Avertir le modérateur

21/10/2007

ADN, Guy Môquet, la gauche va dans le mur

Bernard Henri Levy explique dans son dernier essai ("Ce grand cadavre à la renverse"-Grasset), qu'être de gauche c'est d'abord affaire de réflèxe. J'aime bien cette idée, si elle veut dire rester en éveil, en alerte, se porter spontanément au secours d'une victime d'injustice. La Justice avant l'Ordre, LA leçon de l'affaire Dreyfus. Bien. Mais ça ne doit pas empêcher de réfléchir aussi. Or, je ne comprend pas l'attitude stéréotypée de la gauche dans l'affaire des tests ADN. Je dis tout de suite que cet amendement du député Mariani me parait être une ânerie. Je trouvais réducteur cette conception biologique de la famille, scandaleux qu'on opère une sélection par l'argent en prévoyant que le test était à la charge des candidats au regroupement familial, dangereux que les pères soient testés et que des secrets de famille puissent ainsi voler en éclat. Mais je n'ai jamais compris le pilonnage de la gauche sur "le rappel des pires heures de notre histoire", des rafles de Juifs, l'accusation de fascisme, d'eugénisme, et  j'en passe. C'était un amendement réac qui a été totalement vidé de son contenu et qui peut même éventuellement permettre de lever des soupçons, donner un coup de pouce à des dossiers qui sont aujourd'hui rejetés parce que les autorités administratives n'ont pas confiance dans les documents d'état civil présentés. On a même prévu que ces tests devaient être effectués sous le contrôle d'un magistrat. Ce n'est quand même pas la peine de convoquer Vichy, en un réflèxe pour le coup très pavlovien.
Et que dire aussi du refus de certains profs (de gauche on l'imagine) de lire aux élèves la lettre de Guy Môquet? Uniquement parce qu'ils n'encadrent pas le Président qui en a décidé ainsi? On le craint. Ils évoquent leur soucis de ne pas être politiquement manipulés, récupérés, instrumentalisés. De quelle manipulation s'agit-il? Le martyr du jeune Guy Môquet est un symbole qui a ému Sarkozy et qu'il veut donner en exemple aux jeunes collégiens et lycéens. Bien sûr, les profs ne sont pas de simples fonctionnaires aux ordres, qu'il ne faut pas s'arrêter là et qu'une explication s'impose ensuite dans laquelle les enseignants peuvent faire leur boulot. Par exemple rappeler le rôle du PCF entre 1940 et 1941? Pourquoi pas. Et si c'était cela qui les gênait? A moins qu'il ne s'agisse que d'un pur réflexe sectaire. Touche pas à mon Guy Môquet. Pourtant il y aurait beaucoup à dire autour du destin de ce jeune homme victime du totalitarisme français (Là dessus BHL a raison de relever les erreurs historiques commises  Sarkozy), choisi par Vichy-le vrai Vichy pas celui que fantasme notre gauche- pour le peloton d'exécution après un attentat anti nazi, simplement parce qu'il était communiste et fils de communiste, et pour épargner d'autres Français "innocents". Vous croyez que ce n'est pas universel et actuel comme histoire, et que ça ne mérite pas d'y consacrer une heure dans les écoles?

Commentaires

Sylvain,

Sur les tests ADN, voici à mon sens le problème de fond, texte remanié ou non. Permettez-moi - vu l'heure ) laquelle je lis votre papier (un peu plus de 04h00) de copier ma réponse à un lecteur d'Europeus.org (lecteur plutôt "énervé" par le barnum fait autour des tests ADN, et visiblement très attaché à l'aile (très à?) droite de notre vie politique. D'ailleurs, seuls les gens de gauche, si on l'en croit, seraient contre ces tests... Le début de notre échange est consultable ici: http://www.europeus.org/archive/2007/10/19/touche-pas-a-mon-adn-retour-sur-la-soiree-du-zenith-avec-la.html#comments
J'attends toujours sa réponse...

"Si vous le dites Stéphane, c'est que tout cela doit être vrai. Les chiffres que vous citez (90% de gens de gauche-10% de droite / un homme, trois femmes et quarante enfants, etc...) reposent sur des études sérieuses de votre part, je n'en doute pas. Nul préjugés, nul racisme, rien de tel. Et puis, après tout, où est le mal à ce que s'appliquent des règles différentes aux enfants d'un migrant (en situation régulière, travaillant et cotisant en France) qu'à ceux d'un Français... comment dit-on... de souche? Oui parce que le migrant, dans ces cas là, est généralement un peu mat de peau, issu du continent africain... Peu de chances, en effet, qu'un tel régime s'applique à un Australien, un Américain ou un Canadien... Mais là encore, aucune discrimination... Juste la faute à pas de chance...

Autre point, juste comme cela, n'imaginez-vous pas que la chose puisse créer un précédent. C'est vrai, pourquoi ne pas ficher à terme d'autres personnes après ces quelques migrants. Pourquoi ne pas ficher les rmistes, les syndicalistes, les opposants politiques à un gouvernement (de droite ou de gauche, d'ailleurs - la bêtise ayant la particularité d'être bien au dessus des partis) les journalistes, les blogueurs, etc... Bon, forcément, les raisons invoquées ne seront peut-être pas les mêmes mais nul doute que quelqu'un trouverait un jour le bon prétexte.

Que penseriez vous-même d'être fiché, vos enfants avec? Le prendriez-vous véritablement bien? La chose ne vous inquièterait-elle pas plus que cela? Pourquoi ne pas imaginer un jour que dans une belle et douce France (ou Europe) où "tout le monde serait fiché pour le bien de tous" (je suis d'ailleurs surpris que personne n'est encore pensé à un slogan de ce style...) ne puissent entrer dans telle université, dans tel secteur d'activité uniquement les personnes dotées des bons gènes... Genre pas les Noirs, parce que génétiquement moins intelligents que les Blancs, par exemple, si l'on en croit certaines thèses pour lesquelles je n'ai même pas de qualificatif: http://www.lexpress.fr/info/infojour/reuters.asp?id=55812&xtor=RSS-96

Si j'en crois d'ailleurs votre raisonnement, les personnes qui ont exclu le docteur James Watson (lien ci-dessus) de son laboratoire sont sans doute des gens de gauche, vu qu'elles ont été choquées par ses propos. Ce que j'essaie simplement de vous expliquer (sans doute en vain d'ailleurs... mais bon...), Stéphane, est que cette mesure créé un fâcheux précédent.

Après on peut y voir ce que l'on veut, se faire le chantre de la politique de l'autruche et se convaincre qu'une mesure n'en appelle pas une autre puis une autre. Ou alors on peut être vigilant, se dire que là on va peut-être un peu loin et que le (début de) dérapage est réel et plutôt inquiétant.

Moi, comme d'autres, cela m'inquiète. N'honore pas, de mon point de vue, le pays dans lequel je suis né. N'en respecte pas les valeurs. Après, bien sûr on peut dire "ouais, mais 12 autres pays l'ont fait, où est le mal?". Des arguments comme cela, je peux aussi vous en donner à l'infini; vous savez, un peu comme dans ces cours de récréation où des gamins vont en frapper un autre et où le treizième à lui donner un coup pourrait vous lancer un "ouais, mais les douze autres l'ont aussi frappé, où est alors le problème?!". Je doute que si le gamin à terre était votre fils ou votre fille vous trouveriez l'argument très recevable."

Voilà, Sylvain, ce qui, entre autres choses, ne passe pas auprès d'un certain nombre de Français, dont moi et quelques autres journalistes blogueurs pour ne citer qu'eux. Et cela n'a encore rien à voir avec être de gauche ou de droite.

Christophe
Co-fondateur d'europeus.org

Écrit par : christophe | 21/10/2007

Lamentable cet article...comme d'hab

Écrit par : frunky | 21/10/2007

En sortie week-end avec les enfants, nous avons eu droit à l'ingestion imposée du petit film propagandiste 'La lettre" sur le jeune résistant Guy Moquet, lors de la séance de cinéma (pour jeunes enfants) de ce dimanche 21/10... Je considère que cette projection impromptue est déplacée car nous n'avons pas réglé les tarifs de nos places dans l'idée de subir ce message, et qu'aucune manip ne nous permettait d'interrompre cette difffusion si on le souhaitait, à la différence des émissions sur cha^nes T.V...
Que Sarkozy s'émeuve soudainement et profondément de ce dramatique fait historique, ne devrait pas en faire un moyen de propagande gratuit, infondé, et surtout récupéré.Qu'est-ce-que c'est? Un caprice?
Quant à vouloir faire de ce sacrifice humain imposé par Vichy un "exemple" pour nos enfants, NON MERCI, quelle idée morbide et surfaite!!Que ce si moraliste président balaie devant sa porte avec EADS, les affaires financières immobolières diverses et variées qui ont fait sa richesse, l'ISF remboursée aux potes entre autre, les atteintes aux droits de l'homme et au droit constitutionnel, l'affaiblissement et le démembrement de notre système judiciaire,etc, etc.D'ailleurs tout ces problèmes sont bien vite éffacés au profit des débats superficiels et de la rupture enfin officielle du faux couple présidentiel!

Écrit par : FOURNIER | 21/10/2007

concernant la lettre lue demain, je ne sais pas si ce sont des profs de gauche ou de droite qui refusent de lire cette lettre. Et cela n'est pas intéressant d'ailleurs.
Mais comme dans tous métiers, et en particulier dans celui -là (prof d'histoire) ils font passer leur déontologie personnelle avant leur opinion politique, j'en suis certain.

Donc leur refus de lire cette lettre vient d'autres raisons que des raisons politiciennes bien basses.

Pour ma part, je suis contre cette lecture pour trois raisons indiquées ici

http://www.peuples.net/article-13209934.html

Je ne suis affilié à aucuns parti en particulier.

Écrit par : peuples.net | 21/10/2007

bonjour, j'ai déja laissé un post mais il n'a pas dû être enregistré.

Concernant la lettre le demain, je trouve votre remarque sur les profs désobligeante (je ne suis pas prof mais j'ai deux amis profs d'histoire). Je pense qu'au delà de l'enseignement, l'histoire a ceci de particulier qu'elle est souvent voire tout le temps l'objet d'attaque de politique comme celle-ci. Et que l'opinion politique face à la déontologie de cette science pèse peu de poids chez ces enseignants.

La volonté de Sarkozy represente bien entendu une attaque à cette science puisque le message (quel qu'il soit par ailleurs) est complètement dévoyé.
Pour au moins 3 points détaillés ici
http://www.peuples.net/article-13209934.html

A part cela le sujet mérite d'être découvert et débattus à l'école mais pas avec ce tintamarre "utilisé" politiquement par notre président

Écrit par : peuples.net | 21/10/2007

En vrac, et d'abord @ christophe:
Vous délirez vraiment. Primo il ne s'agit de ficher personne. Cette façon de répondre "fichier" parce qu'une mesure utilise des moyens de recherche génétique est à la fois absurde et révélatrice de l'indigence intellectuelle des esprits... de gauche je suis désolé. Même s'il y a une indigence intellectuelle de droite, une bétise de droite, celle là on la connait mieux. Tandis que la gauche, elle, est censée dire le bien en toute chose parce qu'elle est du côté de la morale, de la justice etc.. n'est-ce pas? Il a toujours été affirmé que ces tests seraient détruits après emploi et ceci est désormais garanti par le recours à un juge. évidement dire fichier évoque automatiquement fichier des juifs donc Vichy donc fascisme, puis Sarko=Fasciste puisque c'est ce qu'il convient de démontrer. Excusez moi mais c'est confondant, et nul.
Secondo: Il est évident qu'un australien ou un américain n'aura pas à passer par le test ADN, la plupart du temps pour la simple raison que l'état Civil de ces pays n'éveille pas autant de soupçon que, disons celui de la RCA ou du Mali. Est-ce pour autant du racisme? Vous le pensez? Moi pas.
Quand à l'argument des 12 autres pays, je ne l'ai pas utilisé, car en effet il n'est pas décisif. La France peut avoir raison contre le monde entier (encore que...) Mais on peut au moins se demander pourquoi dans ces pays de civilisation et d'histoire proche des notres ces tests n'ont pas soulevé pareil tollé.
Quand à la "lettre" dont certains se plaigne qu'elle pollue leurs sorties dominicales (au cinéma). Les mêmes ne se plaignent pas de la publicité qui encadre leurs distractions ou toutes autres pollutions visuelles ou sonores qu'ils trouvent sympathiques si elles viennent de "la rue". Je maintiens que la fronde contre cette initiative anodine est uniquement dictée par l'anti sarkozysme primaire et pour tout dire sectaire, augmenté par l'agacement que provoquent les effets de l'ouverture vers une partie de la gauche. C'est votre droit. Mais ce n'est pas glorieux et n'augure rien de bon d'un relèvement politique de la gauche dans son pays qui me semble hautement souhaitable, car le sarkozysme sans opposition réelle et crédible ne me parait pas un horizon souhaitable.
Dernière chose: ne vous énervez pas parce que vos commentaires ne sont pas en ligne dans la seconde. Je les modère et ne passe pas ma vie derrière mon ordi.

Écrit par : sylvain | 21/10/2007

En ces temps où démagogie rime souvent avec sensiblerie, voici un article qui replace
les événements douloureux de notre histoire dans leur véritable contexte.
http://www.historia-nostra.com/index.php?option=com_content&task=view&id=582&Itemid=60

Écrit par : Agathe | 21/10/2007

Sylvain,

J'avoue être assez surpris, de la part d'un confrère, par tant de véhémence à défendre l'Elysée dans ces deux dossiers. Vous écrivez (je passe sur le "vous délirez vraiment"...): "Il a toujours été affirmé que ces tests seraient détruits après emploi et ceci est désormais garanti par le recours à un juge." Très bien certes, mais là n'est pas le problème de fond, sans compter que la destruction ou la non transmission des données n'a pas toujours été particulièrement suivie en France, à gauche comme à droite... N'importe quel professeur en droit vous le confirmera si vous en doutez encore...

Non, le problème de fond, que vous le compreniez ou non, est que cette mesure créé une sorte de "déculpabilisation légale" de l'emploi des tests adn. Pour faire vite et dans le désordre, ces dernières années ont vu naître: la télésurveillance publique et généralisée (caméra dans les centres urbains, bus, etc..), les passeports biométriques, la traçabilité numérique (adresses mac pour la téléphonie, IP pour les ordinateurs), le Patriot act (qui à ce rythme ne saurait tarder à franchir l'Atlantique), et maintenant les test ADN pour les ressortissants de RCA ou du Mali, pour reprendre vos exemples (Pour l'anecdote, les Maliens se tournent déjà depuis plusieurs années vers le Canada et les Etats-Unis, bourses d'études à l'appui. Mais bon, passons). Cela ne vous inquiète peut-être pas en matière de respect des libertés publiques, mais comprenez que d'autres puissent s'en inquiéter, aucune de ces mesures n'ayant, qui plus est, permis à la France d'aller mieux... Quant à Vichy, vous seul en parlez...

Mais admettons. imaginons (comme ce serait pour l'instant le cas) que les test ADN ne s'adressent qu'à quelques personnes. Quelle prochaine étape? Que faites-vous, après, de cette "deculpabilisation" à les utiliser. Pourquoi ne pas poursuivre l'opération à destination d'autres personnes, pour d'autres motifs. Une idée: pour la sécurité intérieure... L'air de rien, disposer de l'adn de chaque habitant permettrait un sacré gain de temps aux forces de police en cas de recherche de témoin ou de criminel. C'est vrai, on n'y est pas encore, mais demain? Est-ce si imbécile que de se poser des questions autrement qu'à court terme? Et là, je ne parle pas de Sarkozy. On est sur du plus long terme (du moins je l'espère).

Est-ce véritablement un particularisme de gauche que de réfléchir un peu à ce que nous faisons? En ce cas ce serait faire grande insulte à l'électorat de droite. Pour rappel, une partie de l'électorat de Sarkozy est lui-même hostile aux tests ADN. Seraient-ils devenus imbéciles, ou pire, de gauche?

D'ailleurs, si vous vous posez la question à mon sujet, les politiques de gauche que je côtoie sont persuadés que je vote à droite, ceux de droite que je vote à gauche. J'avoue prendre cette confusion pour un compliment, d'autant plus que tel que je l'envisage, un journaliste n'a pas à se faire le défenseur de la gauche ou de la droite (pour peu que ces deux termes aient encore un sens).

Quant à Guy Môquet, j'avoue ne pas avoir d'avis tranché: juste une interrogation: est-il véritablement du devoir d'un président d'intervenir dans le contenu, sinon l'esprit, de l'enseignement scolaire? J'en doute... N'a-t-on pas voulu faire de l'école un lieu dépolitisé? C'est ce qu'il me semblait. Mais bon, au moins tout cela a-t-il au moins l'avantage de ne pas trop parler d'autres dossiers, comme le projet de dépénalisation du droit des affaires... Triste.

Christophe

Écrit par : christophe | 22/10/2007

Salut.

Lire Guy Môquet aux gosses pourquoi pas. Cette lettre est jolie, totalement dépourvu d'interêt litteraire, d'un point de vue historique facile. Le problème est qu'elle n'est également qu'un fantasme républicain de glorification résistante sans trop poser de question. Finalement c'est une lettre d'un gosse à sa famille, la lettre en question tient plus du pathos personnel que du politique historique. Au moins, ça permettra aux profs d'histoires et/ou de français de faire un parallèle facile mais ô combien interessant avec celle de missak Manouchian qui est elle magnifique. Cependant, Manouchian était arménien et je ne suis pas certain qu'il fut soumis aux tests ADN au bon moment.

Et si un réflexe pavlovien peut l'espace d'un temps relancer une véritable idée (ou à défault, renouer avec une certaine identité) à la gauche, c'est déjà ça. S'enfermer dans un clivage droite/gauche pour justifier l'opposition et la marche politique du monde est stupide, dangereux et s'est rendu aujourd'hui désastreux pour nos idéaux de soir plus ou moins grand, d'égalitarisme plus ou moins revu voire de solidarité plus ou moins absolue, et quand je dis désastreux, c'est bien parce que c'est à cause de ce clivage dépourvu de sens au fil du temps que N. Sarkozy s'est amusé à piller la gauche (en tout cas l'aile droite de celle-ci, mais si on commence à nuancer on s'en sort plus).

De toute façon, j'ai toujours préféré l'opposition gironde/montagne à celle gauche/droite, et vive les emmerdeurs du dernier rang.

:)

A plus les gens.

Baptiste

Écrit par : Baptiste | 22/10/2007

et en quoi discriminer une personne en fonction de son pays d'origine n'équivaut pas à une forme de racisme??

Écrit par : milou | 22/10/2007

Milou, pas en fonction de son pays d'origine mais en fonction de la fiabilité de l'état civil de son pays d'origine. La nuance vous échappe visiblement.
deux choses encore à Christophe: je ne defends ni l'Elysée, ni les tests adn. Au bout du compte, la mesure n'a heureusement plus rien à voir avec l'amendement Mariani et c'est heureux. Badinter a raison de dire que c'est une usine à gaz.
Ce qui m'agace et ce contre quoi je m'insurge et cet angélisme typique d'une partie de la gauche française: On ne veut ni frontière, ni contrôle parce que l'on a peur que "toutle monde soit fliqué" et tout y passe, les adresse mac et ip. On nous surveille on nous fiche et même si on dit que les fichiers sont détruits ce n'est pas vrai. C'est la gauche angelique et parano: Les passeports biometriques? On nous met encore en fiche. En fiche de quoi on se le demande (les pays que l'on a visité?) Les camera videos-allez en grande bretagne pays de l'habeas corpus vous en verrez à tous les coins de rue-ne sont pas pour disssuader les délinquants et retrouver les terroristes mais pour filmer à leur insu les braves gens et les faire chanter s'ils trompent leur femme...Je n'en peut plus de tout cela.

Écrit par : sylvain | 23/10/2007

La France est le plus grand consommateur et de loin de médicaments anti depresseur,de joint t pour l'alcool très bien placée suicides y sont plus nombreux qu'ailleurs
Comment bien se porter dans un pays ou on vous martel tout les jours que vous vivez dans un pays totalitaire ou on empoisonne les gens a coup d'OGM,de pesticides la police fait régner la terreur ;;;;;;
J'ai de moins en moins envi d'entendre tout ces politicards qui nous prédise le pire tout les jours en espérant nos voix au prix de notre santé

Écrit par : antimythe | 28/10/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu