Avertir le modérateur

04/05/2007

Elle et lui vont dans un débat

J'ai attendu les premières enquêtes d'opinion avant de "poster" sur le débat. Il faut croire qu'il aura finalement plutôt profité à Sarkozy. J'avoue humblement avoir eu l'impression inverse. Elle m'a bien sûr parue figée dans un programme économique archaïque et flou, ce que Sarkozy lui a aisément fait remarquer avec des arguments de bon sens. Mais j'ai trouvé Sarkozy mal à l'aise dans la seconde partie et fuyant systématiquement le regard de son adversaire pour chercher la complicité des "arbitres" PPDA et Chabot. Je pensais que l'aisance de Ségolène Royal, sa combativité, et pour dire les choses son éclat, son allure extraordinaire, le fait qu'elle l'ait mis "dans les cordes" à une ou deux reprises, que tout ceci ferait peut-être chanceler quelques hésitants, même sans pour autant inverser la tendance. C'est apparement le contraire qui s'est produit, puisque les enquêtes réalisées au lendemain du débat montrent que Sarkozy creuse encore l'écart, autour de 54%. J'ai pris des paris autour de 52% et je continue de croire que le résultat sera plus serré qu'on ne le pense...On verra dimanche soir!
Tout ceci montre à quel point les effets de ce genre de débat, avec plus de 20 millions de téléspectateurs sont difficiles à prévoir. Il faudrait d'ailleurs songer à en organiser plusieurs, deux ou trois comme en Allemagne ou aux Etats-Unis, ne serait-ce que pour en consacrer un entièrement aux questions internationales, au lieu de les évoquer à la va vite à 23 heures...Je suis aussi très étonné que cet unique confrontation ait été programmée si tard, par rapport à l'éléction. A supposer que le challenger (Royal) ait marqué des points, il eut fallu bien davantage que deux jours de campagne pour que cet avantage soit exploité par son camp (le spin) et métabolisé par l'opinion, à travers les sondages. Au fond, tactiquement chacun des deux a assez bien joué. Mais le calme affiché par Sarko a sans doute rassuré davantage ceux qui redoutaient son tempérament. Au lendemain du 6 mai les socialistes devront enfin admettre qu'ils sont peut-être passés à côté d'une victoire promise en raison d'une pensée qui a trop tardé à se moderniser. Le comble c'est que dans le débat celui des deux qui a le plus évoqué les modèles socio-democrates d'Europe du Nord, c'est Sarkozy!
PS: Quand je souligne l'archaïsme du programme économique de Royal, je ne sous-entend pas que celui de Sarkozy est parfait. L'exonération des droits de succession, par exemple, me paraît être l'archétype d'une mesure sandaleusement injuste. Les promesses de baisse d'impôt sont démagogiques. Mais l'ensemble est moins malthusien et mise sur une stratégie de l'offre pour relancer la croissance et augmenter le pouvoir d'achat autrement que par la distribution d'argent public.

Commentaires

Sylvain,
A l'autre bout du monde, J'ai aussi regardé le débat.
Bien que Sarkozyste déjà convaincue, je ne pensais pas changer d'avis mais simplement conforter mon opinion. Je me suis sentie agressée par une Ségolène........agressive, c'est le mot.
Ayant mal appris sa leçon, ou ne sachant pas lire ses fiches (le début de la presbytie ?) ou confondant électricité et énergie ou pire, l'espoir de berner ainsi ses électeurs potentiels en énonçant des contre vérités avec un ton péremptoire, elle est allée d'elle même là où il ne fallait pas.
Bien sûr, Sarko aussi a dit des connneries. Mais lui, il est "facho, menteur, immoral" donc ce n'est pas étonnant. Alors que la madonne essayait auparavant de se faire passer pour une gentille, ce qui fait hurler de rire ceux qui l'ont cotoyée de près.

Le fait de "ratisser" chez l'UDF puisque de toutes façons les votes de l'extrêmes gauche lui étaient déjà acquis n'a t-il pas été perçu comme une trahison par ses électeurs de la vraie gauche ? (que finalement, au naturel, elle n'est pas tant que ça, puisque les encadrements militaires et heures sup gratuites pour les profs, ça ne sonne pas pas très à gauche)
Je ne sais pas.
En tous cas il semble que finalement, la campagne, les débats, les tractations, les reports de voix imposés (alors que bien, sûr, personne n'impose une telle chose au Gaulois de base) ne changent pas grand chose au résultat, puisque les sondages de précampagne donnaient le même résultat que Dimanche dernier....

Mes raisonnements et posts de mon blog de droite doivent sembler bien simplistes aux politologues avertis, mais je ne suis pas sûre qu'ils soient si faux que ça. La politique des médias me fait penser aux explications de texte que nous faisons en première : trop compliquées, trop alambiquées alors que l'auteur avait peut-être simplement choisis tel ou tel mot parcequ'il rimait... On cherche parfois trop loin, à mon avis. L'electeur est majoritairement basique, ne pas l'oublier.

La vraie question est : Pour qui vote -t-on ? Pour soi-même ? Pour l'avenir et ses enfants ? Pour la France ? Pour la planète ?

Bonne réflexion...

Flo, blog sans filtre.

Écrit par : Flo | 08/05/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu