Avertir le modérateur

31/05/2006

Y a ka dissoudre la tribu ka

medium_art45941-2.jpg

La descente des nazillons noirs de la tribu K, dimanche rue des Rosiers à Paris, est absolument abjecte. Elle m'a fait penser au comportement des SA qui brutalisaient et humiliaient les juifs en Allemagne dans les années 30. Leur programme est clair. Même s'il ne sont pas encore passé aux actes, leur idéologie serait celle d'un KKK noir. Ce sont des "Black supremacists". Leur détestation vise en priorité tout ce qui est juif et/ou blanc (Les Fallashas sont, pour ces malades sectaires, des "faux noirs"). Ils ne sont guère plus qu'une trentaine-selon les RG-mais à l'occasion du meurtre d'Ilan Halimi et du soutien moral qu'il ont apporté à Youssouf Fofana, on a pu constater que leur idéologie pouvait se répandre par capillarité dans une "communauté" (y a-t-il vraiment une communauté noire? Je ne le pense pas mais j'utilise ce terme par commodité) en pleine ébullition. Une chance: tribu K est aussi arabophobe que judéophobe, ce qui limitera considérablement son attractivité dans les banlieues.
Néanmoins, hier sur RTL, j'ai défendu un point de vue opposé à la dissolution de Tribu K et à l'interdiction-préconisée par Nicolas Sarkozy- de son site internet, d'ailleurs bizarrement inaccessible depuis hier. Pourquoi? J'ai beaucoup évolué sur cette question et je pense aujourd'hui que ce n'est pas à la justice mais à la société de stigmatiser ces énergumènes. Empêcher, par une mesure administrative, quelques frappadingues de s'abreuver de leur prose ne changera rien, et pourrait même les renforcer. en donnant seulement l'illusion de l'action cela permettrait aux lâches de détourner les yeux. Dormez tranquille brave gens, pendant que Sarkozy karcherise!
J'ai fini par me rallier à la position de la majorité immense des internautes qui souhaitent que la toile reste un espace de liberté d'expression totale. Chacun doit en effet s'habituer à faire le tri entre les contenus fiables et sérieux et les autres.Vous n'empêcherez jamais les esprits perturbés de croire, par exemple, les théoriciens du complot qui abondent sur internet. Leur faire la chasse serait aussi illusoire que contre-productive. Internet a tout changé et rendu obsolète et inefficace l'arsenal juridique réprimant l'incitation à la haine raciale par exemple. Je me suis d'ailleurs toujours étonné que nous ayons en France à la fois les lois les plus répressives en ce domaine mais aussi une extrême droite révisionniste aussi puissante, des préjugés et des actes anti-arabes et antisémites aussi nombreux. Aux Etats-Unis où la liberté d'expression est totale, l'extrême droite est très faible électoralement. Seuls les menaces physiques, les troubles à l'ordre public, les incitations directes et les actes de violence devraient être sévèrement punis, surtout s'ils sont aggravés par des motivations racistes. De ce point de vue là il y a suffisamment de quoi retrouver les auteurs de la descente de dimanche (des photos ont été prises) et les condamner. Tout, même une peine symbolique, vaut mieux que l'impunité dont bénéficie les petits délinquants. C'est ce qu'on attend d'un pouvoir politique digne de ce nom.
Je prends un autre exemple. Le Pen a été jugé et plusieurs fois condamné pour des déclarations concernant la période de la seconde guerre mondiale et montrant, de sa part, une certaine nostalgie de Vichy et sa mansuétude envers l'occupant. Ça lui a coûté cher et Le Pen n'est pas crésus. Depuis il se méfie et fait attention à ce qu'il dit. Pense-t-il différemment pour autant? Certainement pas. Au contraire, la modération récente de son discours lui permet de passer pour un homme politique respectable. Autrement dit, ces lois donnent seulement l'illusion que l'on s'est débarrassé du problème. Elles sont des révélateurs d'impuissance et, pire, donnent l'impression à beaucoup que si l'on veut faire taire ces gens c'est qu'ils disent la vérité et que l'on n'a plus aucun autre moyen de contrer leur influence qui grandit et devient irrésistible. Le Pen a d'ailleurs compris que plus il se taisait, plus il revenait fortement lors des élections. et quand on lui donne la parole il préfère vociférer contre des médias qu'il accuse de ne pas lui donner suffisament la parole! En privé, il m'a affirmé un jour que la plus grande bêtise qu'avait fait le système contre lui, c'était d'avoir de facto interdit le FN à l'assemblée. "Quand vous êtes député, vous êtes obligé de prendre position tous les jours sur quantité de sujet. Vous vous faites donc obligatoirement des ennemis." En l'excluant du jeu normal des institutions, de plus en plus de gens se sont abusé à penser qu'il pouvait être la solution à la décrépitude politique. Et le FN, à défaut d'avoir des députés, engraisse. En parvenant au second tour de l'élection de 2002, Le Pen a faussé l'élection et peut-être son résultat. Nous payons tous les jours le prix de ce parasitage. Je préfère qu'il ait des députés, et surtout qu'il dise tout haut ce qu'il rumine, afin que chacun prenne ses responsabilités dans l'isoloir.
Sur fonds de communautarisme les opinions extrêmes se répandent en France. Elles débordent et déborderont de plus en plus sur le terrain électoral. C'est extrêmement inquiétant mais ce n'est pas à la justice de s'en occuper.
PS: Le plus révoltant dans l'affaire de la rue des Rosiers est que la police ait mis une demi heure pour intervenir en nombre pour faire cesser les troubles, sur un lieu aussi sensible et déjà theâtre d'un attentat sanglant. Que font les RG? Que se serait-il passé si, au lieu de bâtons, les assaillants avaient eu des kalashnikov? La réaction de Sarkozy est destinée à masquer l'impuissance de ses services. C'est de la gesticulation.

Commentaires

Le spectacle joué par la justice de notre pays n’encourage pas à l’obéissence citoyenne. Le gouvernement en pleine manœuvre de destruction de nos acquis sociaux et de la morale républicaine offre un marché ultra-libertaire à toute manifestation clanique. Seul le peuple de France, inquiété chaque jour à sa survivance, entre recherche ou maintien de ses emplois avec sacrifices et son combat financier pour assouvir ses obligations fiscales et ses rêves de bien-vivre reste anesthésié. Un Chaos menaçant, des élites qui ne prennent plus leurs responsabilités et le Parlement Européen muet cyniquement.

Écrit par : Philippe68 | 31/05/2006

Si on doit interdire la tribu Ka, il faut aussi interdire la LDJ et le Bétar qui sont 2 organisations extrémistes violentes et classées terroristes en Israel et aux Usa. La tribu Ka n'a jamais attaqué personne physiquement contrairement à ces 2 milices qui s'en vantent dans les vidéos sur leurs sites. A la base la Ldj avait tabassé des noirs dans les manifestations pour Ilan et la tribu Ka leur a fait savoir qu'ils allaient se rencontrer. La Ldj était d'accord et jouait les gros bras. C'était un combat de milices, de gangs. Entre temps la Ldj s'est défilé devant l'adversité et a préféré appeler la police et ne pas se montrer au rendez vous prévu rue des rosiers (c'est la ldj qui a choisi le lieu). Quel courage ! Quand c'est un mec tout seul ils le tabassent mais quand il y a opposition ils font dans leur froc et crient à l'antisémitisme... Ils revendiquent l'agression de Soral de Dieudonné et montrent leur violence en vidéo, allez voir, ça ressemble tout à fait aux vidéos d'extrême extrême droite.

Écrit par : vendetta | 31/05/2006

Avis à tous ceux qui postent des commentaires. Soyez assez bons pour lire mes posts au delà du titre. Y a des bloggeurs qui se cassent le cul. c'est quand même assez consternant...

Écrit par : sylvain attal | 31/05/2006

Et pourquoi ne pas dissoudre la LDJ et le Betar, groupuscules sionistes d'extrême-droite, interdites en Israël et aux USA ?

Je trouve que quand Julien Dray demande l'interdiction de la Tribu K alors qu'il a des liens privilégiés avec le Betar, je pense qu'on frise le conflit d'intérêt.

Je parie que ce message sera censuré, dans la grande tradition sioniste !

Écrit par : Zebulon | 31/05/2006

primo: je renouvelle mon conseil aux illettrés qui ne parviennent pas à aller au delà de quelques mots: lisez donc ce qui est écrit;
Deuxio: Quels sont les "liens" entre Dray et le Betar? Je sais que certains pensent qu'on peut écrire n'importe quoi sur le net mais tout de même...
tercio: si je ne suis pas favorable à l'interdiction de Tribu Ka pourquoi voudrais je interdire la LDJ?
quarto: pari perdu, imbécile...

Écrit par : sylvain Attal | 01/06/2006

Sylvain Attal,
D'accord sur le fait que l'interdiction ne resout absolument pas le problème, elle en produit souvent plus qu'elle n'en règle. L'exemple de Le Pen est juste a ce titre, a force d'agiter le chiffon rouge, on a oublié que les arguments du leader d'extrème droite étaient démontables et contrables, mais c'est vrai que c'est toujours plus simple de s'indigner que de réflechier et de débattre. En ce qui concerne la tribu KA ce sont de sombres crétins comme la LDJ d'ailleurs, et leur rendez-vous manqué me fait penser a un affrontement de hooligan holandais du feyenoord et du psv qui c'était déroulé sur une aire d'autoroute il y a quelques années et qui c'était soldé par des blessés assez grave des deux côtés. Bien sur là il n'y a pas eu de bagarre, et c'est tant mieux en considérant qu'ils se trouvaient dans un quartier d'habitation. Maintenant il ya des chances qu'ils se foutent vraiment sur la gueule et, a mon avis, ca va pas être sympa. Comment faire quand de chaque côté on se retrouve avec des cons?

Écrit par : Nicolas | 01/06/2006

La révolte du ghetto de Varsovie fut menée de main de maitre par le Betar(Sionistes de droite), l'Hashomer Hatsair(Sionistes de gauche) et le Bund(mouvement antisioniste et antireligieux d'avant-guerre).
Si, l'on peut déplorer la violence de certains jeunes du Betar actuel, l'organisation en elle-meme est tout-à-fait respectable. Les antisémites sont bien tristes de ne plus pouvoir chasser le youpin comme à la bonne époque, hein ? Maintenant c'est eux qui prennent des baffes et qui viennent geindre sur les blog. Je trouve ca plutot réconfortant.

Écrit par : Shalom Schwartzbard | 01/06/2006

D'accord avec vous sur la nécessaire représentation des extrèmes à l'assemblée ; ceci renvoie au problème du mode de scrutin... Pourquoi ne pas utiliser pour l'AN un scrutin proportionnel avec prime au parti majoritaire comme pour les élections au conseil régional ?

Écrit par : polluxe | 01/06/2006

Le lien avec le Bétar et Julien Dray, c'est que le frère du porte-parole du PS est l'un des dirigeants de ce groupuscule. Ca n'a peut-être pas d'importance majeure, si ce n'est lorsque que Juju demande l'interdiction de la Tribu Ka. Et je m'étonne qu'un journaliste ne soit pas informé de cet état de fait. Parce que si par exemple Stéphane Pocrain avait un frère membre de la Tribu Ka, je pense que l'info aurait été un peu relayée. Moi, je suis pour l'interdiction de TOUTES ces milices violentes et racistes. Peut-être par ce que je suis VRAIMENT anticommunautariste.

Écrit par : Zebulon | 01/06/2006

Et dissoudre le Bétar, ce serait pas bêta.

Écrit par : Eric | 01/06/2006

Salut,
Je suis noir et fier de l'être. Je suis certain qu'il y aura toujours un imbécile, désolé mais c'est vrai, qui me haïra quoi que je face, même si je guéris sa grande mère. Cela ne m'empéchara jamais d'aller vers les tiens pour soulager leurs peines. Qu'on me crache dessus ou q'on me jette des fleurs je ferai toujours à la première personne qui on aura besoin. Sème l'amour et tu en on récoltera. Ceux qui sont comme moi ne sont pas de ma couleur, de ma race, de mon pays, de ma culture, ... ; ils comme moi c'est tout. Il n'y a pas de formules magiques. Juif, noir, chinois, chrétien, boudiste, musulman, blanc, rouge, vert, ont aurait déja construit une deuxième tour de Babel et on aurait certainement atteind la vérité absolue si on s'était uni depuis longtemps; et ils se disent intelligents.

Écrit par : Malik | 01/06/2006

Devons-nous continuer longtemps à ignorer que derrière des mots aussi durs que "sale juif" se révèlent des sentiments bien plus nobles? Quand l'on emploie les mots "merde" ou "foutre" ou encore "putain", faut-il les prendre au premier degré? Evidemment que non, pas plus que l'expression "sale juif" n'a de quelconque rapport avec une attaque verbale contre les juifs.

Joël Monpère
http://joelmonpere.blogspot.com/

Écrit par : Joël Monpère | 02/06/2006

Quel va être l'effet de la dissolution des S.A. Kemites sur la population. J'entends déjà les réactions: "Alors quand plus d'un milliers d'afros viennent casser du blanc lors des manif anti-CPE, il ne faut rien faire mais lorsque qu'ils pénètrent rue des Rosiers à... 30, là il faut les mettre en taule".

On voudrait rallumer l'antisémitisme chez les "de souche", on ne s'y prendrait pas autrement.

Aussi, quelle va être la seule conséquence de l'affaire? Pour ne pas froisser la susceptibilité de certains, suivra à la dissolution de la tribu Ka, celle de la LDJ. La LDJ, pas assez de "gôche" aux yeux du système. Bref, si cette affaire n'avait été qu'une manipulation politique pour casser un groupe qui n'a pas le tampon "altermondodroitdelhommoantifâââchiste" ?

Écrit par : Seth | 02/06/2006

Je pense sincèrement qu’il y a deux poids et deux mesures dans ce bas monde, depuis combien d’année le BETAR et la LDJ existent. Si je me trompe pas ils sont également considérés comme des groupuscules racistes, leurs actions sont connues et très nombreuses qui a pensé les interdire ???
Sur différents sites qui parlent de l’incident de la rue des rosiers, que les membres de la tribu k étaient armés de battes de base ball ou autres, mais sur les différentes photos prises ce jour là aucun n’est armé ??? J'ai l'impression qu'on déforme juste un peu beaucoup l'information, avaient-ils réellement des comportements agréssifs en vers les passants (cela reste à démontrer)

Pourriez-vous m’expliquer en quoi cet acte est-il antisémite (je devrais dire plutôt anti-juif, puisque les sémites regroupent également les arabes), rechercher des membres du BETAR ou LDJ soit un acte anti-juif. Malheureusement ces faits étaient prévisibles une grande partie de la communauté noir n’accepte plus qu’on lui marche sur les pieds avec mépris, elle se réveille et réagit avec les armes qu’elle possède.

Écrit par : SEKOU | 02/06/2006

A une époque, on aurait pu en rire, de cette bêtise humaine : http://www.dailymotion.com/relevance/search/Dieudonné/video/180089

Écrit par : Nostalgik | 02/06/2006

Sekou,
ni les juifs ni les arabes ne sont sémites.
Ils parlent des langues sémitiques, c'est tout.

L'utilisation du mot sémite pour déterminer une "race" remonte aux théories raciales de Gobineau(19ème siecle) et regroupaient tous les peuples de race supposée métissée. Les juifs en étant la figure centrale, les antijuifs se sont donnés le nom pompeux d'"antisémite", terme soit disant plus raffiné et plus scientifique qu'"antijuif".

Sinon, je pense vraiment que les noirs devraient plutot s'inspirer de M.L King que de Malcom "X" Little.
Quand la tribu K déclare que les 'blancs marchaient à 4 pattes quand les noirs dominaient le monde', ca me fait penser aux skin-heads qui lancent des bananes aux noirs sur les stades de foot.

Le nazisme était-il le seul moyen pour l'Allemagne de regagner son honneur ?
En quoi la tribu K défend-elle les interets des Noirs de France ?

Écrit par : M.L. King | 02/06/2006

''Les très fortes pressions antisémites orchestrées par des groupes salafistes ou des cellules comme la tribu Ka, menacent constamment la sécurité de la communauté juive de France'', déclare Michel Thooris, Secrétaire Général du syndicat Action Police CFTC, à Paris. (Guysen.Israël.News)

''Nous ne considérons en aucune façon que la Ligue de défense juive (LDJ) ou le Bétar créent un trouble à l'ordre public. Au contraire, ces organisations dissuadent de nombreuses personnes ou groupes de personnes hostiles à la communauté juive de passer aux actes. Les mairies se dotent de polices municipales, les supermarchés de vigiles, les manifestations sont encadrées par un service d'ordre... Pourquoi la communauté juive n'aurait-elle pas le droit de se défendre ? A partir du moment ou la LDJ et Bétar respectent les lois de la République, et accomplissent une mission de service public en défendant les personnes et les biens, au nom de quoi Dieudonné M'Bala M'Bala se permet-il de demander leur interdiction ?''

Écrit par : Michel Thooris, Secrétaire Général du syndicat Action Police CFTC | 05/06/2006

L'idéologie sioniste est-elle compatible avec des valeurs de gauche ?

http://www.dailymotion.com/relevance/search/Soral/video/221411

Écrit par : Intifada | 05/06/2006

C'est à croire que les lois sont faites pour certains et pas d'autres sur cette terre, voici pour informer le pseudo journaliste de ce blog qui bien sur dans ses commentaires ou son travail journalistique a sciemment ou "pas" (je doute fort)oublié les milices LDJ et BETAR qui ont toute cette liste d'agressions et vandalismes à leur effectif et qui jusqu'ici n'ont pas été dissoutes, et qui avaient convenu d'une rencontre avec tribu ka.

Je me demande si pour certains être journaliste de nos jours c'est dire ce que l'on pense par rapport à ses émois personnels ou si on se base sur des faits objectifs pour décrire avec déontologie et honnêteté intellectuelle quand on en a les faits tels qu'ils sont, car tous ceux qui dans la société ou ailleurs sont susceptibles de nous lire ou nous entendre ne ne font pas l'objet des même émotions que le journalistes pour avaler certaines informations plus grosses qu'une pastèque d'un coup.

Faisons une synthèse, tribu ka pour une descente dans un soi disant "quartier juif" a connu la fermeturede son site, la demande de sa dissolution , le déplacement "anxiolytique" du inistre de l'intérieur, qui bien sur face aux jeunes de ces milices sionistes s'est gardé de dire, à croire que comme avocat il applique la loi avec ses émois comme certains journalistes, revenons aux LDJ et BETAR qui ont ses délits sur les bras et qui existent toujours et dont beaucoup d'enquêtes n'ont jamais abouti, je ne peux tout récapituler juste un avant goût pour certains qui ont une mémoire antérorétrograde:


CHRONOLOGIE

-5 juin 1968 : Affrontements de rues entre arabes et Juifs dans le quartier de Belleville
(cf. Le Quotidien de Paris)

-Mai 1969 : Les commandos du Betar attaquent une réunion des comités Palestine à la faculté d’Assas.
(Les Guerriers d’Israël d’Emmanuel Ratier.1995)

-Juillet 1969 : Attaque à Melun par un groupe Juif d’autodéfense non-identifié qui intervient contre une réunion de l’œuvre Française et fait une dizaine de blessés.
(cf. Les Guerriers d’Israël d’Emmanuel Ratier.1995)

-5 décembre 1969 : A Etampes une réunion de l’œuvre Française est interdite sous la pression de groupes Juifs.
(cf. Les Guerriers d’Israël d’Emmanuel Ratier. 1995)

-9 décembre 1969 : De graves incidents se produisent au Centre universitaire Censier à l’occasion du film Palestine vaincra, organisé par l’Unef. Un commando de jeunes gens casqués et armés de matraques, de barres de fer et de couteaux fit irruption dans le hall aux cris de « Israël Vaincra ». Elie Lobel (auteur du livre Les Juifs et la Palestine) est roué de coups puis hospitalisé dans un état grave.
( cf. Valeurs Actuelles du 22 décembre 1969)

-18 janvier 1970 : Nouveaux incidents à Censier entre pro-palestiniens membres du F.E.J
( cf. Lutte Ouvrière du 3 février 1970)

-29 janvier 1970 : Une véritable bataille rangée se déroule dans le même établissement .
( cf. la revue d’extrême gauche Fedayin du 7 avril 1970 )

-Printemps 1972 : Tabassage de membres de l’U.N.L par un commando casqué du Betar.
(cf. Les Rats Maudits de Frédéric Châtillon 1995)

-22 mai 1973 : Attaque du lycée Chaptal de Lyon par un commando d’une quarantaine d’individus armés de matraques qui tentent de pénétrer en force à l’intérieur du lycée.

-14 novembre 1975 : Tabassage de membres du G.U.D par des activistes du Betar devant la fac de médecine de la rue des Saints-Pères.
(cf. Les Rats Maudits de Frédéric Châtillon 1995)

-19 juin 1976 : Attaque par un commando sioniste du congrès de l’organisation d’extrême- droite « l’œuvre française » ; 5 personnes sont blessées. La police intervient et 9 personnes sont interpellées.
(Cf. Jeune Nation Solidariste d’octobre 1981)

-2 novembre 1976 : Une charge de dynamite est déposée devant le domicile de Jean-Marie Le Pen, cette action est revendiquée par « le groupe du souvenir Juif » (voir photo)
( cf. Aux Ordres du Sac de Gilbert Lecavelier. 1982)


-24 juin 1978 : Un cocktail Molotov est lancé contre la librairie d’extrême- droite :
La librairie française, rue de l’Abbé- Grégoire (Paris VIIème)
-28 juin 1978 : Le siège du Front National est saccagé par « un commando sioniste »
(cf. Les guerriers d’Israël d’Emmanuel Ratier. 1995)

- 14 juillet 1978 : Dégradations volontaires sur les murs de l’ambassade d’U.R.S.S (Paris XVIIème)
3 personnes sont interpellées
(cf. Rapport de police du 14 juillet 1978 )

-D’octobre 1978 en Juillet 1979 : 5 attentats à la bombe ont lieu contre des locaux appartenant à divers groupuscules d’extrême droite antisémite (le M.N.R, la F.A.N.E...)
( cf. VOX nr.com de Christian Bouchet)

-9 décembre 1979 : Une centaine d’individus casqués et armés se revendiquant de l’organisation juive de défense attaque un congrès du G.R.E.C.E au palais des congrès de la porte Maillot (Paris XVIIème). Une quinzaine de participants au congrès blessée, l’un d’eux perdra un œil.(voir photos)
(cf. Génération Occident de Frédéric Charpier 2005)

-19 septembre 1980 : Attaque par un commando de l’organisation juive de combat, des membres du groupuscule néo-nazi F.A.N.E au palais de justice de Paris ou le leader Mark Fredriksen est jugé. 6 blessés graves (voir photo)
(cf. Le Doit de vivre d’octobre 1980)

-5 octobre 1980 : Le siège de l’œuvre française est mitraillé.
( cf. Les Guerriers d’Israël d’Emmanuel Ratier)

Agression de Mark Fredriksen leader du groupuscule néo-nazi -12 octobre 1980 :F.A.N.E et de deux personnes qui l’accompagnaient (voir photo)
( cf. Le Monde du 15 octobre 1980 )

-7 décembre 1980 : Des membres du G.U.D (-Groupe Union Défense- groupuscule d’extrême droite pro-palestinien) sont tabassés par un commando de l’O.J.C
3 personnes sont interpellées.
(Cf. Rapport de police)

-29 janvier 1981 : Agression à l’acide sulfurique (vitriol) d’un militant néo-nazi du groupuscule F.A.N.E par des membres du F.E.J (Front des Etudiants Juifs).(voir photo)
( Cf. Minute du 13 mai 1981)

-9 Mai 1981 : Saccage de la librairie d’extrême droite :Grégori rue du Bac (Paris VIIème)
et des bureaux de la compagnie aérienne Syrian Airlines.
4 personnes sont interpellées.
( cf. Rapport de Police)

-18 septembre 1981 : Un commando de l’O.J.C intervient au palais de justice de Paris devant la XVIIème chambre correctionnelle ou un procès oppose le président de l’œuvre française au président de la L.I.C.R.A. Des sympathisants d’extrême- droite sont roués de coups.
(cf. Le Monde du 20 septembre 1981) (voir photo)


-25 novembre 1981 : Saccage de la librairie révisionniste E.D.I ,rue Descartes (Paris Vème) par un commando de l’O.J.C
(cf. Le Monde du 16 décembre 1981)

-15 juin 1982 : Attaque par des membres du Betar devant l’ambassade d’Israël d’une manifestation de gauche hostile à l’intervention préventive de Tsahal au Liban.
(cf. Le Monde du 17 juin 1982)

- 1 août 1982 : Saccage des locaux du parti d’extrême droite : Parti des forces Nouvelles, par un commando sioniste.
(cf. VOX nr.com)

-21 septembre 1982: Manifestation de soutient à Israël (Paris XVIIème) pendant la guerre du Liban. 2 photographes et 1 cameraman de TF1 sont roués de coups car jugés responsables du parti pris pro-palestinien de la presse hexagonale.
(Le Monde du 23 septembre 1982)

-14 février 1983 : Saccage par des membres du F.E.J d’un stand de revues communistes au salon du tourisme au palais des congrès (Paris XVIIème)

-8 mai 1985 : Agression par des militants sionistes d’un policier en civil lors d’une manifestation d’extrême droite en plein Paris.
4 personnes sont interpellées.
(cf. Présent du 23 novembre 1985)

-30 décembre 1987 : Saccage des locaux de NATIONAL HEBDO la revue du Front National, rue de Courcelles (Paris VIIIème) par l’O.J.C
(cf. National Hebdo)

-27 janvier 1988: Saccage des librairies d’extrême droite : Ogmios, rue des Pyramides (Paris1er) et Bleu–Blanc-Rouge avenue de la Motte- Picquet (Paris XVème).
L’action est revendiquée par l’O.J.C (voir photo)
(cf. Tract de l’O.J.C)

-25 février 1988 : Saccage du local du G.U.D, 92 rue d’Assas (Paris VIème) par un commando du F.E.J (Front des Etudiants Juifs)
(cf. Unité Radicale.com)

-25 février 1988 : (bis) : Attaque d’une réunion de la jeunesse communiste révolutionnaire (J.C.R) par un commando de « sionistes d’extrême droite »
(cf. Rouge du 24 mars 1988)

-27 avril 1988 : Saccage des locaux d’une partie des locaux de l’université de Jussieu qui abrite le local de l’union des étudiants Marocains. Un étudiant est blessé au crâne.
(cf. Plainte du Président de l’université de Jussieu)

-1er mai 1988 : saccage de 4 locaux appartenant au Front National dont :
-Les locaux de National Hebdo (un blessé grave)
-Le local d’entreprise Moderne et Libertés, avenue Raymond-Poincaré à Paris (porte forcée, matériel saccagé..)
-Le siège du Front National, rue Bernouilli à Paris
-Le siège du comité de soutien à Jean-Marie Le Pen, avenue Marceau

-8 mai 1988 : Attaque du cortège traditionnel à Jeanne d’Arc organisé en partie par le G.U.D, les J.N.R, le P.N.F.E et l’œuvre Française de Pierre Sidos, Place Saint-Augustin (Paris VIIIème) par un commando de l’O.J.C 8 blessés graves dont un dans le coma, 3 arrestations (voir photo) (cf. Rivarol du 13 mai 1988)
-16 septembre 1989 : Agression du négationniste notoire Robert Faurisson à Vichy revendiquée par « les fils se la mémoire Juive »(voir photo)
(cf. Le Monde du 19 septembre 1989)

-16 octobre 1989 : Attentat à la bombe contre les locaux du magazine d’extrême droite Le Choc du Mois par L’O.J.C
(cf. Le Choc du Mois 1990)

-6 février 1990 : Bagarre sur le plateau de l’émission Ciel Mon Mardi de Christophe Dechavanne sur TF1 à l’occasion d’un débat entre des activistes d’extrême droite (dont des représentants du G.U.D et de l’œuvre Française) et des militants antiracistes (M.R.A.P , L.I.C.R.A et S.O.S-Racisme). Des membres du Betar présents dans le public interviennent après les propos violemment provocateurs d’un écrivain d’extrême droite qui sera frappé. Le débat est interrompu et la bagarre qui devient générale se poursuit dans les couloirs du plateau
( cf. Emission de Ciel Mon Mardi TF1-INA) (voir photo)

-13 mai 1990 : A la suite de la profanation du cimetière de Carpentras des centaines de militants sionistes d’extrême droite armés de battes de base-ball agressent les sympathisants d’extrême droite en marge de l’interdiction du cortège de Jeanne d’Arc, place Saint Augustin (Paris VIIIème) (voir photo)
(cf. Les Rats Maudits de Frédéric Chatillon )

-14 mai 1990 : Saccage du restaurant Chez Jenny, suite à une manifestation de protestation contre l’antisémitisme place de la République (Paris IVème). Ce restaurant était réputé pour accueillir les repas d’organisations néo-nazies.
(cf. Libération du 15 mai 1990)

-16 novembre 1990 : Agression d’un militant du groupuscule d’extrême droite « Troisième Voie » et tentative de saccage du local situé rue Saint Germain-de- l’Auxerrois (Paris 1er)
(cf. Les Rats Maudits de Frederic Chatillon)

-21 mars 1991 : Agression de sympathisants du négationniste Robert Faurisson lors de son procès au palais de justice de Paris, par des membres du Betar.
(cf. Radio Islam d’Ahmed Rami)

-20 avril 1991: Agression d’une réunion consacrée à l’écrivain antisémite Saint-Loup à la maison des Mines (Paris Vème), par un commando de 30 membres du Groupe d’action Juif..
13 personnes sont blessées dont 2 très grièvement. (voir photo)
(cf. Présent du 24 avril 1991)

-7 mai 1991 : Saccage de la librairie révisionniste La Vieille Taupe, 12 rue d’Ulm (Paris Vème) par des militants sionistes
.(cf. Tract de Kidma)

- 19 octobre 1992 : Affrontements à Rostock entre la police Allemande et une soixantaine de militants du Betar et du Tagar venus manifester pacifiquement contre les incidents racistes qui avaient eu lieu en août 1992 .
46 interpellations, 8 policiers blessés
(cf. Le Monde du 21 octobre 1992)

-19 novembre 1992 : Saccage de deux librairies d’extrême droite par un commando sioniste : -La librairie de La Joyeuse Garde, rue de l’Amiral Roussin (Paris XVème)
-La librairie Ogmios (paris Ier)

-23 février 1993 : Agression par des membres du Betar des skinheads et militants d’extrême droite venus soutenir Olivier Devalez alias « Tod » skinhead et membre de la branche française du Ku Klux Klan, jugé devant la XVIIème chambre correctionnelle du palais de justice de Paris pour « incitation à la haine raciale » sur plainte de la L.I.C.R.A
(cf. Les Guerriers d’Israël d’Emmanuel Ratier)

-Année 1993 : Le Betar manifeste à plusieurs reprises et au cours de plus d’une vingtaine de manifestations, colloques, conférences… ses désaccords profonds avec les accords d’Oslo.
Ex : conférence organisée par l’UEJF, Manifestation des amis français de Shalom Arshav ..
(cf. L’Evénement du Jeudi du 10 mars 1994)
(cf. Glamour)

-13 mai 1994 : Agression des hooligans du Parc des Princes par des membres du Betar lors du procès des supporters du P.S.G
(cf. Le Monde du 27 avril 1994)

-1996 : Saccage de la librairie négationniste : La Librairie du Savoir (Paris V ème), par des membres du Betar qui répandent de la peinture sur les livres et cassent le nez du boutiquier.
(cf. AAARGH de Pierre Guillaume)

-2 mai 1997 : Agression d’un membre de l’Action Française lors d’une messe en la mémoire de Pétain que des membres du Betar sont venus perturber.
(cf. Le Figaro du 2 mai 1997)

-9 décembre 1997 : Agression au gaz lacrymogène d’un colloque sur la Palestine à la Sorbonne, par des membres du Betar.
(cf. Le Figaro du 9 décembre 1997)

- 28 février 1998 : Affrontement entre des membres du Betar et du G.U.D lors du procès Garaudy devant la XVII ème chambre correctionnelle ou il était jugé pour incitation à la haine raciale. Par ailleurs 3 journalistes (un Iranien, un correspondant de la télévision Saoudienne et un celui de l’agence Egyptienne MENA) ont été agressés. (voir photo)
(cf. Le Figaro du 1 mars 1998)

-1 mai 1998 : Agression par des militants du Betar de manifestants du Front National à l’issue du cortège de Jeanne d’Arc. Il s’ensuit un affrontement avec des membres du D.P.S (cf. Rapport sur la commission d’enquête parlementaire sur le D.P.S du 26 mai 1999)


-Octobre 1998 : Affrontements entre des membres du Betar et du G.U.D à la faculté d’Assas. (l’un des participants à la bagarre au côté du G.U.D est Maxime Brunerie, l’auteur de la tentative d’assassinat de Jacques Chirac lors du défilé du 14 juillet 2002).
(cf. Paris Match : dossier sur Maxime Brunerie)

-2 décembre 1999 : Saccage de la librairie d’extrême droite : La Licorne Bleue, 12, rue Jules Vallès (Paris 11ème) par des membres du Betar qui avaient infiltrés la manifestation de l’U.E.J.F devant la petite librairie nazie.
(cf. Bêtes et Méchants du réseau No Pasaran)


DEPUIS SEPTEMBRE 2000, DEBUT DU SECOND INTIFADA


- 18 décembre 2001 : Saccage des locaux du M.R.A.P


-11 juin 2001: Saccage des locaux de l’association Enfants de Palestine
(cf.www.enfantsdepalestine.org)

-19 décembre 2001 : Agression de manifestants pro-palestiniens place de la Convention (Paris XVème) par une trentaine de membres du Betar. 10 blessés
(cf. Libération du 21 décembre 2001)

-11 février 2002: Agression par une demi-douzaine de jeunes du Betar, en marge d‘un conseil municipal, des proches de l’ancien maire (U.M.P) Olivier de Chazeaux
3 plaintes sont déposées pour « violence en réunion »
(cf. Vigie- média -palestine)

-19 février 2002 : Agression des participants à une conférence pro-palestinienne à la Sorbonne (Paris Vème) par des membres du Betar. 1 blessé (21 jours d’I.T.T), 1 arrestation
(cf. Communiqué du M.R.A.P)

-18 mars 2002 : Altercation entre des manifestants pro-palestiniens et des membres du Betar à l’occasion du gala annuel de l’A.B.S.I au palais des sports de Paris.
Un photographe de Libération qui portait un keffieh autour du cou est agressé.
(cf. Libération du 19 mars 2002) (voir photo)

-22 mars 2002 : Saccage de la librairie : Envie de Lire à Ivry (Val de Marne), qui abrite la section parisienne de l’Association des palestiniens de France. Plusieurs interpellations
(cf. les O.G.R.E.S.com)

-26 mars 2002 : Remise du prix de la désinformation à l’A.F.P lors d’une manifestation d’une centaine de personnes à l’appel de la Ligue de Défense Juive devant le siège de l’A.F.P
1 passant pro-palestinien est giflé. (voir photo)
(cf. observatoire du Communautarisme)

-2 avril 2002 : Affrontements entre militants pro-israéliens et pro-palestiniens à l’aéroport d’Orly après les déclarations antisionistes de José Bové. (voir photo)
(cf. Journal de 20h00 de TF1, France2 et le 6 minutes de M6)

-4 avril 2002 : Saccage des locaux de l’association Enfants de Palestine.
(cf.www.enfantsdepalestine.org)



-7 avril 2002 : Violences en marge de la manifestation du C.R.I.F,Place de la Bastille (Paris IIIème), 2 journalistes et plusieurs photographes sont passés à tabac, des passants maghrébins sont agressés, des provocateurs pro-palestiniens venus sur les lieux de la manifestation sont roués de coups, des manifestants de « Shalom Arshav » se font asperger de gaz incapacitant, et un commissaire de police est poignardé par un individu non identifié.
(cf. Libération du 9 avril 2002) (voir photo)

- 10 avril 2002 : Insultes à l’encontre du candidat des Verts : Noël Mamère, alors qu’il passait dans le quartier du Marais.
(cf. L’E.Novateur du 10 avril 2002)

-15 avril 2002 : Agression à coups de battes de base-ball de quatre étudiants qui tentaient de déchirer des affiches sionistes, par des membres du Tagar
(cf. Est-il permis de critiquer Israël ? de Pascal Boniface)

- 19 avril 2002 : Par crainte d’une descente du Betar, la préfecture ne donne pas son autorisation à un départ de manifestation pro-palestinienne de la Place des Fêtes (Paris XIXème).
(cf. Hacktivist news service)

-22 avril 2002: Saccage d’une exposition de photos à Paris (XIXème)
(cf. L’Oursaint 2ème partie) (voir photo)

-14 mai 2002 : Affrontement entre des membres de la Ligue de Défense Juive et des jeunes maghrébins à la sortie du concert du LIBI. 2 blessés 1 arrestation

-19 septembre 2002 : Manifestation de la L.D.J (précédée d’un réveil aux casseroles à 6h00 du matin) devant le domicile de l’ancien collaborateur Maurice Papon.
(cf. Libération du 20 septembre 2002)

-2 octobre 2002 : Remise du prix de la désinformation à France 2 et Charles Enderlin par le collectif contre la désinformation regroupant plusieurs associations dont la Ligue de Défense Juive, au cours d’une manifestation d’environ 5000 personnes.
(cf. Arrêt sur images du 6 octobre 2002) (voir photo)

-12 novembre 2002 : Agression à la faculté de Nanterre d’un administratif d’origine maghrébine confondu avec un membre de l’A.G.E.N (syndicat pro-palestinien d’ultra gauche). 1 blessé. 1 arrestation
(cf. Paris Obs de Catherine Erhel du 29 janvier 2004)

-7 décembre 2002 : Saccage des locaux de radio Méditerranée (radio appartenant à l’islamiste Tawfik Mathlouti par ailleurs fondateur de Mecca-Cola)
(cf. communiqué de l’association CAPJPO)

-8 janvier 2003 : Affrontements entre des membres du Betar et des militants syndicaux pro-palestiniens épaulés par de jeunes maghrébins, suite à la manifestation de l’U.E.J.F pour protester contre le boycott par l’université Jussieu d’un accord de coopération avec des universités Israéliennes. 3 hospitalisés, un traumatisme crânien.
(cf. Oumma.com)

-2 mars 2003: Manifestation de soutien à l’intervention Américaine en Irak, Place de la Concorde (Paris VIIIème), organisée par la Ligue de Défense Juive. 1 interpellation suite à une échauffourée avec les forces de l’ordre. (voir photo)
(cf. Lundi Investigation reportage de Canal +)

-18 mars 2003 : Affrontements entre membres du Betar et de la Ligue de Défense Juive
et des militants pro-palestiniens venus perturber un gala de soutien à Israël et agresser les spectateurs. 1 blessé , Des coups de feu sont tirés. (voir photo)
( cf. Libération du 19 mars 2003)


-6 mai 2003: Insultes et menaces de la part d’une dizaine de militants sionistes d’extrême- droite lors du rassemblement républicain organisé à l’Hôtel de Ville, contre une dizaine d’enfoulardées dont la présence relevait clairement de la provocation.


-30 septembre 2003: Insultes et menaces contre des militants pro-palestiniens lors du procès du gestionnaire du site amisraëlhaï.org par des membres de la L.D.J
(cf. Le Monde du 2 octobre 2003)

-7 octobre 2003: Agression d’un militant pro-palestinien venu sur les lieux d’une manifestation pro- israélienne devant le siège de la délégation palestinienne à Paris (XVème), par un membre du Betar . L’agression étant filmée, l’auteur des coups a été condamné à 4 mois de prison ferme par la 24ème chambre correctionnelle du tribunal de Paris.
(cf. www.communautarisme.net)

-13 novembre 2003: Agression du président du M.R.A.P -Mouloud Aounit- à l’institut du Val Mandé par des individus casqués qui lui ont également craché dessus.
(cf. France Soir du 14 novembre 2003) (voir photo)

-30 décembre 2003 : Agression des membres du syndicat étudiant pro- Hamas : A.G.E.N, du campus de Nanterre, devant et dans la cour du tribunal administratif de Paris, rue de Fourcy (IVème). 1 arrestation et une condamnation à 8 mois de prison avec sursis, 4 blessés dont 1 très gravement (45 jours d’arrêt de travail).
(cf. Paris Obs de Victoria Bataillie et Catherine Erhel, 29 janvier 2004)
-5 février 2004 : Incidents à Lyon lors du spectacle de Dieudonné. (6 blessés, 1 arrestation)
(cf. Les O.G.R.E.S) (voir photo)

-24 mars 2004 : Contre manifestation d’une centaine de militants du Tagar, du F.E.J, et de la Ligue de Défense Juive armés de tyser, de couteaux, de manches de pioche, de shuriken, et de gaz lacrymogène faisant face à environ 1000 manifestants pro-palestiniens venus manifester sur l’esplanade des Invalides (Paris XVème) contre l’élimination de Cheikh Ahmed Yassine (porte parole du Hamas). 20 arrestations, 1 voiture saccagée.
(cf. Actualité Juive de Jean-Yves Camus)

- 16 mai 2004 : Agression contre Noël Mamère par un groupe de jeunes Juifs qui lui reproche ses positions pro-palestiniennes, lors de la manifestation contre le racisme et l’antisémitisme.
(cf. France- Soir de Cécile Maillard du 17 mai 2004)

-22 juin 2004 : Manifestation du Betar-Tagar (Place du Châtelet, Paris Ier) pour dénoncer la relaxe systématique des prévenus poursuivis pour des propos anti-juifs.
(cf. Actualité Juive de Jean-Yves Camus) (voir photos)

-10 septembre 2004 : Insultes et menaces à l’encontre de Fouad Alaoui (responsable de l’U.OI.F)par des militants de la L.D.J devant le siège du C.R.I.F
(cf. Libération du 10 septembre 2004)

-28 septembre 2004 : Agression de personnes présentes lors d’une séance de dédicace de l’écrivain antisémite Alain Soral et saccage de la Librairie Au pays de Cocagne qui organisait la séance de dédicace. 7 personnes blessées (voir photo)
(cf. Le Parisien de Renaud Saint- Cricq, le 29 septembre 2004)

-1 novembre 2004 : Manifestation anti-Arafat devant l’hôpital Percy à Clamart par une cinquantaine de personnes qui appartiendraient selon les policiers sur place à la L.D.J
(cf. Reportage T.F.1 du 1 novembre 2004) (voir photo)

-12 janvier 2005 : Lors du concert organisé par l’association Migdal au Bataclan, des membres de la L.D.J passent à tabac 8 manifestants pro-palestiniens qui avaient auparavant tabassés 3 membres du S.P.C.J (dont une fille).

-20 février 2005 : Agression à 3 reprises de militants pro-palestiniens présents lors de la manifestation syndicale des fonctionnaires et enseignants. 2 blessés
(cf. Novopress.info France)

-2 mars 2005 : Agression de Dieudonné lors de sa tournée en Martinique par 2 membres et 2 sympathisants de la L.D.J. 4 arrestations (voir photo)
(cf. Le Nouvel Observateur du 4 mars 2005)

-19 février 2006 : Lors d’une marche en la mémoire d’Ilan Halimi-torturé puis assassiné-
la manifestation dégénère : des passants maghrébins sont passés à tabac, des journalistes sont molestés et une voiture est saccagée.
(cf. Le Parisien du 20 février 2006)
le même jour : une vingtaine de militants sionistes tentent de pénétrer dans le théâtre de Dieudonné en enfonçant la porte à coups de pieds
(cf. Libération du 20 février 2006)

sans compter les ratonnades passées sous silence...

Écrit par : Hello6 | 05/06/2006

Très rigolo le vocabulaire de cet article, il faut dire que les "CROTTES" que finki déblatère ont inspiré plus d'un dans leur travail "journalistique"

Écrit par : Hello6 | 05/06/2006

Vous appelez les membres de tribu ka "les petits nazillons noirs", je peux savoir comment en ce langage "finkielcrottien" vous appeleriez les jeunes extrémistes juifs de la LDJ et du BETAR ??

Écrit par : Hello6 | 06/06/2006

Un grand merci à toi pour nous rappeler les superbes coups d'éclats du Bétar !

Passage à tabac de skin-heads,
Coudeboulage de Dieudonné,
Claquage de José Bové,
Eclatage d'antisionistes...

Que de beaux souvenirs...
Vive le Bétar, faites nous rêver encore :)

Écrit par : Obélix | 06/06/2006

Question d'histoire d'abord
Où est la Palestine
Sous quelle botte étoilée
Derrière quels barbelés
Sous quel champs de ruine

Question d'histoire encore
Combien de victimes
Combien de miliers d'enfants
Dans les décombres des camps
Deviendront combattants

J'en sais rien,
J'donne ma langue au chagrin
Si tu l'sais toi
Souffle-le moi...

Renaud

Écrit par : Mistral Gagnant | 11/06/2006

Et l'Darfour on s'en fout,
on s'en bat les couilles,
y'a pas juifs la-bas,
à v'nir emmerder

Tout ces sales négros,
peuvent bien s'faire égorger,
moi j'm'en lave les mains,
j'ai d'aut' chats à fouetter

Renaud

Écrit par : Renaud, le gentil pacifiste | 11/06/2006

Pour le troll Hello6

Bien ta liste : longue, et tout, et vrai
Pour info, la liste des agressions antisémites entre 2003 et 2005 tient dans un rapport de 70 page, avec trois lignes à chaque fois

TOCARD

Écrit par : Emmanuel | 13/06/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu