Avertir le modérateur

12/02/2007

La martingale Royale


La candidate socialiste peut-elle refaire son retard sur Nicolas Sarkozy avec ses 100 propositions?..Avec quelques symboles aussi, Une candidate qui est aussi une mère et qui affirme vouloir la même réussite pour chaque jeune Français que pour ses propres enfants...Les candidats pères n'avaient jamais osé...Chirac s'était contenté de souhaiter faire avec la France la même chose qu'avec Paris.

La veste rouge, ensuite, en accord avec la tonalité du discours qui, de l'avis général, a déplacé son centre de gravité sur la gauche, alors que Sarkozy affichait à la Mutualité ses ralliements centristes...

Pourtant, à y regarder de près, les choses pourraient bien être plus compliquées que cela...La mise en garde sollenelle sur la gravité de l'endettement de la France d'abord, le coup de boutoir contre l'Etat jacobin ont surpris dans les premiers rangs de l'assistance où se trouvaient les élephants....Heureusement vint aussitôt la déclinaison de "l'ordre juste"...

Mais comment augmenter le SMIC (si l'Etat le prend en charge), les petites retraites, l'allocation logement, handicapés, financer le revenu jeunesse, la carte santé des 16/25 ans, doubler le budget de la justice, limiter à 17 elèves les classes de Zep, depenser autant par étudiant que la moyenne de l'OCDE etc...etc...sans aggraver l'endettement, ni augmenter les impôts...(ce qu'on suppose depuis la controverse avec François Hollande, puisque Ségolène Royal n'en a pas pipé mot hier.)
C'est la martingale Royale...
Il est vrai que les électeurs ne sont pas des comptables et que les chiffrages ne font pas de grands discours...Nicolas Sarkozy ne déroge pas à cette règle, lui qui a son lot de promesses ("tout devient possible") et veut en même temps baisser de 4% le taux de prelèvement obligatoire...4%, rien que cela, alors que Margaret Thatcher, au plus fort de sa "rupture", les fit baisser de 2%...seulement...
Alors, les promesses "n'engagent-ils que ceux à qui elles sont faites"?....Et la fonction des campagnes électorales ne serait-elle que de préparer les frustrations et les désillusions de demain?...

Commentaires

C'est le côté consternant des campagnes électorales... Promesses, promesses. On ne parle que des dépenses, pas des recettes. Et on passe les années qui suivent l'élection à faire du bricolage, sans prendre le risque de mesures qui font mal et sont impopulaires.
Merci pour cette mise au point. Sera-t-elle entendue?
Les candidats seront-ils interrogés frontalement par les journalistes lors de leurs interventions dans les médias sur la réalité du financement de leurs programmes respectifs?

Écrit par : dubuc | 13/02/2007

Oui , je pense comme vous .

Mais cela ne m'empêche pas de voir que je n'appartiens pas à la classe sociale des actionnaires du Cac 40 , qui , comme la droite , veulent un rapprochement étroit avec les USA , le capitalisme libéral le plus dur .
Je sais que la classe moyenne à laquelle j'appartiens , est du coté des travailleurs .
Même un médecin , un notaire , un ingénieur , un patron de petite entreprise , sont des vermiceaux à coté des grands actionnaires du Cac qui influencent le gouvernement .
N'oublions pas par exemple l'affaire Suez et EDF .
En juillet , Sarkozi jurait que la fusion ne se ferait jamais .
Quelques mois plus tard , quand les influences ocultes du patronnat furent passées par là , Sarkozi était pour la fusion .
Ceci n'étant qu'un exemple parmi bien d'autres de l'influence prépondérente des gros actionnaires , classe sociale à laquelle nous n'appartiendrons jamais .

Ne nous trompons pas de camp !
Même si Ségolène est loin d'être parfaite , elle défend à la fois mon idéal de justice et mes interets pécuniers .

Écrit par : Jean | 16/02/2007

une indiscrétion, ou une intuition, appelez a comme vous voulez, fait état d'une petite crise de larmichette programmée pour ce soir, afin d'émouvoir les téléspectateurs et de faire apparaitre ségolène Royal pour quelqu'un de sincère. En effet, c'est d'un manque de crédit de sincérité qu'elle souffre et tout semble bon, à l'image de l'épisode mère courage des enfants de banlieues du discours de vilepinte , pour "toucher" les français et imposer une clémence. Si c'est le cas, vous ne direez pas que je ne vous ai rien dit hein !! alors on va surveiller les larmes !! d'autant plus qu'ele est spécialiste de la pleurniche commandée et de l'émotionnel à la demande . Va quand même falloir féliciter le dirlot du club arts dra de l'ENA!! pasque bon, il a un bon produit la!! donc, rendez vous ce soir !! je poste à 8h48 le 19 février 07

Écrit par : lafouine | 19/02/2007

Il faut donc faire une leçon d'économie. La France est, comme tous les pays capitalistes, une machine à fabriquer du cash, et plus précisément des milliards. Comment ? Par le travail : qui crée la plus grande partie du capital. Et qui travaille ? Les "travailleurs", l'immense majorité des salariés, ouvriers. Pour cela, ils recoivent un salaire. Ces 20 dernières années, la France est le pays d'Europe dans lequel les salaires ont le plus stagné. Et depuis que l'euro a été mise en place, l'absence d'honnêteté d'un grand nombre de commerçants les a conduit à augmenter d'une manière inconsidérée et scandaleuse les prix des marchandises, et les Français ont perdu, en moyenne, 20% de leur pouvoir d'achat. Donc, une part du capital devient salaire. Une autre devient le résultat des entreprises, les bénéfices. Une part des salaires et des bénéfices est imposée, mais la plus grande part revient aux actionnaires. Quelle est la richesse globable française, et la richesse annuelle générée ? Le programme de Madame Royal vise à rééquilibrer la part des revenus entre les travailleurs et les non-travailleurs, les rentiers du capital. Est-ce révolutionnaire ? Non. Cela ne conduira pas la France à être un pays communiste, mais seulement social-démocrate. On a compris que, pour certains, dont les revenus se comptent en millions d'euros, une telle perspective est scandaleuse. A chacun de faire son choix. Concernant la gestion ET la réforme de l'Etat, deux logiques s'affrontent : la continuation de la destruction des services publics, engagés par cette majorité. Pour des résultats financiers étatiques satisfaisants ? : depuis 2002, la dette a augmenté de 300 milliards d'euros. Pour que le Trésor Public recoive plus qu'il ne dépense, il ne faut pas continuer dans cette voie récessionniste, mais, puisque le secteur privé est si faible en créations d'emplois, il faut reprendre des créations d'emplois, dans l'Education Nationale, etc. Par contre, il est indispensable de mieux gérer l'Etat et surtout de diminuer le train de vie de l'Etat. Des économistes sérieux ont établi que nous pouvions économiser 70 milliards d'euros. Il s'agit donc de diminuer les salaires, les avantages, les moyens, des hauts fonctionnaires, comme des expatriés, des représentants de la France à l'étranger, des sénateurs, etc, et au contraire, améliorer les salaires de celles et de ceux qui forment la France et qui reçoivent peu d'elle. Il y a donc compatibilité entre des dépenses qui rapporteront au budget de la France, et la baisse de la dette.

Écrit par : grellety | 19/02/2007

Finalement, Royal remonte dans les sondages. Il lui suffisait de faire un énorme bond en arrière, retour à la case départ, immersion totale dans le socialisme ringard des soixantuitards, la machine collectiviste qui a échoué partout. La véritable question est : pendant combien de temps sera t-elle capable de maintenir l'ambiguité sans se pulvériser, grand écart entre ce vieux socialisme fonctionnarisé des profs de collége syndiqués et le socialisme marketing style jeunE cadrE dynamiquE qui lui a permis de monter dans les sondages en primaire pour gagner l'investiture ? Difficile de séduire le bon vieux militant qui veut garder ses "acquis" (= hold-up trans-générationel) en même temps que le BAC+4 bien pensant endoctriné à l'université dont il vient de sortir.

Écrit par : Thomas | 21/02/2007

on peut difficilement mieux que Thomas résumer la situation de Royal . En flattant la croupe des éléphants, elle a perdu l'attrait qui était le sien au moment de primaires. Mais sur TF1 elle a à mon avis rectifié le tir. Le problème est que l'electeur est tres volatil.

Écrit par : sylvain attal | 22/02/2007

merci à vous pur l'img :)

Écrit par : nicolas | 08/10/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu