Avertir le modérateur

04/10/2007

Le rafale, un désastre national

Le tacle du ministre de la défense Hervé Morin contre l'avion Rafale a causé la stupeur chez Dassault. Dans "Argent Public" nous avions, dès 1999 souligné la folie de cette aventure, à coup de subventions publiques, en remarquant déjà qu'aucun pays ne voulait nous acheter cet appareil ultra-sophistiqué, quand de l'autre côté nos partenaires européens mettaient au point ensemble l'Eurofighter dont l'Arabie saoudite vient de commander 72 unités. On voit ce qui reste aujourd'hui de cet entêtement dans l'orgueil national et le rêve de grandeur: L'Etat français lui-même s'apprête à réduire ses propres commandes, faute de moyens. Pour qu'un ministre tire ainsi sur un tel symbole national (les emplois etc..), c'est que nous n'avons plus guère de choix. Il n'y a là rien de réjouissant, mais j'ai ressenti une sorte de satisfaction rétrospective. A l'époque, la réaction de Charles Edelstenne, le patron de Dassault avait été des plus violente. Pas sur le plateau de l'émission, ou je lui avais posé des questions précises appuyées sur notre enquête, mais en coulisse. Des années plus tard, je me suis rendu compte que j'étais encore tricard chez Dassault. Passé sur une autre chaine, je devais animer un débat au salon du Bourget. Dassault fit savoir qu'il n'y participerait qu'avec un autre modérateur. J'étais considéré comme un ennemi! Evidemment, la chaine en question m'a demandé de m'effacer et je n'ai pas souhaité faire  un esclandre. Tels sont nos moeurs journalistiques...
J'éprouve pourtant de la fierté pour ce que nous avons réalisé dans cette émission.

Commentaires

Le Rafale est un super avion de combat, dont le prix a grimpe en fleche car les commandes promises par l'etat ont fondues comme neige au soleil. Du coup la repartition du cout de R&D devient insupportable dans le prix unitaire.

Rappelez quand meme quelle etait la commande de l'Etat lors du lancement du programme et les derniers previsions de livraison... Ceci aidera vos lecteurs a comprendre que ce n'est pas l'hypertechnologie de Mr Morin qui rend invendable cet avion, c'est son equation economique qui est devenue redhibitoire.

La responsabilite de l'Etat est directe dans ces contrats d'armement qui ne sont jamais honores alors que les industriels s'engagent sur des cahiers des charges hyper complexes a la demande... de l'Etat. Le systeme de l'appel d'offre au mieux disant est, des lors, un piege ineluctable, qui a ruine plus d'une PME francaise travaillant pour la Defense, et mis a genoux l'industrie publique (GIAT avec le Leclerc, par exemple).

Une elaboration budgetaire realiste (arretons d'avoir la folie des grandeurs), une responsabilite politique forte (pourquoi ne pas demander au parlement de s'engager dans la duree, plutot qu'a des ministres girouettes ?), ainsi que des programmes plus courts (quitte a faire se chevaucher 2 generations d'armement), sont absolument indispensables pour une politique d'investissement dans les materiels de defense. Le 2e porte avion, s'il est realise, coutera peut etre 2 fois plus cher que son prix normal, a cause des tergiversations sans fins des politiques.

La situation du materiel de defense est catastrophique du fait des programmes sans cesse repousses dans le temps et saupoudres au fil des exercices budgetaires. A400M, NH90, Rafale, fregates multimissions, VBCI, etc... portent tous aujourd'hui en eux cette anemie congenitale qui tuera a terme la capacite operationnelle de nos armees. Je ne crois pas qu'il faille s'en rejouir...

Écrit par : will de koode | 04/10/2007

Le Rafale est un super avion de combat, dont le prix a grimpe en fleche car les commandes promises par l'etat ont fondues comme neige au soleil. Du coup la repartition du cout de R&D devient insupportable dans le prix unitaire.

Rappelez quand meme quelle etait la commande de l'Etat lors du lancement du programme et les derniers previsions de livraison... Ceci aidera vos lecteurs a comprendre que ce n'est pas l'hypertechnologie de Mr Morin qui rend invendable cet avion, c'est son equation economique qui est devenue redhibitoire.

La responsabilite de l'Etat est directe dans ces contrats d'armement qui ne sont jamais honores alors que les industriels s'engagent sur des cahiers des charges hyper complexes a la demande... de l'Etat. Le systeme de l'appel d'offre au mieux disant est, des lors, un piege ineluctable, qui a ruine plus d'une PME francaise travaillant pour la Defense, et mis a genoux l'industrie publique (GIAT avec le Leclerc, par exemple).

Une elaboration budgetaire realiste (arretons d'avoir la folie des grandeurs), une responsabilite politique forte (pourquoi ne pas demander au parlement de s'engager dans la duree, plutot qu'a des ministres girouettes ?), ainsi que des programmes plus courts (quitte a faire se chevaucher 2 generations d'armement), sont absolument indispensables pour une politique d'investissement dans les materiels de defense. Le 2e porte avion, s'il est realise, coutera peut etre 2 fois plus cher que son prix normal, a cause des tergiversations sans fins des politiques.

La situation du materiel de defense est catastrophique du fait des programmes sans cesse repousses dans le temps et saupoudres au fil des exercices budgetaires. A400M, NH90, Rafale, fregates multimissions, VBCI, etc... portent tous aujourd'hui en eux cette anemie congenitale qui tuera a terme la capacite operationnelle de nos armees. Je ne crois pas qu'il faille s'en rejouir...

Écrit par : will de koode | 04/10/2007

Une épreuve journalistique (une de plus devrais je dire) qui prend pèle mèle des informations et les replace entre elles de façon malhonnête afin de leur faire dire ce que vous voulez leur faire dire.Il semble évident que vous n'avez qu'une connaissance exhaustive du dossier RAFALE et que vous vous en contentez pour avancer des convictions personnelles et seulement personnelles.
Primo:Le choix pour la france de faire seule l'avion relève de la nécéssité de garder la main sur une maitrise technologique et scientifique. La diluer dans une alliance avec les anglais aurait été plus pénalisable et sur du plus long terme. Eurocopter sait sans doute de quoi je parle et Airbus dans une moindre mesure.
2° Le cahier des chages et donc le choix technique pour ce nouvel appareil était très différent voire antagoniste d'avec le choix européen.
3°Le TORNADO sous l'égide de PANAVIA avait été un gouffre financier .Cet appareil en voulant satisfaire tout le monde finalement ne satisfaisait personne complètement.
De quoi refroidir les ardeurs d'une possible alliance malgrès tout envisagée.
A côté le rafale était déjà dans les cartons.
Preuve en est ;il a fallu au RAFALE moins de 2 ans pour voler.
Acôté, l'EUROFIGHTER peine à décoler avec des limitations significatives de son domaine de vol.Pire on est obligé de revoir sa copie jugeant le cahier des charges impossible à tenir.
Ce que vous voyez voler c'est un EUROFIGHTER simplifié.
Cest un avion que les saoudiens ont acheté plus pour le contexte géopolitique et frauduleux que pour des raisons objectivement techniques et stratégiques. Les raisons du Choix EUROFIGHTER tiennent plus de la politique et constituent et c'est moi qui le dit plus du boycot en réponse aux divergences France -EU.
Ce contrat est terni par des pratiques frauduleuses avérées.
Enfin la position de la France sur l'echiquier du monde s'est considérablement fragilisée et c'est là plutôt qu'il faut chercher les réponses à cette désaffection pour le RAFALE.

Écrit par : dufossez | 04/10/2007

J'adhère totalement à ces propos. Le Rafale est un scandale depuis 20 ans, lancé prématurément après la mise en service du M2000, imposé aux armées et en particulier à l'aéronavale qui lui préférait le F18 moins onéreux, grâce aux collusions de tous bords politiques. Tout cela pour défendre l'entêtement de Dassault refusant la perspective d'une coopération européenne pourtant nécéssaire. Mise en service tardive et laborieuse de standards déjà obsolètes, surcoûts exhorbitants...Hervé Morin a au moins le courage de dénoncer ce scandale dont nous n'avons pas fini de supporter la charge financière...

Écrit par : Octvave | 04/10/2007

Je retiens de vos commentaires souvent très bien informés, primo que les commandes de l'Etat n'était pas soutenables compte tenu de prévisions budgétaires irréalistes, ce que nous avions noté depuis lors en soulignant que seule l'exportation pouvait sauver ce programme, mais que les vendeurs français devraient se faire stakhanovistes...Deuxio, le poids géopolitique de la France ne permet plus de lancer tous seuls un avion pareil, indépendamment de sa technicité, terrain sur lequel je ne m'avance pas personnellement. Cela n'a rien à voir avec les différents franco-américains. Même dissipés aujourd"hui le rafale ne se vendra pas mieux. Enfin nous accusons souvent les anglais de tricher lorsqu'il réussissent mieux que nous (cf les JO). C'est facile. Quand à la comparaison avec Airbus elle n'est pas pertinente car ce qui handicape l'avion européen c'est la structure du capital et l'insuffisante implication des actionnaires.La vérité c'est que Dassault ne s'est pas satisfait de la place qui lui était faite dans Eurofighter et qu'il a fait un lobbying intense auprès de Chirac pour faire le Rafale. Encore l'arrogance française...

Écrit par : sylvain Attal | 04/10/2007

Le rafale l'avion "renifleur" façon Giscard de l'ere chiraquienne,Nos princes en leurs palais font selon leurs bons plaisirs Pourquoi se priveraient-ils?

Écrit par : antimythe | 05/10/2007

Arrogance, le bon vieux cliché que l'on nous ressort à chaque fois...
Des faits SVP:

L'eurofighter est moins adapté, plus cher et en retard sur le rafale: on aurait pu en acheter encore moins...
D'autres pays achetent massivement des chasseurs que nos 2000 ne pourraient raisonnablement affronter a terme (SUkhoi 30/35...)...ON ne peut sauter des générations sous pretexte d'hypertechnologie.
on paye aujourd'hui les economies de bouts de chandelle et les "dividendes de la paix" pour retarder les reformes des autres ministeres! ces 13 milliards d'équipement sucrés entre 1998 et 2002 qui vont nous manquer en 2009/2010! Alors nos politiques aujourd'hui preferent flinguer les derniers produits (francais pas encore delocalisable quoi...) que les autres nations puissance reveraient de maitriser (inde, chine) plutot que d'avouer leurs erreurs et donner les moyens a nos forces de remplir les missions que nos chers politiciens leur confient! Alors on coupe, on retarde, le cercle vicieux s'accelere, l'entretien de nos pieces de musée coute de plus en cher, ...et un jour on se rend compte que l'on est en retard d'une guerre.

Écrit par : francois60 | 05/10/2007

Bonjour,

C'est vrai, le Rafale est un bel oiseau mais aux ailes brulées par sa "qualité" première, celle de ne pas se vendre.
Prétentions ou préférences nationales ? Peu importe, l'aéroplane aura de toute façon couté son content à chacun d'entre nous et ce n'est malheureusement pas terminé...
Faire l'acquisition de SUKHOI 35 que nos valeureux pilotes auraient certainement aimé manier aurait couté bien moins cher.

Écrit par : Dominique GODOU | 12/11/2007

1) Prendre des F-18 pour la marine aurait affaibli notre independance de frappe nucléaire.
2) L'eurofighter à été concu a la base comme intercepteur et non comme avion multirole et en garde des défaut pour les frappes air sol
3) Le rafale va s'exporter car grace au bresil et au état arabe qui demande un moteur plus puissant = M88-3 (annulé par l'état francais) et a l'arrivé du standard F3 (qui on remplacé l'état francais pour les commandes permettant de finir le programme)
4) Le rafale souffre d'etre le frere financier de l'eurofighter ( dassault détenu a 49% par EADS)
5) Les anglais on toujours été pro-americain et non pro européen, meme avec le typhoon, qu'ils vont deja remplacé par des F35.
6) Qui a dis que les Mirage 2000-9 n'avaient aucune chance face au Su30, qule affrontement l'a prouvé ???

Écrit par : will | 25/11/2009

un article très intéressant

Écrit par : transferts foot | 16/07/2010

Votre (ancien!) Post nous dit tout et rien à la foi ! Cependant, avec le recul nous observons aujourd'hui que le Typhoon est plus cher que le Rafale ( question "folie des grandeurs" vous faites erreur..) . Même en ne le vendant pas, il nous revient moins cher que son concurent qui se vend.....Quant à la pertinence de conception : c'est un avion TRES performant; et plus personne aujourd'hui ne le conteste sérieusement......
Le temps est assassin.

Écrit par : Roquelaure | 07/05/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu