Avertir le modérateur

31/03/2006

L'Assemblée nationale a bien voté le CPE

Cette affaire de CPE a donné lieu a des complaisances et, plus grave à des contre-vérités journalistiques.
Le CPE est peut-être mauvais, mais en tout cas nous avons été trop longtemps complaisants avec la revendication principale des manifestants, à savoir le "retrait". Comme me le soufflait hier un sénateur, " le retrait est une considération physiologique mais pas constitutionnelle." Un gouvernement ne peut nullement "retirer" une loi qui est à l'ordre du jour, il ne peut même pas retirer un article. Surtout quand la loi est votée.
Et la loi, bonne ou mauvaise, a été votée.
Et c'est la l'erreur commise par tout le monde et rabâchée dans les débats sans aucune contradiction, sauf par quelques rares observateurs scrupuleux: L'Assemblée Nationale a bien discuté du CPE, c'est à dire de l'amendement modifiant l'article 3 du projet de loi sur l'égalité des chances. Cet amendement a fait l'objet de multiples sous-amendements tendant à le modifier, et presque tous ont été repoussés. Enfin l'Assemblée a adopté le CPE par 51 voix contre 23. Il suffit de se reporter au compte-rendu analytique de la troisième séance du 8 février.
Il est vrai que le gouvernement, lassé par les manoeuvres de retardement de l'opposition destinées à gagner (ou à faire perdre, c'est selon) du temps, a finalement engagé sa responsabilité (Art 49-3), mais sur l'ensemble du texte sur l'égalité des chances, entraînant, en effet, son adoption sans vote. L'opposition a, à juste titre, dénoncé cette décision sur un texte sur lequel le gouvernement avait déjà demandé l'urgence (une seule lecture à l'assemblée et au sénat). Mais pourquoi n'a-t-elle pas déposé, sur un sujet aussi important et comme elle en a le droit, une motion de censure? Est-ce parce que nous étions à la veille des vacances parlementaires et que les députés voulaient, comme tout le monde, partir en congé?
N'ayant pas épuisé tous les recours parlementaires, l'opposition n'est pas très bien placée pour soutenir la rue. Le parlement a été traité cavalièrement mais guère plus que depuis l'instauration de cet article 49-3, utiliser régulièrement depuis 1958.
On peut demander et souhaiter que Chirac demande une nouvelle délibération du texte, en raison du contexte social. Mais cette demande ne peut en aucun cas s'appuyer sur le motif que le parlement ne se serait pas prononcé sur le point contesté, à savoir le CPE.
La gauche qui n'a pas fait complètement son travail d'opposition parlementaire montre dans cette affaire une dangereuse fascination pour la rue.

Commentaires

Mais Sylvain, la gauche a déposé une motion de censure après les vacances scolaires de février! tu lui fais un mauvais procès. Quant à la "fascination pour la rue" la gauche joue simplement sa carte : c'est aussi ça son rôle d'opposition! qu'aurais-tu pensé si la gauche ne soutenait pas le mouvement de protestation???!!!!

Autre chose. Ne le prend pas mal (je sais que tu démarres au quart de tour...) mais j'ai une question délicate : pourquoi dans les liens tu mets une page avec les photos de ton épouse??? qu'est ce que ça apporte?

Merci de ta réponse

Écrit par : David | 31/03/2006

Et que dites vous de votre compétence journalisitique quand vous vous contentez de reprendre les chiffre de Matignon sans chercher a connaitre leur veracité.

"8 a 11 ans pour un emploi stable, selon le gouvernement".

dites nous sylvain c'est bien vous qui animez le JT de 18 Heures sur Public Senat.

Elle est ou la complaisance. ? elle a commencé ou la complaisance ?

Oui vous avez raison la loi a été voté et la sémantique juridique le terme de retrait .

Mais vous avez aussi largement laisser les choses se faire dans un debat qui a pose comme postulat que les jeunes (pas certains , pas les jeunes chomeurs, les jeunes dans leur ensemble ) mettent 8 a 11 ans pour avoir un emploi stable.

Alors vous avez raison vous etes complaisant. Sachez reperer TOUS les etages ou vous l'etes. Cela permettra de faire avancer le debat.

-----------------------------
Enquete cereq generation 2001.

En 2004, 3 ans apres leur sorite du système scolaire, 71% des jeunes sont en CDI.

echatillon de l'enquete 25000 personnes (on est pas sur un sondage IFOP sur Royal ou sarkosy)

---------------------------

11 nas c'est la durée ESTIMME pour que le taux de chomage d'une classe d'age 15-24 soit exactement le meme que le taux national.

La moyenne européenne est de 8 ans.(europe des 15)

RIEN A VOIR AVEC LE PROPROS RABACHE PAR MESSIEURS VILLEPIN LARCHER, DE ROBIEN et consorts.


-----------------------

pour limiter votre complaisance :
page 7
http://www.cereq.fr/cereq/b214.pdf

page 11 a 15 et page 24
(ne pas manquer l'allure des courbes qui montrent que parti de 2,5 fois le taux national, le taux de chomage des jeunes est a 1,3 des la 4e annee d'insertion - lors dire que tous les jeunes mettent 8 a 11 ans quand 85% sont hors sujet et 71% en CDI , oui cela peut s'appeler de la complaisance de ne pas le voir )

http://www.travail.gouv.fr/IMG/pdf/DE_84.pdf

Deplus c'est n'avoir aucune excuse quand certains ont su l'ecrire une fois au moins .

http://www.nouvelobs.com/articles/p2153/a294456.html

Écrit par : Eric | 31/03/2006

Et on rappelera que Matigono a présenter le meme jour que le CPE

l'exoneration des charges patronales pendant 3 ans (pas un pas deux, mais trois) pour l'embauche (en CDI, CNE ou CPE) d'un ejune de moins de 26 ans demandeur d'emploi depuis plus de 6 mois au 1er janvier: soit 240000 personnes.

les 15-24 au choage etant environ 500000 cela veut dire 50% des jeunes de cette tranche d'age .
soit une mesure pour la tranche a 23% de chomage quand le chomage national est a 9.6%

(page 8 ici)
http://www.premier-ministre.gouv.fr/IMG/pdf/dossier_presse_emploi_16_01-V2.pdf


CA C'EST UNE MESURE JEUNE.

Écrit par : Eric | 31/03/2006

La PERTINENCE serait de voir que Monsieur DE ROBIEN fait les bons offices sur tous les plateaux tele en lieu et place de Monsieur BORLOO.

Et les difficuletes des jeunes , il faudrait aussi les voir dans la formation par l'education nationale.

Ca eviterait d'entendre ce discours adresser a l'ENSEMBLE DES JEUNES sur la formation donnée par l'entrerpise pour jsutifer 2 ans de "consolidation" avec rupture accélérée.

Monsieur Mariton est bie ndrole quand il explique les deux ans au pretexte que le chef d'entreprise doit pouvoir se rendre compte sur une telle durée si la formation qui'il donne permet de maintenir "le jeune" (comme on dit) en emploi.

C'est tellement vrai que le chef d'entreprise paie meme celui qu'il remercie avec une prime de 8% de l'ensemble des salaires versés . Alors que celui qui reste et poursuit en CDI n'a droit a rien !!!!

Ou comment recompenser au mérite ! ben tiens.

--------------------------

sur la base de l'enquete Cereq Generation 98 dont les details sont disponibles en ligne.

Les jeunes sortis sur une année sont pres de 740 000

La moitié sortent au niveau du Bac et en deca. ils sont 340 000
Dans ces 340 000 , 150 000 sortent sans diplome (60000 non qualifés, 60000 sans diplome CAP BEP, 30000 sans BAC)

L'autre moitié est entrée dans l'enseignement supérieursoit 340 000
Parmi eux 130 000 sortent sans diplome (une "paille face aux 150 000 ci-dessus)

Sur ces 130 000 , sortent par niveau ou formation sans le diplome correspondant:

55 000 DEUG (pour 4 000 diplomes)
14 000 IUFM (enseignants) (pour 7 000 diplomes)
40 000 BTS ou DUT (115 000 diplomés)
14 000 maitrise, DEA, DESS, ecoles ingenieurs (pour 85 000 diplomés)

---------------------------------------------------

Donc en prenant tres sommairement :

les non-qualifies (60 000), les sans BAC (30 000), les sans DEUG (55 000) représentent déjà 19% de l'ensemble.

Sans aucune formation professionnelle , il est sur que cela ne donne pas les atouts les plus evidents pour postuler.
-------------------------------------

On obervera aussi que tous niveaux d'enseigment supérieur confondus certaines branches font des scores a méditer:

lettres : 13 000 sortent non diplomés pour 10 000 diplomés
eco, sciences sociales : 7 000 sortent non diplomes pour 11 000 diplomés
et on oublie pas l'iUFM avec 14000 echouant sur 21000 postulant
-----------------------
ALORS comme DE ROBIEN nous a dit sur France2 que le Ministère de l'Education Nationale est un ministère très interessant et certainement pas difficile.

QU'IL NE SE GENE PAS POUR REVOIR CE QUI NE VA PAS.

DEPUIS LE TEMPS QUE CELA DUR.

Mais qu'on nous fasse passer des vessies pour des lanternes en melangeant tout une generation dans un discours unique avec en plus des chiffres FAUX.

--------------------------

et bien sur les sources d'organisme statistiques et de recherche (et pas des sources "selon MAtignon" comme vous semblez vous en contenter pour le JT de Public Senat)

http://mimosa.cereq.fr/Gene98/Donnees/ensemble/MI230.xls

http://mimosa.cereq.fr/Gene98/Donnees/superieur/Mdipspe1-3.xls

Écrit par : Eric | 31/03/2006

Eric, c'est vraiment pas sympa ce que vous faites...
Balancer comme ça tous ces arguments, tous ces faits vérifiables et vérifiés, c'est petit.
Sylvain n'y peut rien s'il dit n'importe quoi, il faut bien vivre.
Aprés tout, c'est un employé de notre Pravda nationale: comme tous ses confrères de l'ineffable Public-Sénat, son empathie est réservée à la majorité et au gouvernement (qui, le pauvre, est " lassé par les manoeuvres de retardement de l'opposition destinées à gagner du temps"(sic)).
N'oubliez pas que "plus le maître est méchant, plus l'esclave est vil"; et le moins que l'on puisse dire, c'est que cette majorité et ce gouvernement-là sont trés mauvais!

Écrit par : Esther G. | 31/03/2006

Esther laissée le vil de coté et parlons compétence et pertinence plus simplement .

Écrit par : Eric | 31/03/2006

Parfaitement d'accord avec Sylvain. L'opposition n'a pas fait son travail sur le CPE lors du vote tout à fait classique (sans 49-3) de cette disposition. La gauche avait également laissé passer sans coup férir le fameux article sur "les bienfaits de la colonisation". Si l'opposition de gauche est désordonnée, c'est de sa faute. Il est vrai qu'elle est plus occupée à régler ses luttes intestines.

Écrit par : anyhow | 31/03/2006

N'en jetez plus! Vous me pardonnerez mais votre promptitude à me faire passer pour un suppôt du villepinisme me conforte dans l'idée que la liberté et l'indépendance sont des combats de tous les, jours pour un journaliste. Ayant perdu le goût et l'âge des engagements partisans vous me permettrez de traiter cela par le mepris.
Je vous fais simplement observer que pour un vil droitier, souhaiter la démission de Chirac et rappeler le manque de légitimité populaire de ce gouvernement, on fait mieux hein?
Je n'ai jamais été aussi libre qu'à Public Sénat et croyez moi dans entraves j'en ai connu
Mais cela ne me rend pas obligatoirement complaisant avec la gauche, travers on ne peut plus répandu, dans ma belle profession.
Alors résumons:
La gauche a en effet déposé une motion de censure sur "la politique sociale du gouvernement", après les vacances, ce n'est pas tout à fait la même chose vous en conviendrez. Mais la gauche ne plaisante pas avec les congés payés...
De quoi m'accusez vous? Est ce un de mes invités qui a repris cette statistique en effet fantaisiste du gouvernement? Je ne me souviens pas de l'avoir fait, moi-même. Si c'est le cas apportez en la preuve. Je suis tout prêt à reconnaitre mes erreurs. Ou bien me reprochez vous les travers de certains confrères
Les chiffres du cereq. 71% des jeunes sont en CDI trois ans après leur sortie de l'école. et les 29% d'autres? précaires?
Le chiffre est de 52% pour les sans qualification auxquels s'adresse plus particulièrement le CPE.
Selon la même étude 39% de la generation 2001 est au chômage 3 ans après la sortie du systeme éducatif. Vous trouvez ça satisfaisant?
Pour que cela soit parfaitement clair: Je n'aime pas le CPE, je crois qu'il aura peu d'effet sur le chomage, mais je pense surtout que le parlement est le lieu de déliberation des affaires publiques ou l'opposition doit faire valoir ses maigres prérogatives. Je suis un partisan d'une sixième république primoministerielle mais ne crois pas à son avènement prochain.
Je défends le droit de manifester mais ne supporte pas qu'il débouche sur des ultimatums au gouvernement, et des appels à sa démission. Même en 68 il ne s'agissait pas de cela mais de changer la société. Ici en effet il s'agit d'un combat pour laisser les choses en l'etat les vrais conservateurs ne sont là où l'on croit.
Je pense que tout droit, même celui de contester doit être limiter et que l'ordre aussi est important. Il faut à un moment donné s'incliner devant le choix d'un gouvernement démocratiquement élu. Il y a un temps pour tout , celui de sanctionner ce gouvernement dans les urnes, pour ceux qui le souhaitent, approche. Sinon on sort de la démocratie.
Enfin je pense vraiment que la solidarité nationale, le système social français doit être rééquilibré en faveur des plus jeunes. Quand 70% des dépenses sociales d'un pays profitent aux plus de 55 ans, il y a un problème.

Écrit par : sylvain | 31/03/2006

Amusant ce sophisme qui consiste à reprocher à l'opposition d'être méprisée par le gouvernement.
Un peu comme si on reprochait à une victime d'erreur judiciaire de de ne pas avoir su convaincre juges et policier de son innocence.

Car quand la gauche fait trop bien son travail, Sylvain trouve qu'elle "lasse le gouvernement par ses manoeuvre de retardement". Et quand la loi passe (forcément, vu le rapport de force à l'assemblée), Anyhow reproche à l'opposition... de ne pas être la majorité.

Écrit par : ritalin | 31/03/2006

La gauche n'a surtout rien de bien concret à proposer pour que les jeunes soient moins au chômage. Aujourd'hui on a une belle unanimité CONTRE le CPE, mais je doute qu'on ait unanimité pour quelque chose de concret.

Écrit par : lebienpensant | 31/03/2006

Sylvain, vous écrivez: "N'en jetez plus! Vous me pardonnerez mais votre promptitude à me faire passer pour un suppôt du villepinisme me conforte dans l'idée que la liberté et l'indépendance sont des combats de tous les, jours pour un journaliste. Ayant perdu le goût et l'âge des engagements partisans vous me permettrez de traiter cela par le mepris."

Mais à part nous renseigner sur votre aptitude à vous prendre au sérieux, cette introduction ne veut strictement rien dire.

Ensuite vous écrivez: "Je vous fais simplement observer que pour un vil droitier, souhaiter la démission de Chirac et rappeler le manque de légitimité populaire de ce gouvernement, on fait mieux hein?"

Non, regardez B. Delais :)
Et puis, maintenant, tout le monde dit ça de Chirac et de ce gouvernement, à commencer par Sarkozy... Voilà qui permet aux lèche cul professionnels de se prendre un temps pour des insoumis.

Attention à l'auto-indulgence ! Maurice Papon a cru lui aussi qu'il était devenu résistant quand il s'est converti au gaullisme en juillet 44.

Écrit par : melchior | 31/03/2006

Ou la la!!!! l'analogie attal/papon... sylvain appréciera...

Écrit par : David | 31/03/2006

Je m'esclaffe. Ce n'est pas la première fois que je trouve Delais , comment dire, incongru. Pour le moins.
Ce soir le spectacle d'un président qui promulgue une loi en demandant qu'elle ne soit pas appliquée en attendant qu'une autre vienne vider de son sens la première me confirme dans l'idée que Chirac cherche du pétrole comme disait Santini.
Mieux vaut en rire qu'en pleurer

Écrit par : sylvain | 31/03/2006

On va etre précis: il ne faut pas confondre les uns et les autres dans leurs commentaires, cher sylvain.

je vous ai laissé sur 3 notes des commentaires sur le meme sujet. Dès la premiere je vous ai indiqué que j'étais surpris , justement parce que j'avais notamment eu l'occasion, sur public senat de voir votre sens critique et votre reparti.

Ca c'est pour l'intention et le cadre
----------------------------------

Maintenant sur le fond : vous avez en charge la présentation du journal de 18h sur Public Senat ? oui.

Etes-vous en charge de la qualité de l'information présentée comme journaliste ou faitevous de la présentation a l'allemande ? Je pense que vous etes journaliste.

Vous avez fait recemment (cette semaine) dans le cadre d'une animation a l'ecran une présentation du chomage des jeunes. Etait dit dans le commentaire , "les jeunes mettent 8 a 11 ans pour avoir un emploi stable, selon le gouvernement".

Donc je repete mon propos: depuis quand le gouvernement est il une source statistique ? une source que l'on ne verifie pas ?

Quand le Premier ministre revient tout au long de ces 2 derniers mois dire a l'ensemble de la population que TOUS les jeunes mettent 8 a 11 ans pour avoir un CDI, je vous trouve leger de venir apres cela me chercher 71% en CDI certes mais quid des 29% ?

Alors prenez le temps d'aller lire l'etude, vous pourrez y lire aussi que sur l'ensemble des 3 années , ils ont passé 83% de leur temps en emploi.

Par ailleurs quand on commence dans la vie , certains peuvent justement apprecier de faire de l'interim pour changer de boites regulierement, meme chose avec un CDD. Ce n'est pas une tare.

La difference c'est que une mission d'interim et un CDD ont un debut et une durée certaine.

-----------------------
vous ecrivez: "Le chiffre est de 52% pour les sans qualification auxquels s'adresse plus particulièrement le CPE."

vous avez lu ca ou dans le texte que le CPE etait un contrat réservé aux sans-qaulifications ? vous parlez d'un voeu pieux ..... car c'est bien le critique a faire sur le CPE, on traite toute une tranche d'age sur la base des plus en difficulté.

----------------------

Vous ecrivez: "Selon la même étude 39% de la generation 2001 est au chômage 3 ans après la sortie du systeme éducatif. Vous trouvez ça satisfaisant?"

oh la !!! les 15-24 ans ont un taux de chomage moyen de 23% et apres trois ans , VOUS avez lu qu'il etait de 39% ?

NON, NON NON ! Apres 3 ans l'enquete genration 2001 donne un taux de 16% - 39% c'est pour les non qualifiés. on en revient au meme commentaire : on presente pas un contrat pour une categorie en le rendant utilisable pour tout une tranche d'age.

http://www.cereq.fr/cereq/b214.pdf page 3

les non qualifies représentent 50000 individus sur une tranche de 760000(au sens de l'enquete cereq) Alors je ne vois pas comment on devrait accepté comme ca pour 760000 un contrat dirigé philosophiquement et non pas juridiquement pour 19500. (39% des 50000).

D'autant que les financements que l'etat devrait assurer pourraient etre concentrés sur ceux qui sont les plus concernés, ce qui n'est pas le cas.

Je vous rappelle que la présentations du CPE s'est faite aussi avec l'annonce d'exonerations pendant 3 ans des charges patronales pour l'embauche d'un des 240000 jeunes de moins de 26 ans demandeurs d'emploi depuis plus de 6 mois au 1er janvier (soit pres de 50% des chomeurs dela tranche). La condition : embauche en CDI, CNE ou CPE.


-----------------------------

Pour etre clair Sylvain, je n'ai aucun probleme avec le vote de la loi et les consequences mecaniques. Je note simplement au passage l'arrivée par amendement du CPE, decris encore la semaine derniere par Accoyer comme une outil puissant de lutte contre le chomage des jeunes.

Ce qui me plait nettement moins ce sont des parlementaires qui se disent baffoués (a droite comme agauche , reclamant une VI republique) mais qui ont reussi a etre moins de 80 le soir du vote du CPE (comme ils ont été moins de 50 le jour de l'article 4).

Le CPE , le probleme n'est pas l'objectif declaré en tant que tel . Mais ce qui ne va pas du tout . C'est de voir une information dite repetée par tout les elus UMP et ministres sans qu'aucune verification ne soit faite par les journalistes qui les accueillent avec toute la courtoisie due a leur fonction mais qui en oublient appremment simultanement leur devoir de verification de l'information de basse.

Ce qui ne me plait pas c'est de voir ce plaisir malin que l'on passe a se demander si la France est reformable en lui balancant des informations aussi scandaleuses que de dire qu'une tranche d'age met 8 a 11 ans pour avoir un emploi stable.

En plus avec des ministres qui veulent nous faire croire que leur propre enfant ne trouve pas de stage (je vous renvoie a votre note sur le piston) comme un élément supplémentaire de justesse de leur propos.

Ce qui ne me va pas c'est qu'au lieu d'avoir des informations de qualité , on voit des jeux de roles ou chacun joue sa partie dans l'exces. Et tout ca sans mettre en lumiere les vrais problemes.

Je vous ai vu animé avec pertinence des debats sur le referendum avec une equitable qualité pour chacun des contradicteurs. La vous etiez dans votre job. et vous conduisiez les debats avec un reel savoir faire.

LE TON VOUS A PARU VIF. SUREMENT. A LA RELECTURE JE NE POURRAIS M'EN DEDOUANER. UNE RAISON : ON EST D'AUTANT PLUS VIF QUAND ON EST DECU .

Et la critique que je vous ai faite, n'etait pas une question de parti pris sur le CPE mais d'analyse de l'information qui l'introduisait et qui a été dite , repertée a profusion pendant deux mois.


J'ai parfaitement conscience que ni l'opposition , ni les syndicats ne se sont etendu sur le sujet : ils ont evidemment un interet, jouez a leur tour sur la peur suscitée. Seuls Hollande au parlement et Mailly sur Ripostes ont failli un debut d'exposition.

Mais vous dans votre fonction de journaliste (et pas editorialiste - c'est autre chose) , j'attend effectivement autre chose.

Alors si maintenant , vous me dites que vous pensez que votre role est de participer en toute conscience au jeu de vos interlocuteurs , j'en prendrais bonne note et saurais pleinement a quoi m'en tenir.


------------------------------------

Apres ces précisions, j'attend vivement votre réponse



PS: "Quand 70% des dépenses sociales d'un pays profitent aux plus de 55 ans, il y a un problème." je suis preneur de la source de l'info (avec notamment la précision sur le sens donné a depenses sociales)

Écrit par : Eric | 31/03/2006

" la France est malade" est le cpe est le dernier episode de cette serie(mauvaise).
Je le dis d' autant plus que je suis français et fier de l' être, mais residant a l' etranger j' ai peut être un certain recul pour voir et apprecier certaines choses.
Je pense premierement que la france a raté tout les grands rendez vous de ces dernières années:Les 35 heures,le referendum sur l' europe et maintenant le cpe.
Dans une economie ou il faut produire plus et moins cher ce n' est pas en travaillant moins qu' on gagne plus,resultats des courses: la france a perdu des marchés et donc des emplois.
Le referendum, au moment ou il fallait plus d' europe les français on votés contre,ce qui a entrainé un retard considérable dans le develloppement de l' europe et de ses institutions,et a discrédité la France au regard de ses partenaires.
D' ailleurs les trois quart des gens n' ont pas voté contre l' europe mais contre Chirac se Trompant de sujet avec la complicité des partis politiques.
Maintenant ( après la crise des banlieues) ce sont les jeunes qui critiquent le CPE qui ,quand on regarde bien n' est pas une loi si terrible que ça!
Je pense qu ' il est meilleur d' avoir un emploi dit "précaire " que d' être au chomage.
Car si la personne en veux et est compétente il n y a aucune raison pour que le patron ne la garde pas. Les emplois a vie cela est terminé depuis longtemps!!!
D' ailleur je trouve bizarre,dans la rue on trouvent des fonctionnaires qui ont la securité de l' emploi( un jour il faudrait d' ailleurs aussi remettre ça en cause!!!)
Le problème de la France est général, ingouvernable,tourné vers le passé,ayant peur de l'avenir(la peur n' evite pas le danger!)et se regardant le nombril!
Pendant ce temps là ailleur autour ça bouge et plutot bien,il n y a qu'a voir l' Espagne pour s' en convaincre!
Les hommes politiques qui sont plus preocupé par les sondages ,la politique politicienne que par les problèmes des Français.
La politique politicienne d' ailleurs, qui interesse aussi beaucoup les journalistes. Savoir si Sarko marque des points ,si Segolène va se présenter etc etc...
J 'écoute de temps en temps "on refait le monde" sur RTL ou je crois que vous participez Sylvain et c' est affligeant. Une espèce d' emission people sur les intentions des hommes politiques des tactiques des coup fourrés entre eux, mais on s' en fou!!!
Ce qui interesse c' est de voir la france avancé, se reformé .Ce qui est souvent impossible au nom des sacros saint ,acquis sociaux!!!
Pour en finir, je dirais simplement aux jeunes quelqu'ils soient, formés ou non, qu' il croient en leur etoile,et qu ' il n attendent rien de l' etat,de gauche, comme de droite!
Cpe ou pas aucun gouvernement n'aura donné du boulot a quelqu'un, jamais!
L'assistanat est un mal bien français!
La France est un formidable pays(il faut vivre ailleur pour le croire) et j'aurais aimé qu' on ne l' abime pas comme on est en train de le faire chaque fois plus!!!

Écrit par : le dabe | 01/04/2006

Je ne vais pas épiloguer. Si vous trouvez que les chiffres de l'emploi des jeunes "generation 2001" sont bon, dans l'étude que vous citez, tant mieux. Quand on voit une moyenne de 16% de chomeurs avec des 18% pour les Bac plus deux non diplômés, on ne peut s'en satisfaire et dire que tout va très bien.
Sur la source quevous cherchez, je vous renvoie à "la France Injuste" de Timothy Smith (Autrement), et pour la reference exacte vous consulterez les pages de notes de l'ouvrage. La definition des depenses sociales est à entendre je pense au sens large, c'est à dire comme revenus et versement issus de la redistribution. On pourrait avancer d'autres chiffres mais je ne les ai plus en tête comme la part des plus de 60 ans dans les depenses de loisir et de tourisme (billets d'avion, compagnies aériennes) qui confirment un dangereux déséquilibre entre actifs et retraités, jeunes et seniors.
Pardonnez moi mais vous ne pouvez pas exiger d'un blog des references aussi précises qu'à un livre par exemple. Je consacre déjà beaucoup de temps à ce blog, sans aucune gratification que le plaisir de vous savoir attentifs et exigeant mais il faut quand même bien gagner sa vie aussi!...

Écrit par : sylvain | 03/04/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu