Jean-François Revel, « La Grande Parade » sous-titré Essai sur la survie de l’utopie socialiste.

Pour les idolâtres de Chavez et autres décérébrés gauchistes, la libération des otages aurait été une réussite si l’opération des militaires colombiens avait débouché sur un massacre général.
Là, ils auraient déversé leur haine et leur bile sur l’irresponsabilité, l’inhumanité du gouvernement facho-conservateur-pro américain d’Uribe.
Comme le disait Revel, quelle que soit la réalité d’un fait, le gauchiste, du haut de son humanisme et de son infaillibilité trouvera toujours une parade.

Écrit par : mad max | 14/07/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu