Avertir le modérateur

04/09/2006

Je reviens!

Non je ne vous ai pas abandonnés! J'ai seulement profité de ces vacances pour m'occuper d'autres choses. En premier lieu de ma petite famille. Elle en avait besoin, et moi aussi. Du travail aussi et je peux donner l'exclusivité aux lecteurs de ce blog, ce qui est bien normal: Je ferai partie de l'équipe de "France 24", la "chaine d'info internationale" qui émettra fin novembre sur câble et satellite et je serais, en principe à l'antenne tous les soirs. N'en déplaise aux sceptiques et autres pisses-froid, cette chaîne deviendra vite, j'en suis convaincu, indispensable. On se demandera pourquoi un grand pays comme le nôtre a mis si longtemps avant de défier les Anglosaxons sur le terrain ô combien stratégique de l'information, mais aussi désormais les Arabes, puisque Al Jaziraa lancera bientôt son canal en Anglais. Et si l'on se dit que l'audiovisuel public coûte fort cher (ce dont je suis convaincu), on se rendra compte que les économies sont à faire ailleurs...
En attendant, c'est vrai, je me suis posé beaucoup de question sur le blog. Une petite crise de doute si vous voulez. Est-ce si utile? N'y a-t-il pas des choses plus importantes à faire que de passer des heures derrière son écran: lire, sortir au théâtre, aimer ou tout simplement...dormir! Je lisais les autres, constatant l'incroyable prolixité de certains, Birenbaum, Daniel. Chapeau! Moi l'actualité me déprimait. Cette guerre lamentable au Liban. La mort du fils de David Grossman m'a brisé. Mais aussi- BHL a dit des choses très justes là dessus- une certaine "hezbollisation des esprits".Le duel Sarko-Ségo, le retour du grand macho Lionel. Je ne sentais rien d'important ou de réellement original à dire sur tout ça, qui ne l'ai été ailleurs.
Finalement je reviens sans trop savoir ce que je peux apporter au "débat", si ces conversations sans fin ne sont pas tout simplement stériles. Allez, ça me passera sans doute.

Commentaires

un abandon serait la pire chose, sylvain... il y a des gens qui lise attal parce que attal est un vrai pro... un excellent journaliste. donc, on se reprend, deux cachets , une bonne nuit et c'est bon.
content de vous savoir sur un ecran, j'etais impatient. et rtl, on refait le monde, c'est fini ou pâs?

Écrit par : gerard | 04/09/2006

Ce n'est pas l'information, mais la désinformation qui est stratégique (du moins dans la conception françouaise du journalisme, celle où on prend le public pour des imbéciles mal éduqués et racistes).

Écrit par : Anouchka | 04/09/2006

Bon retour, Sylvain ! :)

Écrit par : Cerise | 04/09/2006

En fait ce commentaire est destiné à l'article d'Akiva Eldar dans Haaretz ou plutôt à l'interview d'Igal.

Sylvain, as tu informé tes lecteurs que le MEMRI est une officine des néoconservateurs US ? Qu'il s'agit d'un de ces "think tanks" truffés de "likoudniks" qui prêchent pour la quatrième guerre mondiale (la 3ème étant la Guerre Froide)?

A quoi joues-tu? Si tu es un ultra-sioniste (ce qui est parfaitement ton droit), alors dis-le !!!

Écrit par : Jean-François Goulon | 04/09/2006

Ce commentaire est assez typique de ce qui me décourage de plus en plus. Memri n'est nullement une officine nikoudnik et je ne sais pas ce que veux dire "ultra sioniste" dans l'esprit de ce lecteur. Elle est censée servir d'anathème disqualifiante synonyme de "partisan" ou de parti pris". Même si "c'est parfaitement mon droit" (merci, oui ), accolée à un journalisme elle est destinée à le mettre à l'écart de la pensée correcte et pseudo "objective".
Quand à Memri c'est un outil précieux de monitoring de la presse arabe et iranienne, indispensable aux journalistes et chercheurs qui ne possèdent pas cette langue. Il est cité en référence par de grands nom de la presse américaine comme Thomas Friedmann (New York Times). A moins que lui aussi soit pour vous à classer dans la catégorie des "ultra-sionistes". En fait votre réflexion me parait assez symptomatique de cette "hezbollization des esprits."

Écrit par : sylvainattal | 04/09/2006

la police (taille de l'écriture) est illisible - désolé

Écrit par : olive | 04/09/2006

@ Sylvain,
je suis heureux de voir ce blog émerger.
je suis très heureux de la liberté qui est la tienne et il faut dire et redire qu'un sioniste (comme je le suis!) est quelqu'un qui souhaite la coexistence d'un état Palestinien et d'un état Israëlien!
Oui je suis convaincu qu'il n'y a aucune autre possibilité et que ce n'est que par la volonté des pays arabes (qui ne sont pour aucun d'entre eux des démocraties) que cela n'existe pas!
Oui il faut dire leur envie de voir une guerre permanente entre palestiniens et israêliens plutôt que de voir le "risque" de la démocratie chez eux.
Quand à la "hezbolisation" des esprits, elle n'est pas plus une vue de l'espri que de dire que la politique étrangère de la France (dont nous sommes citoyens au même titre que n'importe qui...) elle est guidée par des considérations de politique intérieure ayant pour but d'acheter une hypothétique guerre sociale qui n'arrivera pas...!

Écrit par : gillou le fou | 04/09/2006

Pourrais-t-on avoir une définition précise de la "hezbollisation des esprit" ? C'est pas que me méfie des formules foireuses de BHL (par exemple "romanquète" ou "idéologie française") mais quand même...

Écrit par : Tagada | 04/09/2006

Je travaille actuellement sur un dossier dans lequel est impliqué le Colonel Igal Carmon, interviewé par Akiva Eldar pour Haaretz (26/07/06).

Désolé pour mon approche cavalière mais je pensais que tu étais au courant. D'ailleurs j'ai peine à croire qu'un journaliste de ton niveau ne sache pas ces choses là!

Igal Carmon a passé 22 ans dans les services secrets israéliens et a servi plus tard comme conseiller antiterroriste de deux Premiers ministres israéliens, Yitzhak Shamir et Yitzhak Rabin. Président et fondateur du Memri, il travaille en étroite collaboration avec les 'nécons', de Washington et d'ailleurs, à l'entreprise de propagande Usraélienne.

Je ne suis pas 'Hezbolahisé', comme tu dis. En fait, j'abhorre les extrémistes de tous poils et les fous de Dieu en particulier. Sans faire un cours de sémiologie, le préfixe suivi d'un qualificatif permet de mettre l'emphase sur un caractère particulier de ce qualificatif.

Comme je le disais, à chacun ses opinions et c'est notre droit le plus absolu. Mais quid des perroquets ? Et c'est bien là le grand art de la propagande : des perroquets un peu partout qui prêchent la bonne parole sans en connaître le fond.

Pour la prochaine causerie, on ira faire un tour du côté de NewsCorp...

Écrit par : Jean-François Goulon | 04/09/2006

Sylvain fécilitations, c'est bien mérité !!! Mon petit doigt m'avait dit que tu seras sur France 24. Je partage ton avis sur l'importance d'avoir une chaîne d'info internationale en français et aussi sur le Liban et la mort d'Uri Gossman.

Pour ce qui concerne le blog, je dirais que cela nous prend tous du temps, cependant, cela est passionnant, cela mérite nos efforts. Pour preuve, Schneidermann est l'un des rares journalistes de la presse écrite à comprendre ce qui se passe, parce qu'il a aussi intégré le Net et le blog dans son champ d'analyse. Ceux qui ne connaissent pas ça de l'intérieur, ne comprennent pas à quel point à travers la blogosphère aujourd'hui, nous pouvons aussi prendre la température du monde. Tu es un journaliste politique télé qui a une expérience du blog, justement, tu peux donc faire la synthèse toi aussi.

Sur le blog de Francis Pisani, on peut lire une expérience celle de journalistes qui écrivent un article avec un wiki, tout cela est encore expérimental, je sais bien, mais on sent bien qu'il y a quelque chose qui se passe.
http://pisani.blog.lemonde.fr/

La télé et le blog ? Oui je crois que cela va inévitablement se rencontrer. Parce que derrière les blogs, il y a surtout les réseaux sociaux (bref les gens), l'expertise de certaines personnes (intelligence collective) dont on peut extraire de l'information pertinente, une matière première qui a besoin (bien sûr) du travail pro des journalistes.

Comme tu le sais, les blogueurs sont invités maintenant par les partis politiques en France, cela montre à quel point, il y a confluence, même si la fusion mène peut-être aussi à la confusion. Les rédactions commencent à intégrer peu à peu le Web 2.0 dans leur travail, la télé va le faire (plus de la moitié des Français sont internautes, cela va à une vitesse folle). Comme la France est le pays le plus blogueur de la planète, logiquement, la télé.fr devrait aussi en être à l'avant-garde... vers une télé 2.0 ? J'arrête là, car je prêche un convaincu !

(et puis contre les trolls, il y a la néthique...)

Écrit par : Natacha Quester-Séméon | 05/09/2006

le come back! bien... qu'as tu contre le hezbola ? c'est contrairement à ce que tu peux penser une petite armée de résistants et nullement des terroristes comme l'aime à crier israel et les us. Après tout la majeur partie du monde pense que le hezbola n'a rien de terroriste... Au pire c'est un mal nécéssaire pour le bien de la région. Israèl ne peu en effet se tourner vers la paix que si les israéliens pensent qu'ils ne peuvent écraser leurs voisins... si c'est pas le cas aujourd'hui ce le sera bientôt.
maintenant au vu des tes orientations politiques et idéologiques ont peu honnêtement mettre en cause ton intégrité de journaliste honnête.

Écrit par : rekta | 05/09/2006

Bon retour et bon courage en effet, car certains sont capables de raconter n'importe quoi. D'accord avec l'idée de pseudo objectivité, car on parle toujours du point de vue où l'on se trouve, l'important est de ne pas dire des choses fausses.

Écrit par : polluxe | 06/09/2006

Un point de vue clairvoyant sur ce qui s'est passé au Liban, par l'auteur de The Constant Gardener :

www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-810000,0.html

Écrit par : Laurent | 07/09/2006

très bien laurent. voilà un homme réaliste. ISraèl se créer des ennemis tous les jours et garantie un stock important de "pseudo terroristes' pourquoi pseudo? car ils sont terroristes pour les israéliens et les us mais résistants pour le reste du monde. je disai un stock important malgré le "turn over" inépuisable... Le turn over? oui israèl parait il est une démocratie, la seule qui se fait jugement au missil, allant jusqu'à dégomer des vieillards en chaise roulante...
Bref paix il y aura quand israèl sera à genoux. rappelez vous des batteries anti missiles muettes face au simples katioucha. imaginez des catioucha chargées differement, avec au minimum les mêmes gases utilisés par les israéliens, devinez les dégats...
cette histoire ne peu trainer en longueur, et israèl ne pourra pas utiliser l'arme de la culpabilité des européens face à la shoa pour avoir les mains libres..

Écrit par : rekta | 07/09/2006

Le texte de Le Carré est un point de vue clairvoyant et qui n'a rien à voir avec les propos navrants à relents antisémites parfois lu parmi les commentaires de ce blog.

Écrit par : Laurent | 07/09/2006

Je n'ai guère d'explication à donner à rekta. Sa prose est j'imagine assez explicite pour tout le monde. Une seule remarque. Le Hezbollah est une organisation de resistance? Mais resistance à quoi au juste? Par qui le Liban était-il occupé lorsqu'il a lancé son opération ayant conduit à la mort de 8 soldats israéliens et à l'enlèvement de deux autres?
A Jean-François Coulon, je voudrais dire ceci: Bien évidement je suis parfaitement au courant du pédigrée d'Igal Carmon dans le renseignement. A mes yeux cela ne discrédite pas ce qu'il fait avec Memri. Défendre les valeurs démocratiques "occidentales" ne signifie pas faire la propagande du gouvernement israélien et je crois que vous trouverez difficilement des exemples patents de ce que vous avancez en vous prévalent d'un travail sur un "dossier". Le vocabulaire journalistique ne suffit pas à caraxtériser une démarche journalistique.De même que signifie la phrase "il travaille en étroite collaboration avec les néocons"? C'est typiquement la phrase qui discrédite et qui insinue sans rien dire. Quel néocons? Quelle collaboration. Il y a aussi pami les gens classés (parfois à leur corps défendant) comme néocon des chercheurs très respectables et sérieux dont il n'est pas indigne d'utiliser les travaux. Alors par pitié pas d'angélisme mais aussi pas d'amalgame. Quand je parle d'Hezbolahisation des esprits cr'est à ça que je fais allusion. Un tel qui a le grade de colonel qui a travaillé dans les services ou simplment qui est israélien (sauf les israéliens d'extrême gauche comme gideon Lévy qui échappent à la diabolisation) sont prétendument de parti pris. Savoir qui parle et d'ou l'on parle est important mais l'objectivité n'existe nul part. Pour prendre un autre exemple qui n'a rien à voir. Ni Greenpeace ni le Ministère de la Défense français ne sont neutres ou objectifs, et sont adversaires. L'un comme l'autre peuvent avancer des informations exactes ou au contraire désinformer pour destabiliser ou compromettre l'adversaire. L'un comme l'autre sont dignes d'interêt et méritent d'être écoutés...Jusqu'à preuve du contraire.
J'attends donc qu'on me dise sur quoi et en quoi Memri fait la propagande du gouvernement israélien...
Ce sujet me semble essentiel et j'y reviendrais prochainement dans une note.
Merci à tous pour vos encouragements sur F24.
Je suis parfaitement conscient des tares "originelles" de l'audiovisuel français, en particulier le manque endémique de moyens qui handicape les bonnes volonté. Mais j'ai quand même bon espoir...

Écrit par : sylvain Attal | 07/09/2006

Dimanche dernier j'allais au trocadero pour prendre des photos d'une compétition de skate. Lorsque je descendais à la station de métro, la sortie principale était fermée, sur ordre de la préfecture, créant un véritable engorgement parce qu'il y avait beaucoup de monde. En fait il y avait un concert. Je décidais d'aller regarder. Autour de la scène, tout un périmètre était cloturé par des barrières. Je suivais le flux des spectateurs et arrivais à l'entrée de ce concert. Là je fus accueilli par des vigiles, froidement. Quelqu'un se mit à me poser des questions : comment j'avais su qu'il y avait un concert, pourquoi je venais, si je connaissais du monde ici etc... Et le gars se mis à fouiller dans mon sac pour voir ce qu'il y avait à l'interieur. Je ressentais une réelle gène. J'avais vu qu'il y avait un concert, c'est tout, et j'allais voir. Mais je compris assez vite en voyant l'étoile de david autour du coup de ce vigile que ce concert était réservé aux juifs. Pour l'ouverture d'esprit on pouvait repasser. Et je pensais à toutes ces barrières, ces vigiles et ces CRS postés jusqu'aux entrées du métro, à surveiller les gens. Je pensais à ce mini ghetto qui s'était installé sur la place des droits de l'homme, et je pensais au climat malsain que j'avais ressenti.
Comme s'ils s'évertuaient consciencieusement à faire naitre les sentiments qui justifient leur parano.

Écrit par : jeepee | 07/09/2006

tu peux penser ce que tu veux de ma "prose" Mr sylvain. Les choses sont assez simples en fait. Je vois souvent dire à la télé de la part d'israéliens la chose suivante: Il est imposible de faire la paix avec les arabes, les musulmans, etc... Mais pourtant des israéliens, des israélites ce n'est pas ce qui manque en france, en allemagne, en italie, dans des pays qui ont cherhcer à les exterminer hier. On voit bien que le pardon est possible quand il est désiré. Tu vas me dire pourquoi les israéliens sont incapables de faire la paix avec les palestiniens? ces derniers ont il entrepris le millième de ce qu'ont entrepris l'allemagne et la france hier (il y a 50 ans) ? NON!
la différence entre les palestiniens et les franco allemand c'est que les premiers n'ont rien à offrir de pécunier, de matériel, rien aux israéliens. La vérité, simplement est que les israéliens ne désirent pas la paix car financièrement ils n'y trouverons pas leur compte, parceque territoorialement parlant ils n'y ont rien à gagner, rien... résultats, fanfaronant, les israéliens se croyant plus forts, se laissent aller à une attitude guer plus détestable que les nazis hier...
LEs choses changeront prochainement dans l'intérêt de la région.... j'éspère vivre assez vieux pour le voir...

Écrit par : rekta | 07/09/2006

tu peux penser ce que tu veux de ma "prose" Mr sylvain. Les choses sont assez simples en fait. Je vois souvent dire à la télé de la part d'israéliens la chose suivante: Il est imposible de faire la paix avec les arabes, les musulmans, etc... Mais pourtant des israéliens, des israélites ce n'est pas ce qui manque en france, en allemagne, en italie, dans des pays qui ont cherhcer à les exterminer hier. On voit bien que le pardon est possible quand il est désiré. Tu vas me dire pourquoi les israéliens sont incapables de faire la paix avec les palestiniens? ces derniers ont il entrepris le millième de ce qu'ont entrepris l'allemagne et la france hier (il y a 50 ans) ? NON!
la différence entre les palestiniens et les franco allemand c'est que les premiers n'ont rien à offrir de pécunier, de matériel, rien aux israéliens. La vérité, simplement est que les israéliens ne désirent pas la paix car financièrement ils n'y trouverons pas leur compte, parceque territoorialement parlant ils n'y ont rien à gagner, rien... résultats, fanfaronant, les israéliens se croyant plus forts, se laissent aller à une attitude guer plus détestable que les nazis hier...
LEs choses changeront prochainement dans l'intérêt de la région.... j'éspère vivre assez vieux pour le voir...

Écrit par : rekta | 07/09/2006

Sylvain Attol,

Puisque tu veux lancer le débat, entrons directement dans le vif du sujet : sionisme, anti-sionisme.

Le sionisme est-il une entreprise de colonisation ? Pour Théodore Herzl c’est oui, mais aujourd’hui il semble que cela soit discuté.

Ecoutons la Secrétaire Générale adjointe du Cercle Léon Blum :

« Être sioniste, c'est être favorable à l'existence d'un état juif sur une partie de la Palestine mandataire, c'est être convaincu de la légitimité même d'Israël. [...] L'antisionisme nous dépeint le sionisme comme un mouvement colonial. Reprenons la définition de "colonie": il s'agit de l'exploitation d'un territoire étranger par une métropole bénéficiaire. Peut-on parler de territoire étranger, lorsque le lien qui unit les Juifs à Israël est ancestral. [...] »

Véronique Bensaïd
http://www.cercle-leon-blum.org/sionisme.htm

1) « …favorable à l’existence d’un Etat juif… »
Si je suis Juif, oui, probablement, mais pas forcément (cf. Einstein ou Martin Buber) Dans le cas contraire, pourquoi pas, si cela nous fait plaisir, mais où ?

2) « …sur une partie de la Palestine mandataire… »
Attendez ! Là, il y a un truc qui cloche. Lorsque le sionisme a été reconnu pour la première fois en public, c’était en 1897, lors du premier Congrès sioniste mondial, vingt ans avant le début du « Mandat » britannique. Retirons donc "mandataire".

3) « …c’est être convaincu de la légitimité-même d’Israël… »
Pour être convaincu, il faut des arguments convaincants. Certains n’ont d’arguments que leurs croyances, d’autres cherchent encore les arguments pour s’en convaincre. Entre deux, il y a les légalistes : Israël a été reconnu par les Nations-Unies en 1949, un an après son auto-proclamation. A titre personnel, je préfère me référer à la loi. Je reconnais donc la légitimité d’Israël, jusqu’en 1967, telle qu’elle lui avait été reconnue en 1949 par les Nations-Unies à la suite des conférences de Lausanne.

4) « …L'antisionisme nous dépeint le sionisme comme un mouvement colonial.. »
Je me réfère à Herzl et je confirme : le sionisme est bien un mouvement de colonisation.

5) « …le lien qui unit les Juifs à Israël est ancestral.. »
Le lien qui unit les Juifs à l’Etat d’Israël ne peut pas être ancestral, puisque l’Etat d’Israël, en prenant la date la plus ancienne (celle de son auto-proclamation), n’existe que depuis 1948. Israël est donc à chercher ailleurs. Le Royaume d’Israël, alors ? Reprenons. Tout commence avec la conquête de Canaan par David, -1000 env., sur un peuple avancé, comme en témoignent des fouilles remontant à l’âge de bronze. Les longs règnes de David et de Salomon durèrent 73 ans, à la suite desquels, Le Royaume initial se scinda en deux (-930). Après plusieurs règnes de soumission aux Assyriens, en -722 le Royaume d'Israël n'existait plus.
Comme on le voit, le lien est peut-être ancestral, mais la période de référence est particulièrement courte. La plus courte de tous les peuples qui ont vécu sur cette terre.
Toutefois, l’honnêteté commande de dire que le deuxième royaume juif, le Royaume de Juda, dura jusqu’en –586, donc 344 ans, soit 57 ans de moins que l’occupation de ces terres par l’empire ottoman (1516-1917).
Ce n'est donc pas là non plus que la légitimité d'Israël est à chercher. Je cherche, je cherche, mais je quitte le rationnel…

Est-il nécessaire d’aller plus loin ?

Comme je le disais, je m’en tiens à la légalité. Constatant que l’Etat d’Israël n’a pas respecté les engagements qui assujettissaient sa condition d’Etat et, particulièrement, ses limites territoriales ; qu'Israël refuse de ratifier les Conventions de Genève et le TNP; qu'Israël viole constamment les résolutions des Nations-Unies (la liste est trop longue pour tenir dans ce post); que dès 1967 Israël a rompu les engagements qui le liaient à la communauté internationale; alors, je me pose des questions quant à la légalité de son statut actuel.

Je crois donc que la question que doivent se poser aujourd’hui les Israéliens (et les Juifs, en général, étant donnée la nationalité israélienne qui leur est accordée de fait par l’Etat d’Israël) est : Sommes-nous prêts à appliquer les Accords de Lausanne de 1949 - dans le cadre de la négociation d’un traité de paix définitif - en échange de la reconnaissance pleine, entière et universelle de notre Etat ? Et tant pis pour ceux qui refusent toujours de renoncer à leurs rêves d’un Grand Israël.
Mais, au fait, et si nous n’étions pas majoritaires à penser ainsi ?
Alors, Israël sera condamné à disparaître.

JFG

Écrit par : Jean-François Goulon | 08/09/2006

Dès que vous exprimez un désaccord avec israèl, vous êtes taxé d'antissémite au mieux de relant antisémite... J'entend dire qu'il ne faut pas confondre israèl et les juifs en général. cela de la bouche même d'israéliens. Ok mais la nationalité israélienne est accordée de facto à tout juif dans le monde. Donc israélien = juif... bref c'est du détail dans l'immédiat mais cela a une grande importance quelque part.
Le fait que cette petite phrase est étée récupérée par le président iranien ne change absolument rien à la justesse de la réflexion qui à initier celle-ci: israèl est un "état" créer au détriment des palestiniens pour payer une dette qui incombait aux allemands, aux francais et autres collabos de l'époque. Pourquoi l'allemagne ne se serait pas vue emputée d'une partie de son territoire pour acceuillir les juifs survivants de la shoa? Et bien plutôt que de faire preuve de bon sens, on s'en est aller emputer des palestiniens de leur biens après que les survivants eurent montrer tel E.T la palestine le doigt levé et au cris de "maison".

Plus le temps passe et plus la seul destinée d'israèl sera de disparaitre. Les voisins d'israèl n'ont rien à voir avec les enfants et les femmes palestiniennes armées de seul cailloux...

Écrit par : rekta | 08/09/2006

C'est entendu, un certain nombre d'antisionistes plus ou moins idéologues, pensant sans doute se donner ainsi de l'importance ont décidé de polluer ce blog. Vous pouvez vous en donner à coeur joie. Je n'ai, en ce qui me concerne, aucune intention d'entreprendre ici une discussion "historique" sur la légitimité d'Israël. La place des Juifs dans cette région du monde, quelque soit la forme qu'elle ait pu prendre n'est absolument pas contestable, sauf à faire preuve de révisionisme historique. j'ai consacré à l'antisionisme une partie importante de mon livre "la plaie" et ne voit donc pas l'utilité d'y revenir.
Quand à la paix avec les palestiniens, elle est non seulement souhaitable mais je la crois encore possible. Pour la faire il faut être deux, et qu'un certain nombre de conditions politiques-et de plus en plus géopolitiques-soient remplies. Il va de soit que la disparition de l'Etat d'Israël que vous souhaitez impatiamment ne peut faire office de programme de paix. Par l'outrance de vos positions, vous ne faites donc que renforcer ceux dont le comportement rend cette perspective de plus en plus lointaine.

Écrit par : sylvain Attal | 08/09/2006

Ceci sera mon dernier message sur le sujet.

Personnellement, je ne souhaite non seulement pas la disparition d'Israël, mais au contraire, je pense qu'Israël aurait pu (pourrait encore être ?) un facteur de développement et de démocratisation de la région. Mais pour cela, il est impératif que les Israéliens cessent d'imposer leur loi sur les pays et les territoires voisins. Si le sionisme "moderne" (depuis le mandat) consistait à construire un Etat dans les limites territoriales attribuées en 1949, et dans le respect des autochtones devenus aujourd'hui israéliens, je serais peut-être un ardent défenseur du sionisme. Mais lorsque je vois quelques centaines de milliers d'extrémistes juifs voler, piller, tuer, humilier au nom d'un soi-disant pacte avec Dieu, alors là, je dis "stop"! D'autant plus que les sionistes modérés, dont je ne doute pas que tu fasses partie, tout comme V. Bensaïd et bien d'autres, refusent de dénoncer les turpitudes d'une minorité de Juifs qui, me semble-t-il, risque bien de précipiter la conclusion de mon précédent post et que beaucoup (y compris moi) dénoncent.

A bon entendeur...

Écrit par : Jean-François Goulon | 09/09/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu