Avertir le modérateur

04/05/2006

Clearstream, en français dans le texte

Depuis quelques jours c'est la folie autour de cette affaire Clearstream, courant clair en français. Peut-être une des raisons pour lesquelles j'ai eu un peu moins le temps de bloguer ces jours-ci.
Voici ce que j'aimerais partager avec vous, bien que, je m'empresse de le dire je ne dispose pas de-beaucoup- plus d'infos que vous.
D'abord le matraquage du Monde me gêne énormément. Il ne s'agit pas d'une enquête mais d'un copier-coller de passages du dossier d'instruction. Les passages mis opportunément sous le nez, ou dans la boite aux lettres des journalistes du Monde. Ce n'est pas ma conception du journalisme et pour tout dire ça flaire la manip à plein nez.
Car qui, sinon les parties civiles du dossier, peut avoir communiqué ces pièces? Les Juges? Trop risqué pour leur enquête et on ne voit pas leur intérêt. Et parmi ces parties civiles qui y a le plus à y gagner? Cherchez un peu ça commence par un S...
Il a mis la deuxième balle dans la tête de Villepin (image employée par Jean-Louis Debré), il a donc écarté DDV de la course en 2007 mais il faut maintenant qu'il reste comateux jusque là. C'est pourquoi il calme le jeu.
Il est peut-être victime, probablement victime, mais pour l'instant même si Rondot dit que son nom a été cité par DDV lors de l'entretien au quai d'Orsay avec Gergorin, rien, dans le PV d'audition, ne permet d'affirmer que DDV a demandé expressément une enquête sur Sarko. Les notes du maître espion le laissent seulement suggérer. DDV s'est réjouit de ce qui arrivait à Sarkozy. Quel était son degré de complicité avec le Corbeau? La question reste entière, même si on peut estimer qu'il était élevé. (Oui, ça sous entend qui était le corbeau mais c'est un secret de polichinelle initiée)
Enfin la remarque en forme de question faussement naïve de Daniel Schneidermann me paraît très pertinente et je la reprend à mon compte. D'ailleurs Sarkozy lui-même avait indiqué qu'il revenait à l'intérieur pour pouvoir mieux se défendre contre ce genre de coups tordus.
La presse tire sur l'ambulance Villepin, elle tarde à s'interroger sur l'instrumentalisation de la police qui peut être faite par la victime. Pas très courageux.
Enfin, même si tout cela peut sembler contradictoire, le sens de l'Etat et de l'intérêt de sa famille politique commanderait à n'importe quel premier ministre placé dans pareille situation de démissionner. Que Chirac ne l'y pousse pas montre soit sa démence précoce (je n'y crois pas), soit qu'il a définitivement décidé d'aider la gauche à gagner en 2007. Je suis intimement convaincu qu'il préfère voir un(e) socialiste lui succéder que Sarkozy.
Et la France, est-elle encore gouvernée pendant ce temps-là?

Commentaires

On ne peux nier qu'il y ai une affaire, un combat de l'ombre entre prétendants. Je suis heureux, moi, simple citoyen d'avoir vent de cette affaire, une parmi d'autres sûrement laissées dans mon ignorance. Dans un sens, cela me les rend un peu humain en comparaison de cette hauteur constante qui empêche ces hommes de politique d’être lucides sur “l’histoire naturelle” de l’électeur. Je souhaiterai tant au contraire que la presse devienne une institution, un contre pouvoir, le moyen enfin de traduire au peuple le langage politique et législatif. Car sans ce genre de révélation, sans cette connaissance de troubles sur nos politiques,( avouons aussi que cela relève le niveau de l’ancien commerce médiatique sur le couple Sarkosy), sans ces révélations, donc, nous serions toujours aussi impertinents face à un bulletin de vote. A défaut de savoir ce que les politiques feront pour nous, nous savons ce qu’ils se font entre eux et accessoirement pour eux. C’est une moindre consolation à leur incapacité à bien gouverner. Alors pour une fois que l’on peut amoindrir leur autoritarisme du moment, gardons encore ce semblant de liberté d’expression pour les bousculer un tout petit peu. Puis ne nous agaçons plus trop de la main mise de Mr Sarkosy sur les institutions pour ses propres intérêts (Sarkozy lui-même avait indiqué qu'il revenait à l'intérieur pour pouvoir mieux se défendre contre ce genre de coups tordus.), c’est un citoyen comme tout le monde, ses amis le reconnaissent, donc tout va pour le mieux pour le meilleur “c’est le Monde”, actuellement.

Écrit par : Philippe68 | 04/05/2006

"même si Rondot dit que son nom a été cité par DDV lors de l'entretien au quai d'Orsay avec Gergorin, rien, dans le PV d'audition, ne permet d'affirmer que DDV a demandé expressément une enquête sur Sarko."

Voilà! Vous posez bien le problème! Seuls des lecteurs inattentifs du Monde (ça existe) peuvent se laisser abuser.

Si Villepin dit: "Ce nabot de connard de magyar de Sarko de Nagy Bocza, je le verrais bien finir sur un croc de boucher", il ne dit pas: "Monsieur Rondot, faîtes une enquête fouillée sur le sieur Sarkozy".

Evoquer Sarkozy dans un conversation, surtout quand on est ministre, c'est comme parler de kärcher quand on est garagiste, parler de petits ponts et de coups bas quand on est notaire ou parler de plats assaisonnés quand on est journaliste.

Écrit par : Eric | 04/05/2006

Cher Sylvain,

"Le Canard Enchaîné" ne fonctionne-t-il pas de cette façon depuis des lustres ? Le "copier-coller", comme tu dis. Ou la délation par voie de presse. Une petite photocopie (dont le "Canard" est friand) peut faire beaucoup de mal. Woodward et Bernstein ont-ils procédé autrement pour couler Nixon dans le Watergate avec leur "gorge profonde" ? La fange remonte toujours. Parfois, il faut remuer un peu la boue et c'est toujours salissant. Mais sans ces documents qui apparaissent miraculeusement dans les salles de rédaction, il n'y aurait pas beaucoup de journalisme "d'investigation".

Écrit par : Jérôme Godefroy | 04/05/2006

Malgré l'ampleur des dégâts à prévoir avec cette affaire de courant clair , cela reste à mes yeux une forme de non évenement ... Nos vieilles démocraties européennes sont -malheureusement- toutes entachées de ces sordides histoires de complots, de coups bas, de meurtres fraticides, que ce soit à droite comme à gauche, en France comme en Italie, aux Pays Bas, en Espagne, en Angleterre, en Autriche, en Allemagne ... et caetera ! Les journalistes d'investigation ont donc encore de beaux jours devant eux !

Non, le vrai problème n'est pas là, ou un autre problème plus ample, plus lourd, plus volumineux reste entier alors que nous nous concentrons sur des histoires de cours d'écoles : Au-delà du "qui dirige notre pays ?" je dirais plutôt : quelles alternatives avons nous devant une économie en berne, un déficit abyssal, des entreprises commencant à se poser des questions à propos de l'investissement en France, des salariés de moins en moins attirés par ces entreprises, des problématiques écologiques grandissantes, des banlieux sentant encore fortement la poudre, ... ?

Ostracisme populaire et bannissement de Villepin de la scène politique ? Avancement des élections legislatives ? Mais pour quel projte ? Pour quelles ambitions ? Pour quelles volonté ?

Écrit par : taipan75008 | 04/05/2006

Quel est le corbeau qui nous transmettra les vrais chiffres sur l'immigration ?

Écrit par : Karine | 04/05/2006

La manière de procéder actuelle du Monde rappelle les articles quotidiens sur Roland Dumas à l'époque de l'affaire ELF.
On aimerait quand même bien savoir qui transmet les PV ?
Y aura t il une enquête parlementaire sur cette affaire comme pour OUTREAU ?

Écrit par : CHRISTINE | 04/05/2006

Cher Monsieur,

Votre volonté à faire souffller un vent nouveau ( vraiment nouveau) de façon déterminante mérite le respect.

La tâche est rude mais absolument nécessaire. Je ne suis pas journaliste, mais j'apprécie votre manière d'être et de vouloir très sincèrement faire évoluer les paysage de la presse multimédia.

Anecdote personnel. Quand j'étais petit,je rêvais devenir un jour journaliste (plutôt de presse) ou à défaut curé de campagne. Je suis de religion catholique, croyant non pratiquant.

Je n'ai pas atteint mon rêve d'adolescent; je suis devenu fonctionnaire ( fonction publique d'Etat) à l'Equipement et de surcroît j'ai exercé le mandat de permanent syndical pendant presque un 1/4 de siècle sous l'étiquette CFDT.

Personne n'est parfait. Tenez bon,la presse a besoin de "rebelle" comme vous. Paroles d'un réfractaire à l'immobilisme.

Écrit par : KOESSLER | 04/05/2006

Bjr Monsieur Sylvain,

Je vous ai connu plus incisif!
Je vous revois, poursuivant dans l'escalier de la rédac d'Europe 1 Ibrhaïm Sous pour continuer le débat passionnant que vous aviez commencé avec lui à l'antenne quelques minutes plus tôt! C'était pro, carré et respectueux;
mais là, Clearstream vous inspire juste quelques réflexions convenues et sans grand intérêt.
C'est peut être cela la limite des blogs; chacun peut éditorialiser à tout va, y compris sur des sujets qui n'inspirent pas leurs auteurs...

Je vous regrette néanmoins sur un "grand media".

Écrit par : Potus | 04/05/2006

hé bien sylvain,je me demandais si les glaces du nord t'avaient piégé car
ton blog restait quelque peu en sommeil.
enfin,tu dégèles l' 'atmosphère.
je constates avec satisfaction que le vrai débat est amorcé concernant le relais de l'info et le role du journaliste.
la créativité que je rencontre sur les blogs de :guy birenbaum,delais ,carzon et le tien bien sur m'offrent une reflexion,une analyse. si je ne comprends pas tout j'irai demander à L.ferrari et meme si elle est blonde,je suis attérée des intrigues hypocrites de canal.pour les présidentielles,vu qu'il n'y a rien à relever,il ont paré à l'économie de neurones.pardonne moi,je dis ce que je pense.loisir àtoi de censurer mes propos.par contre guy a menacé ceux qui critiquerai sa dauphine,heu!sa ferrari.bien cordialement

Écrit par : ouraoui fethia | 04/05/2006

Un petit mot spécial pour Jérôme: Je pense sincèrement que les duettistes du watergate ne se contentaient pas d'avoir une bonne source. Il y a une scène très révélatrice dans "les Hommes du Président" qui est un film très fidèle sur l'affaire ou leur redacteur en chef les em... en cherchant à savoir de quelle façon ils ont recoupé leurs infos. Bien sûr c'est pratiquement impossible mais alors ils ont droit aux pages intérieures. Je maintiens que les journalistes du Monde n'ont pas fait la moindre enquête.

Écrit par : sylvain | 04/05/2006

Il me semble que le problème que vous soulevez n'est qu'accessoire. L'instrumentalisation du Monde (et celle de la police dont parle Schneidermann) sont une affaire dans l'affaire des mensonges de Villepin (démission !), eux-mêmes affaire dans la vraie affaire : les commissions occultes sur la vente des frégates et, au-delà, le système généralisé de blanchiment pratiqué par Clearstream pour le compte de la fine fleur des banques de la planète. Un scandale qui implique le coeur du capitalisme. Alors, quant à savoir qui refile les pv au Monde...

Écrit par : Olivier Bonnet | 05/05/2006

Monsieur ATTAL,

Heureusement, vous vous êtes aperçu à temps que les plus redoutables amis sont systématiquement ses propres confrères qui sont parfois des collègues d'une même rédaction.

Enfin, c'est comme cela et ça ne changera donc jamais?...

Totalement désespérant,mais il faut être passé par une telle expérience pénible pour mieux comprendre comment fonctionnel le primat ordinaire; pardon: l'HOMME.

Beau sujet de dissertation s'il en est.

Écrit par : KOESSLER | 05/05/2006

Le journaliste qui découvre le traitement merdique de l'information haha. Wake up Sylvain, ça fait un bail que les médias ne disent plus rien d'intéressant, sont partials au possible et surtout nous prennent pour des cons.
Malheureusement pour toi, il n'y a pas d'exception dans le métier, tous des mitos, tous des vendus, tous des trouillards.

Les médias appartiennent à des multinationales qui appartiennent à des groupes, qui appartiennent à des banques, qui appartiennent à des batards. Et ces derniers te disent quoi dire, quoi écrire, et te rappelle à l'ordre quand t'en dit trop c'est comme ça.

C'est la raison pour laquelle on nous décrit le corbeau comme un enfoiré alors que si ça se trouve ce mec est un héros, à qui on devrait filer la légion d'honneur. Mais comme je ne crois pas que nos chers batards aient laissés passer une affaire telle que celle ci dans les médias sans leur consentement, et donc sans un but précis, je me dit que c'est encore l'arbre qui cache la foret.

Qu'est ce qui peut bien se passer en ce moment de plus important que cette affaire pour qu'ils nous livrent quelques politiciens en pature ?

Toi qui est journaliste t'as pas une idée ? ah désolé, j'oubliais, c'est vrai que vous ne faites que répéter ce que dit l'Agence France Propagande.

Écrit par : Propaganda | 06/05/2006

http://bboeton.wordpress.com/2006/05/04/on-ne-saurait-mieux-dire/

Bien amicalement.

L'Abrincate

Écrit par : L'Abrincate... | 06/05/2006

Je tiens à apporter une précision : je suis encore plus mouillé que tous mes concurrents dans l'Affaire Clearstream, ce qui fait de moi un excellent candidat pour l'élection présidentielle de 2007 !
J'espère que les journalistes se réveilleront et commenceront à parler de ma candidature.

http://www.drplock.org/blog/index.php?2006/05/09/49-liste-clearstream

Écrit par : Albert Affedutter | 10/05/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu