Avertir le modérateur

30/09/2006

Sur l'affaire Redeker, et au-delà

Mon premier réflexe, c'est la solidarité avec Robert Redeker. Elle doit être totale, inconditionnelle, active et même prosélyte. Le plus important est de résister à cette peur sourde qu'inspire à certains les fatwas de quelques fous. Ne pas oublier non plus que ces fous, pour ultra minoritaires qu'ils soient, n'en sont pas moins ultra dangereux. Comprendre aussi qu'il bénéficient d'une certaine mansuétude, hélas, du simple fait du silence de trop de musulmans qui se sentent insultés par les propos critiques contre leur prophète. C'est qu'il y a un point sur lequel Redeker a particulièrement de mérite dans sa "provocation": Elle interpelle les fidèles musulmans sur la violence intrinsèque du Coran, originelle de l'Islam. Un passage de son texte me semble devoir être particulièrement souligné: "De fait, l'Église catholique n'est pas exempte de reproches. Son histoire est jonchée de pages noires, sur lesquelles elle a fait repentance. L'Inquisition, la chasse aux sorcières, l'exécution des philosophes Bruno et Vanini, ces mal-pensants épicuriens, celle, en plein XVIIIe siècle, du chevalier de La Barre pour impiété, ne plaident pas en sa faveur. Mais ce qui différencie le christianisme de l'islam apparaît : il est toujours possible de retourner les valeurs évangéliques, la douce personne de Jésus contre les dérives de l'Église.  
 
Aucune des fautes de l'Église ne plonge ses racines dans l'Évangile. Jésus est non-violent. Le retour à Jésus est un recours contre les excès de l'institution ecclésiale. Le recours à Mahomet, au contraire, renforce la haine et la violence. Jésus est un maître d'amour, Mahomet un maître de haine."
 
Mais il faudra ici faire l'effort de me lire jusqu'au bout: Je pense que dire que: "l'islam est une religion qui, dans son texte sacré même, autant que dans certains de ses rites banals, exalte violence et haine.", c'est infliger une blessure inutile à des millions de musulmans qui vivent, heureusement, leur foi en interprétant le Coran, et en ignorant tout ce qu'il peut avoir de violent. Bien sûr, Redeker veut montrer qu'il n'est pas toujours facile de distinguer Islam et Islamisme, en raison même de la violence du texte sacré, de l'absence de séparation entre temporel et intemporel en Islam. Mais il faut aller au delà de cette constatation.
Ainsi, au risque de surprendre, je ne suis pas en désaccord avec ce que dit Tarik Ramadan dans Libération du jour. En particulier le fait que:

"Le contexe global de lutte contre le terrorisme (...) a amplifié, dans le monde musulman, l'impression qu'à travers les radicaux on s'en prenait à l'islam. (...) c'est une impression peut-être fausse (mais) vécue quotidiennement et qui a fini par s'inscire dans le réel"
Ramadan a singulièrement mis de l'eau-j'allais dire dans son vin qu'il me pardonne cette métaphore judeo-chrétienne- ces derniers temps. Qu'il s'agisse où non d'une tactique, je n'en ai cure et trouve cela particulièrement réjouissant, compte tenu de son influence dans la jeunesse musulmane en occident. Je retiens particulièrement cette évolution majeure: Ramadan estime qu'il faut prendre le terme islamophobie "avec des pincettes". Quelle victoire sémantique nous avons remporté là! Le mot "Islamophobie" est en effet extrêmement ambigu en ce sens qu'il a été créé pour interdire la critique de l'Islam et à faire taire, ou pire à intimider des gens comme Redeker. Il n'y a guère plus que le MRAP pour l'employer. Le MRAP, seule association soit-disant laïque qui-soit dit en passant- ait refusé de soutenir le professeur de Toulouse en le qualifiant même d'incendiaire.
Je crois donc avoir trouvé avec Ramadan un terrain d'accord inespéré: Le débat nécessaire sur l'Islam en occident peut encourager, chez certains, des réflexes racistes, anti-arabe ou anti-musulman. Il faut être extrêmement vigilant là-dessus. Intraitable même. De le même façon que j'ai dit et écrit qu'une critique du sionisme lorsqu'elle devient radicale, sytématique ou hystérique se confond avec l'antisémitisme, je dirais la même chose pour la critique de l'Islam. Il y a un moment où elle devient raciste ou, pour le moins où elle encourage la haine de l'autre.
Nous voici donc devant deux nécessités tout aussi importantes l'une que l'autre: refuser les diktats, les intimidations, l'autocensure (voir la lamentable affaire Idoménée à Berlin) que veut nous imposer l'Islam radical, ou plus exactement (Olivier Roy a raison sur ce point) des radicaux au nom d'une lecture littérale du Coran; et en même temps, la pente de la discrimination religieuse qui compromet notre vie commune dans une société, non pas multiculturelle, mais métissée et pluraliste.
IIl y a un autre point qui me préoccupe. C'est la timidité, la retenue de beaucoup trop de journalistes français à aborder le débat sur l'Islam. Est-ce déjà la peur qui les aurait vaincus? Ou bien l'effet de cette "sécularisation du christianisme" dont parle Redeker et qui fait que l'on préfère être faible que passer pour intolérant? Evidément, il y a la une de Libération aujourd'hui. Je la trouve un peu tardive, et l'éditorial encore un tantinet bien pensant. Les journaux gratuits qui ont moins peur de dénoter ont réagi plus rapidement. La presse anglo-saxone me paraît moins éffarouchée. Je partage l'interrogation d'Ivan Riouffol , en particulier ceci:
"Les médias sont-ils prêts à dire toutes les vérités qui dérangent ? Eux aussi se seront prêtés à l'occultation de réalités. La presse bien pensante aura attendu 2000 pour reconnaître la violence installée depuis des années dans les cités et les écoles. Elle aura longtemps sous-évalué l'antisémitisme dans les banlieues. Elle aura laissé à la commission Stasi le soin de révéler la fracture du communautarisme et au rapport Obin celui de dévoiler l'intégrisme à l'école, tandis qu'il est revenu à Philippe de Villiers d'aligner les preuves de l'emprise islamiste à Roissy. La profession sait-elle être encore curieuse ? "
Pour en revenir à cette montée du racisme contre les musulmans, même "modérés", il n'est pas faux de dire, comme Riouffol que "Le mépris dont ils se plaignent est dû, en partie, à cette indifférence des bons apôtres (mediatiques)."

Commentaires

Si la dénonciation des fatwas médiatiques est nécessaire, reste que vous accordez il me semble beaucoup trop à Redeker, qui par un pareil article, ets condamnable éthiquement et intellectuellement pour les amalgames qu'il fait. Je rejoins dans mon article [lire] tout à fait prochoix par exemple. Si il est de notre devoir de défendre absolument un homme quand il est menacé de mort, il est aussi nécessaire quand il le faut de critiquer voire de condamner individuellement une pseudo-pensée. Et cet article de Redeker ne porte dans le fond rien : — son opposition manichéenne prête à sourire, tant on oublie qque le christianisme coontemporain est aussi celui de l'église évangélique américaine (qui n'est pas sans volonté guerrière !); — que la violence n'est pas expurgé pa exemple des lectures intégristes de la torah sur laquelle se fondent les fondamentalistes colons qui revendiquent une terre qui aurait été donnée par Dieu (??? est-ce une blague ? même pas).
En cela notre premier réflexe s'il est de lutter inconditionnellement pour la liberté d'expression (mais jusqu'où ? je vous le demande, peu d'émois contre la censure faite pour la campagne publicitaire de la Cène, applaudissement lors de la condamnation de Kémi Séba (moi-même applaudissant), rest eque le prosélytisme pour la défense de Redeker est dangereux : le site Legrandsoir.info, où il y a un article très intéressant sur son parcours (que je connais bien ayant fréquenté RR pendant quelques annnées)

Écrit par : philippe boisnard | 30/09/2006

Abruti

Écrit par : David | 30/09/2006

David, grace à vous le niveau des commentaires remonte.
Philippe, vous avez du lire à moitié. Il me semble avoir critiqué l'article sur certains points qui ne sont pas secondaires. Je ne l'aurais pas signé. Mais le passage consacré au christianisme et que je reproduit répond à votre objection.

Écrit par : sylvain Attal | 30/09/2006

Je reconnais que mon commentaire est tout à fait adapté à la vilenie de vos écrits.

Écrit par : David | 30/09/2006

Je reconnais que mon commentaire est tout à fait adapté à la vilenie de vos écrits.

Écrit par : David | 30/09/2006

Je pense sylvain qu'avant de critiquer l'islam et les musulmans qu'il faut appliquer la bonne règle "charité bien ordonnée commence par sois même", règle judéo-chrétienne...
bref les chrétients devrons plus que se repentir par des mots, s'intéroger sur ce qui à mener des gens élevés dans un contexte judéo-chrétien à devenir des nazis, par exemple. Hé oui les nazis ne sont pas apparus un soir de pleine lune, ni arrivés en secoupe volante!
Le premier testament que le christianisme n'annule nullement est particulièrement violent et trouve une application concrète en palestine à l'encontre des palestiniens...
Bref prendre la défense d'un pseudo intélectuel ordurié n'est pas la meilleur chose à faire. Et très concrètement les musulmans que tu dis modérés sylvain ne collaborent pas avec leur extrèmes comme l'on faient les "judéo-chrétient" il y a peu de temps...
Je le répète: mettre judéo et chrétient dans la même phrase est un pure non sens que les extrêmes utilisent pour justifier l'utilité d'une alliance de circonstance contre les musulmans...
2000 ans de christianisme = 2000 ans de non judéo-chrétienté.

Écrit par : rekta | 30/09/2006

"Contre la barbarie, le soutien à Robert Redeker doit être sans réserve"
pétition à l'initiative de la Gauche Républicaine, déjà signée par Onfray, Lepage, Finkielkraut, Roudy, Taguieff, etc.

http://www.gaucherepublicaine.org/petition/?petition=2

Écrit par : VinZ | 02/10/2006

"l'islam est une religion qui, dans son texte sacré même, autant que dans certains de ses rites banals, exalte violence et haine."

On ne peut/doit pas limiter une religion à ses textes fondateurs, dans la mesure où il s'agit de "religions du livre". Il y a aussi l'esprit d'une religion comme il y a l'esprit des lois et il y a toujours la pratique d'une religion. Un retour à une interprétation littérale des textes fondateurs de la religion comme l'unique critère de l'orthodoxie, ainsi que l'idée même d'othodoxie, est un des facteurs qui nourissent l'islamisme. En outre, cette interprétation littérale va forcément de pair avec une sélection très subjective des passages favorable à l'interprétation que l'on préconise. Redeker adopte la même méthode que les Islamistes en prétendant qu'une religion égale son texte fondateur et en sélectionnant les passages de ce texte qui favorisent son interprétation.

Redeker a été pris en flagrant délit de tentative de lapidation de Satan.

Écrit par : Klaus Schmetterling | 04/10/2006

au-delà, en effet

Je n’ajouterai rien aux critiques de l’opinion de Robert Redeker, mais seulement quant à sa manière. Pour justifier cette opinion, il s’est appuyé sur l’article consacré à Mahomet par Maxime Rodinson dans l’Encyclopedia Universalis. Les citations qu’il en a données son exactes. L’usage qu’il en a fait n’est rien d’autre qu’une dénaturation de l’esprit de cet article, dont voici la teneur. S’agissant de la personnalité de Mahomet, Rodinson écrit :

« On peut le créditer d’une grande intelligence, d’une habileté et d’une ténacité remarquables, d’un sens très fins des hommes et de situations. »

« Il faut tenir compte des mœurs du temps et de son pays pour juger certains de ses actes, atroces ou quelque peu hypocrites. »

« Il montra, en des biens des cas, de la clémence, de la longanimité, de la largeur de vues et fut souvent exigeant envers lui-même. Ses lois furent sages, libérales (notamment vis-à-vis des femmes), progressives par rapport à son milieu. »

Je n’enseignerai rien en marquant que le procédé utilisé par Redeker, que d’aucuns baptisèrent naguère maspérisation, a été prisé et le reste de toute officine de propagande totalitaire.

Par ailleurs, s’il serait outrecuidant de marquer qu’un assassin déterminé n’avertit pas sa cible de son intention, il l’est peut-être moins de rappeler qu’une fatwa n’est pas un courriel anonyme. En se jetant sur ce vocable, on ne manifeste que l’ignorance, et que des abrutis planqués derrière leur PC lèvent tant de boucliers la pleutrerie de ceux qui les lèvent.

C’est une grande infortune de la démocratie et des droits de l’homme que de devoir se compromettre à défendre une crapulerie intellectuelle. Et s’en leur est une aussi grande que de devoir ainsi se discréditer aux yeux de ceux-là même que ces idéaux doivent convaincre.

Écrit par : jdal | 04/10/2006

Sans compter si on en croit par exemple Caroline Fourest qui est prompte à défendre la liberté d'expression des uns, et à poursuivre les autres en demandant pratiquement leur interdiction d'expression (cf. son livre sur tariq Ramadan, où elle ne s'embarrasse pas de tronquer des citations d'articles de Ramadan, etc...) : Redeker serait poursuivi par "des groupes islamistes" ... cela se passe de commenntaires.
Mais si tel était le cas, je crois que nous en aurions des images (et en effet il faudraitt agir de toute urgence car ce serait tout simplemnt inadmissible), et si tel n'est pas le cas, nous sommes en plein délire de persécution, voire dans une mythomanie digne du RER B !

Écrit par : boisnard philippe | 04/10/2006

commentaire effacé

Écrit par : rekta | 04/10/2006

Bien bien, j'aurais aimé vous voir solidaire avec Dieudonné lorsqu'il a fait son sketche parodique sur France 3 puis été litéralement exclu des médias, et que certains extrémistes sont allés jusqu'à jetter de l'acide sur la scène où il donnait son spectacle.

Écrit par : Jo | 05/10/2006

et bien visiblement j'ai droit à la totale. Alors voilà:
Redeker ne parle pas au nom de Rodinson il s'appuie sur des citations forcément extraites de leur contexte pour appuyer une opinion personelle. Ce n'est pas la mienne et je n'ai pas à la defendre. Ce que je defends c'est son droit à exprimer n'importe quelle opinion critique sur qui que ce soit y compris Mahomet.
Il n'y a pas de delit de blaspheme en France. Que vous puissiez vous réjouir du fait qu'il doive se cacher à la suite de menaces de mort est tout à fait révélateur.
Quand à la fatwa, elle a été le fait de Youssef el qaradaoui lui même et les e mails de menace n'en sont que des echos à prendre très au serieux comme le font les flics.`
Enfin, Dieudonné, je m'attendais à l'argument massue. Je ne me suis associé à aucune tentative d'intimidation de Dieudonné et son sketche sur l'axe americano sioniste me semble crapoteux mais bien la moindre des choses qui soit à lui reprocher comparée à son action politique sous l'habit trompeur de l'humoriste
bonjour chez vous

Écrit par : sylvain Attal | 05/10/2006

Je constate simplement qu'un homme qui balance sur l'Islam a droit a toute votre solidarité, tandis qu'un autre homme qui parodie l'extrémisme religieux de certains juifs est banni de la scène médiatique, sans que personne ne s'en offusque. Dans les deux cas ces hommes s'expriment publiquement (ils utilisent les médias), et dans les deux cas, il y a deux traitements opposés, alors que la réaction des personnes visées est la même (menace des extrémistes musulmans pour Redeker et des extrémistes juifs pour Dieudonné). Sans compter que l'on pourrait parler de l'habit trompeur de philosophe de ce Redeker. Il est peut-être agrégé de philosophie, mais avoir des diplomes n'est pas un gage de crédibilité.

Écrit par : Jo | 06/10/2006

Enfin, Dieudonné, je m'attendais à l'argument massue. Je ne me suis associé à aucune tentative d'intimidation de Dieudonné et son sketche sur l'axe americano sioniste me semble crapoteux mais bien la moindre des choses qui soit à lui reprocher comparée à son action politique sous l'habit trompeur de l'humoriste

Je ne suis ni juif, ni chrétien, ni musulman, ni anti-juif, anti-chrétien, ou anti-musulman, je ne crois pas en les théories de complots américo sioniste maçonniques ou autres, mais le traitement des opinions critiques en France n'est pas le même selon le "camp"/communauté qui attaque ou qui est attaqué. Il y a sans doute des raisons historiques et autres raisons très valables pour cet état de fait, que je respecte et que j'admets et tout ce que vous voulez, mais il reste que le traitement que reçoivent les "opinions critiques" n'est pas le même.

J'apprécie Redeker pour diverses raisons et son article peut avoir de l'utilité dans/pour le débat public ou non, mais les arguments et la méthode qu'il y utilise sont indignes d'un philosophe éclairé voulant s'attaquer à l'obscurantisme. L'habit de Redeker est aussi trompeur que celui de Dieudonné.

Écrit par : Klaus Schmetterling | 06/10/2006

1) "Mon premier réflexe, c'est la solidarité avec Robert Redeker. Elle doit être totale, inconditionnelle, active et même prosélyte."
2) "Mais (...)Je pense que dire que: "l'islam est une religion qui, dans son texte sacré même, autant que dans certains de ses rites banals, exalte violence et haine.", c'est infliger une blessure inutile à des millions de musulmans "
3) "au risque de surprendre, je ne suis pas en désaccord avec ce que dit Tarik Ramadan"
4) "Je partage l'interrogation d'Ivan Riouffol"

Dis-moi, Sylvain, tu serais pas un peu faux-cul sur les bords ?

Écrit par : Anouchka | 07/10/2006

rekta tu es desormais indésirable sur ce blog

Écrit par : rekta | 07/10/2006

est-ce que Le fait que Mahomet était un chef de guerre est faux ? Non ! ses hauts faits d'armes sont contés dans le Coran, lu et admirés dans les écoles coraniques du monde entier !

Est-ce que par hasard les musulmans CONTESTERAIENT ce qui est écrit dans le Coran ? Redeker n'a fait que souligner des évidences, il n 'y a aucun amalgame !

Écrit par : tartempion | 12/10/2006

on s'en cogne royalement de ce qu'a pu être ou ne pas être mahomet. Il fait partie de l'histoire.Par contre il est des gens bien d'aujourd'hui qui ont un pouvoir de nuisance bien concret sur mon quotidien et l'économie de notre pays.

Une des nombreux exemples, bien plus nocifs qu'une bande de djeunes de seine saint denis car cette exemple il frappe là ou ça fait mal:


http://www.20minutes.fr/articles/2006/10/13/20061013-actualite-france-Escroquerie-aux-assurances-21-garagistes-et-experts-en-correctionnelle.php

Écrit par : rekta | 13/10/2006

lol

Écrit par : David | 14/10/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu