Avertir le modérateur

21/03/2006

Qui sont les casseurs? Réponse de France2

.

medium_20060321.obs6081.4.jpg

France 2 a diffusé hier soir au 20 heures deux reportages très instructifs et "incorrects" sur les manifs, ou plutôt les "after". Le premier montre une bataille rangée, samedi soir place de la nation longtemps après la dispersion, entre CRS et "manifestants". Ceux-ci lancent des projectiles divers sur les policiers qui finissent par charger. Au milieu, un homme gît à terre, probablement piétiné au passage. On nous le présente comme le syndicaliste de Sud-PTT qui depuis se trouve dans le coma, pronostic vital reservé. Ses camarades interviewés témoignent: C'est bien lui, il a été frappé puis piétiné sans ménagement. Alors, on se demande si, journalistiquement, on peut aller un tout petit peu plus loin et poser cette question, sans passer pour un affreux réactionnaire: Est-ce donc le rôle de syndicalistes de défier ainsi les forces de l'ordre? Comment peut-on, ne serait-ce qu'évoquer l'hypothèse d'une bavure, à partir du moment où les affrontements ont été provoqués par les activistes de Sud, syndicat d'extrême gauche? Au moins France 2 nous a-t-il montré autre chose qui contredit les lénifiantes affirmations habituelles en pareil cas, à savoir: "les casseurs n'ont rien à voir avec les paisibles manifestants, ce sont des autonomes, des anarchistes, des provocateurs incontrôlés."
Les casseurs dont il s'agit ici ont repris tranquillement leur travail à la poste le lundi matin. Si, par malheur, leur camarade décède, le "mouvement" aura son martyr et le gouvernement sera montré du doigt.
Un postier. En 1986, les policiers voltigeurs motocyclistes-dissous depuis- dispersaient à coup de matraque les manifestants pacifistes. Malik Oussekine a été tabassé dans une petite rue alors qu'il rentrait chez lui. On ne sait même pas s'il avait pris une part active au défilé.
Deuxième reportage. Des jeunes interpellés samedi passent en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel. Il leur est reproché d'avoir cassé la vitrine d'un magasin d'électronique et/ou d'avoir volé des ordinateurs. Surprise. Là aussi il ne s'agit ni d'un casseur autonome, ni même d'un jeune de banlieue "issu de l'immigration" venu en découdre avec les flics et piller (Il y en a, France 2 nous montre aussi ceux qui viennent aux manifs uniquement pour ça), mais d'un jeune étudiant en économie bien sous tout rapport. Il prend trois mois avec sursis, et paraît désolé: Il s'excuse, même: "Je me suis laissé tenter. Je regrette. J'aurais pu gâcher mes études." L'erreur est humaine, mais avouez que cela modifie un peu la perception que l'on a de ce mouvement

Commentaires

A peine partisan comme article !

Écrit par : Zozo | 21/03/2006

tiens les casseurs sont blancs? ils ne snt pas sponsorisés par les islamistes?
Le casseur blanc prend 3 mois avec sursi... mouloud prendrait 1 an ferme, déja vu!

Écrit par : rekta | 21/03/2006

"Comment peut-on, NE SERAIT-CE QU'EVOQUER L'HYPOTHESE D'UNE BAVURE?", dites-vous.
Mais comment pouvez-vous écrire une chose pareille? N'est-ce pas le rôle, des journalistes, de la justice, entre autres, de poser des questions, et de vouloir obtenir des réponses, devant un évènement aussi tragique (il avait beau avoir 2,7 g d'alcool dans le sang, il n'en reste pas moins un homme, non ?) ? D'émettre des hypothèses, donc, et pourquoi pas celle d'une bavure ? Il faut certes attendre les développements de l'enquête, ne pas tirer de conclusions hâtives. Mais vous, manifestement, vous avez déjà vos réponses, et elles sont effrayantes. Selon vous, donc, le seul fait que des manifestants soient allés au contact ou à l'affrontement avec les CRS libère ces derniers de toute responsabilité, et INTERDIT de prononcer le mot de bavure ? Vos propos sont tout simplement à vomir. Mais bon, j'imagine que vous cherchiez à provoquer ce genre de réactions, parce que, vous aussi vous êtes un provocateur dans votre genre, hein ?

Écrit par : marie | 21/03/2006

Je suis très content de découvrir le blog de Nicolas Sarkozy, je vous lui dire que j'adore ce qu'il fait et... Quoi ? C'est le blog d'un journaliste indépendant ? Ah excusez moi, on ne les reconnait plus de nos jours !

Écrit par : Babou | 21/03/2006

A Marie et à Babou: Vous auriez préféré que j'écrive Crs=SS? Vous me délivreriez alors un brevet de "gôche"? Quand on va au contact avec les flics, il ne faut pas être surpris de prendre des coups en retour. Et les coups ça fait mal. regardez le nombre de bléssés chez les forces de l'ordre. Je sais bien qu'ils sont payés pour ça mais tout de même...Je ne parle même pas de l'alcool, qui n'est pas un argument. Ce qui arrive est bien entendu regrettable, terrible, un homme va peut-être mourrir, mais je maintiens que l'on ne peut pas parler de bavure. Nulle provoc la dedans. Si ça fait de moi un Sarkozyste...
C'est justement l'indépendance qui vous déconcerte parce qu'elle vous surprend et questionne vos préjugés...

Écrit par : sylvain | 22/03/2006

D'accord avec Sylvain : quand on vous attaque, vous défendez-vous ? Oui ? Alors pourquoi les policiers devraient-ils se laisser blesser sans réagir ? Personnellement, quand un mec hargneux et bourré s'approche de moi avec l'intention évidente de me rectifier le portrait, je le cueille généralement avec un coup de genou dans sa virilité. N'en feriez-vous pas autant si c'était vous qu'il attaquait ?

Et puisque les journalistes posent des questions : qu'est-ce qui nous dit que ce sont vraiment les CRS qui ont frappé cet homme ? Il fait nuit, des projectiles volent, parfois les bombes lacrymogènes vous aveuglent... Pour ce qu'on en sait, ce pauvre garçon a peut-être été piétiné par ses propres camarades ! Manifester, c'est dans la Constitution et les habitudes françaises. Rien à redire. Mais rester après la dispersion pour jouer à la guerre avec les forces de l'ordre, c'est s'exposer à prendre des gnons ! Un gosse vous le dirait !

De plus, avec 2,7g d'alcool dans le sang, il a aussi bien pu tomber tout seul comme un grand durant la bagarre, et se faire un delirium tremens, se tapant tout seul la tête contre le trottoir (et s'il est épileptique en prime, l'alcool augmente les risques de crise). J'ai déjà vu, de mes yeux, un homme s'assommer contre un bord de trottoir, sous l'emprise d'une violente crise d'épilepsie, après avoir absorbé alcool+joints. Je ne dis pas que c'est ce qui s'est passé aussi avec ce militant samedi soir, je dis juste que c'est possible. Comme une "bavure" est possible.

On se pose tous des questions, c'est vrai, et la réponse (quelle qu'elle soit) ne plaira pas à tout le monde. Mais attendons l'enquête pour avoir une meilleure vue de ce qui s'est passé... et pour l'amour du Ciel, messieurs-dames les syndicalistes et sympathisants, quand on vous donne le signal de la dispersion post-manif, rentrez chez vous ! Vous éviterez ainsi bien des déboires...

Écrit par : Alexandra | 22/03/2006

bonjour,
je n'ai pas vu le journal sur F2 et sur le site de F2, j'ai une erreur de liens quand j'essaie de le voir. J'aimerais comprendre, vous voulez dire que ce reportage montrait des gens de SUD attaquer des CRS et jouer aux casseurs ou vous supposer qu'ils sont de SUD parce que celui qui gît est de SUD ?

Écrit par : mince | 22/03/2006

Durant l’affaire des caricatures, les donneurs de leçons nous avaient fait l’éloge de la liberté d’expression. Georges Frêche, président PS de la région Languedoc-Roussillon, les a pris au mot. Mal lui en a pris: le voilà mis en examen pour avoir courageusement déclaré, au cours de l'inauguration d’une mosquée "Je me demande si ce ne sont pas les flics qui, comme en mai 1968, mettent le feu aux bagnoles?". Visiblement la liberté d’expression est à sens unique et ne signifie pas que toutes les vérités sont bonnes à dire. Non, seulement les idées politiquement correctes.

-A-t-on le droit en France de constater que les policiers qui ont acculé les jeunes d‘origine étrangère à se planquer dans un transformateur EDF et à y brûler vifs sont des sympathisants du Front National habitués aux interventions racistes?

-Est-il de bon ton de rappeler qu’entre 30 et 40 % des voitures brûlées durant le mai 68 des cités de novembre 2005 ont été enflammées par les forces de l’ordre?

-Que les jeunes incarcérés ont été le plus souvent choisis sur critères racio-religieux?

-Que des CRS ont arraché le voile de jeunes filles musulmanes avant de leur faire subir des attouchements sexuels dans des cages d’escalier?

- Que les seules personnes que les flics ont réussi à attraper et donc à matraquer étaient des vieillards ?

-Que les matraques ont parfois été utilisés comme objet sexuel par des CRS incapables de maîtriser leur libido?

-Que la population des cités a le plus souvent recherché la protection de ceux que Sarkozy a qualifié de « racaille » pour se défendre des hordes de policiers imbibés d’alcool principalement occupés à arrondir leurs fins de mois en pillant?

Ces faits sont connus de toute la population des cités. Ils n’ont pourtant jamais été relatés dans les médias. Pourquoi? C’est ce que me demandait hier encore Modeste M., jeune habitant du nord de Paris, dans un fauteuil roulant depuis qu’il a croisé la route d’une compagnie de CRS alors qu’il aidait une vieille grand-mère à traverser la rue.

http://joelmonpere.blogspot.com/

Écrit par : Joël Monpère | 23/03/2006

Joël... A ce stade, je ne suis même pas sûre qu'une psychothérapie puisse vous aider... Je prierai pour vous. Mais si vous avez la moindre preuve formelle de ce que vous avancez, alors je vous croirai. Promis.

Écrit par : Vicky | 23/03/2006

Vous êtes malheureusement un réactionnaire, ce que vous soutenez là c'est la thèse on tape un bon coup pour que les gens marchent droit... Ou dans la version FN, "ce qui leur manque c'est un bon coup de pied au cul"...

Vous n'avez certainement jamais fréquenté les gens du FN pour voir à quel point vos discours sont semblable...

J'ai eu l'occasion de rencontrer Mr Golnish, qui comme vous n'a de cesse de:

poser des question anodines pour toujours ramener les mêmes sujets sur la table... (racisme et juif)

Et

Suffisament d'inteligence et de maitrise du français pour poser des questions ambigu et ensuite drapé du non-lieu se faire passer pour une victime que l'on accuse à tord...

Si je vous dis ça c'est simplement pour soulager ma conscience, j'ai déja essayer de discuter avec des gens comme vous, mais ce qui vous fait tenir debout, c'est la peur de l'autre, pour mieux se sentir exister au milieu "des siens" de la famille ou du parti et contre ça... on est bien impuissant...

Écrit par : tortue | 24/03/2006

J’accuse les médias de partialité.

En effet, à peine les syndicats ‘normaux’ et non représentatifs parlent d’un mouvement de grève que l’information se retrouve colportée aux quatre coins de France et se retrouve ‘en boucle’ d ans tous les médias.

Par contre, les contre manifestations s’organisent mais personne n’en parle.

Les contre manifestants sont, pour l’instant, peu nombreux faute d’être averti à temps.

Maintenant que nous savons que ces mouvements existent,…………. Beaucoup vont les rejoindre.

Et si les manifestations font le plein de leurs partisans,
Les contre manifestants se mettent en branle………….
Ne nous laissons plus intimider.

Écrit par : VAULET | 25/03/2006

Je suis assez sidéré, pour ne pas dire davantage par certains commentaires, calomnieux, diffamatoires même envers les flics. J'étais à deux doigts de les virer, étant comme vous le savez entièrement responsable de ce qui s'écrit ici. En même temps ils donne une idée du délire paranoïaque de certains. Ai-je tort ou raison. Je ne sais pas...

Écrit par : sylvain | 26/03/2006

Surtout pas, Sylvain, ne pas effacer. Cela serait un censure à la liberté d'opinion et à ma connaissance de mes voisins de France. Cela serait fermer les yeux sur des réalités, et les manifestations de ces expressions se mettraient à bouillonner jusqu'à exploser par des phénomènes électoraux ou anti-démocratiques. Il faut perséverer dans l'écoute, la réponse, pas l'insulte, pas la haine. Laissez aussi nous débrouiller nous-même par les interpellations entre bloggeurs. Je suis allé sur le site de Juppé, j'y ai laissé deux ou trois commentaires qui ne sont pas encore apparus et je prend ces censures possible comme une manipulation. Donc je choisi de lire là ou je peux me lire comme preuve que tout le monde peut me juger et contredire ma vision des choses.

Écrit par : Philippe68 | 27/03/2006

Ce blog est une bonne initiative, et certaines choses me dérangent quand aux réactions disproportionnés qu'il entraine. Ca ne sert pourtant (simple impression) plus à rien de parler. Il y a deux FAITS d'histoires que j'aimerais rappeler :

La france sans l'allemage d'après guerre n'est économiquement pas grand chose (merci aux after-boshs pour leur contributions charbons et industrielle)
L'europe sans la tutelle américaine qui à sauvé l'allemagne d'un démentellement n'existerait surement pas, sans l'europe la France n'aurait pas sa position actuelle dans le monde, et un PIB & PNB surement beaucoup plus faible (et donc un niveau de vie encore plus bas).

Donc :

J'ai bien envie parfois, de dire à tous ces enfants gatés qui pensent avoir fait la révolution en mai 68 (pour parler de révolution il faudrait plutot aller faire un tour à Téhéran en 79 pour voir à quoi ressemble une véritable révolution, et en l'occurence ce dernier exemple est déplorable comme souvent dans le cas des révolutions ou toute moralité ou sympathie humaine est tronquée contre une sauvagerie idéologique). Il serait temps de vraiment lire MARX, HEGEL, ou de retourner sur les bancs pour apprendre à lire des textes sur et entre les lignes, et d'y réflechir sérieusement avant de crier sur les toits "révolution".

Moi votre révolution je n'en veux pas. Vous allez faire quoi de moi ? Vous allez me foutre en prison.. très probablement, si elle devait avoir lieu que je me ferais lyncher et mettre en pièce avec ma famille sur un trottoir parisien.
Bon concernant ce gentil syndicaliste, je vais pousser le bouchon plus loin : parceque moi je m'en contre fiche de votre politiquement correct.
J'invite les gens à regarder les photos de sa marche devant cette ligne de CRS. Il est brillant le garçon ! Main levé, à se foutre de la gueule d'une cinquantaine de jeunes hommes tendus et flippés, et il ne semble même pas pouvoir marcher droit. A partir de là, faire couler de l'encre pour sa cause me parait déja disproportionné. Je lui souhaite évidemment de sortir du coma, mais surtout de changer d'attitude. Ce genre d'homme est bien à la tête de ce genre de mouvement. Je connais très bien l'animal, j'ai des ex-amis du même acabit. L'age et la maturité faisant la différence, j'ai cessé de vouloir tout changer à partir de 17 ans, pour construire ma propre vie, en harmonie avec mes capacités avec et au service de mon entourage. Mais bon certains ne semblent pas vouloir grandire. Le coup de l'alcoolémie je connais aussi, un bon syndicaliste vide toujours un ou deux pichet avant d'aller faire la fête dans la rue, après tout c'est lors de ces manifs que toute sa vie militante prend un sens. Sans ça il se sentirait inutil socialement.

Concernant la france ; peut-être aurait il été préférable pour le sens critique et le discernement de l'ensemble, qu'un certains général ne sauve pas toutes les apparances en 45, sauvant ce petit pays d'une très probable tutelle soviétique & pro-ricaine. M'épargnant ainsi ces assauts réguliers catégorisant tout tentative d'ordre républicain, par "faschisme etc..."

Oui mesdames et messieurs, mai 68 est terminé...
La récompense ? Un pays ou l'autorité ne passe plus, sous quelque forme qu'il soit. Vos enfants veulent maintenant faire leur propre révolution, ils ne croient en rien. Ils veulent déconstruire au lieu de construire. Vous êtes permissifs. Vous avez ouvert la porte à toutes les misères du monde, sans pouvoir déja oeuvrer correctement pour structurer la votre. Et avec ça, de surcroit un FN qui dépasse les 20%, il doit bien y avoir 20% de "grands sympathisant d'extreme gauche. = à mes yeux 40% de gens EXTREMISTES sans éducation intellectuelle, ni capacité de concession. C'est ainsi que je le vois et c'est triste. Il suffit d'aller faire un tour à la faculté de Nanterre pour voir l'ampleur et la bétise du militantisme.

Faut il une vraie guerre en France pour que la jeunesse et les vieux de 68 comprennent que militanter (militaire) ne mène à rien. Au lieu de chercher à s'améliorer, à contribuer au système... après tout vivre heureux n'est pas si difficile. C'est un problème de vision. On n'est pas non plus en Corée du Nord. Il faut relativiser un peu. Tenter de faire bouger les choses. Mais par l'innovation, des valeurs de réussites, encourager le talent, et non pas tenter de tout uniformiser avec des relents tantot egalitaires, tantot anarchistes.

La révolution n'est pas un jeu. Manifester n'est pas un jeu non plus, et beaucoups de manifestant semblent y aller comme à un picnic et pour s'amuser. On s'étonne ensuite que des hordes de jeunes sauvages frustrés à qui ont vend un concept de république encrée sur une "égalité", viennent voler et frapper de pauvres jeunes lycéens. Au lieu d'imposer un moule, n'aurait il pas fallu au contraire appuyer la richesse en mettant en avant les différences de chacun.

J'ai vu des choses horribles ces jours ci. Principalement une gentille vielle dame se faire frapper par deux (malheureusement) noirs, qui lui ont semble-il fracturé le bassin avec un bon coup de pied, avant de lui prendre son sac et de filer très vite. Elle ne s'en remettra probablement jamais, et eux viennent de gagner 20 misérables euros. Là encore ce sont de tristes cadeaux fait au FN, mais la réalité est bien là, beaucoups trop de gens se sentent tout permis, il y a un problème d'autorité. Quelqu'un qui ferait ça à New York se verrait morfler le reste de sa vie, et ne risque pas de disparaitre en courant vers Time Square. Et pourtant il y fait très bon vivre... que ce soit à Brooklyn, Manhattan, le Queen ou Staten island (j'y passe 6 mois par ans, dès que je rentre à Paris j'ai l'impression de revenir 50 ans en arrière, chez des sauvages et des attardés de tout bords. Lorsqu'on me bouscule, (je boite) au lieu de s'escuser, on me regarde de travers (très français finalement).

Ceci dit :

A mes yeux, la france ETAIT DEJA et EST ENCORE PLUS un pays RASCISTE.
avec des fondations COLONIALISTE et une colonne SOCIALO-MARXISTE... une illusion soixantuitarde de libération, de pouvoir tout accepter et toute faire ensemble, dans la joie et le bonheur absolu. (Ouvrant la porte à des wagons d'immigrés dépassant les capacités d'acceuil des mairies, qui se sont retrouvés pour la plus part en précarité et même trop longtemps meprisé par l'état).

Ma solution ? J'en ai pas.
C'est du n'importe quoi. Je commence à avoir peur. Le CPE est un misérable pretexte. D'un coté comme de l'autre.
Après Lepen au 2nd tour, après un NON un l'europe.. Que voulez vous ?
Qu'esperez vous ?
Venir nous donner des leçons de morale sur ce qu'il faut dire ou non. Et bien moi je m'en fout. Le CPE je n'y crois pas spécialement, mais c'est pas une raison pour récuperer la chose et l'instrumentaliser.
Je voterais Sarkozy au prochaine élection, non pas qu'il me plaise particulièrement, mais qu'il est à mes yeux un disjoncteur, le dernier avant Lepen, et je crains maintenant le pire... ils sont déja à 20%, grimper à 30 n'est plus très loin, et la gauche très présente est en train de s'étaler complétement depuis ce gamin Postier-marxiste en guerre contre le GIGN jusqu'à un Hollande incapable de s'exprimer correctement.
Et concernant ce gentil militant représentant de la classe ouvrière qui vient de se faire fracturer le crâne, il ferait mieux de s'occuper de ses enfants, de les emmener au cinéma, ou de relire les lecons d'économie de base de Kondratieff que d'aller provoquer les CRS, à défaut de défiler calmement, ou d'avoir de bonnes idées comme d'assurer la protection de ces partisants au lieu de les livrer à des hordes de banlieusards déseoeuvrés.

Il s'agit de manifester les enfants, pas de détruire tout sur le passage. On peut manifester en calme et en silence. Ces messieurs les CRS, mêmes si certains aiment peut-être ça, ne viennent pas pour taper. Ce ne sont pas les ordres officiels. Ils sont là pour veiller à ce que 300 troubles-fait de 15-25 ans ne foutent pas le feu à tout un centre ville... Comme ils ont essayés de le faire place de la république tout récemment.
De toute façon je n'y comprends plus rien depuis longtemps, mais j'aimerais que vous aussi puissez comprendre qu'il n'y a plus grand chose à comprendre. Vous voulez changer le monde. Vous allez juste contribuer à le rendre pire. Si ce n'est déja fait.

La france se cherche peut-être une guerre civile ?
Après tout la Yougoslavie était un très beau pays, très riche, très moderne, démocratique, et loin de toutes les sauvageries qui ont implosés d'un coup à la fin du siècle passé. Je sais j'y ai passé les années de mon enfance. Elle avait juste mal digéré l'après 45, Tito à sauvé les apparances, tout a ensuite explosé, d'un coup... Bon ca n'a rien à voir.. mais on est pas si loin. On a des communautés différentes. Indigestes. Non integrés. Des grands extrèmes très populaire. Mai 68 est fini. Qui va sauver la face ? De pétain à l'algérie, en passant par 36% des français au parti communiste durant les trentes glorieuses, beaucoups de choses pas très net, beaucoups de gens pas net dans les rangs...
Ca risque d'exploser.
Surtout lorsque l'état perd sa crédiblité.
J'en appel à votre bon sens.
De ne pas crier la révolution.
De ne pas chercher quoi bruler.
Qui dénoncer.
Mais de renverser les barrières, pour aller de l'avant... d'avoir le courage de changer les choses.
MAis c'est peut être trop demander ? Après tout certains se disent alter mondialiste, et d'un coté préfèrent privilégier le traité de mastreech à la nouvelle constitution.
Parceque vous croyez qu'ils vont revenir demander votre avis pour l'europe. Parceque vous pensez qu'ils vous ne serait-ce revenir vous parler d'europe. C'est mort.
Tout est mort.
Moi je vais m'expatrier un de ces quatres.
La France, je reviendrais en vacances, et de loin, je me sentirais surement plus francais qu'à paris.

Écrit par : Le fou | 29/03/2006

La cigale et la fourmi - VERSION CLASSIQUE (CHINOISE?)
>
>
>
>La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule; elle construit sa
>maison et prépare ses provisions pour l'hiver.
>La cigale pense que la fourmi est stupide; elle rit, danse et joue tout
>l'été.
>Une fois l'hiver arrivé, la fourmi est au chaud et bien nourrie.
>
>La cigale grelottante de froid n'a ni nourriture ni abri et meurt de froid.
>
>FIN
>
>
>La cigale et la fourmi - VERSION FRANCAISE
>
>
>
>
>La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule; elle construit sa
>maison et prépare ses provisions pour l'hiver.
>La cigale pense que la fourmi est stupide; elle rit, danse et joue tout
>l’été.
>
>
>Une fois l'hiver arrivé, la fourmi est au chaud et bien nourrie.
>
>
>La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et demande
>pourquoi la fourmi a le droit d'être au chaud et bien nourrie tandis que
>les autres moins chanceux comme elle ont froid et faim. La télévision
>organise des émissions en direct qui montrent la cigale grelottante de
>froid et passe des extraits vidéo de la fourmi bien au chaud dans sa maison
>confortable avec une table pleine de provisions.
>
>
>Les Français sont frappés que, dans un pays si riche, on laisse souffrir
>cette pauvre cigale tandis que d'autres vivent dans l'abondance. Les
>associations contre la pauvreté manifestent devant la maison de la fourmi.
>
>Les journalistes organisent des interviews, demandant pourquoi la fourmi
>est devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement
>pour augmenter les impôts de la fourmi afin qu'elle paie "sa juste part".
>
>
>En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l'égalité
>économique et une loi (rétroactive a l'été) d'anti-discrimination. Les
>impôts de la fourmi sont augmentés et la fourmi reçoit aussi une amende
>pour ne pas avoir embauché la cigale comme aide. La maison de la fourmi est
>préemptée par les autorités car la fourmi n'a pas assez d'argent pour payer
>son amende et ses impôts. La fourmi quitte la France pour s'installer avec
>succès en Suisse.
>
>
>La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant engraissée. Elle
>est en train de finir les dernières provisions de la fourmi bien que le
>printemps soit encore loin.
>L'ancienne maison de la fourmi devenue logement social pour la cigale se
>détériore car cette dernière n'a rien fait pour l'entretenir. Des reproches
>sont faits au gouvernement pour le manque de moyens. Une commission enquête
>est mise en place, ce qui coûtera 10 Millions d'euros.
>
>
>La cigale meurt d'une overdose; Libération et Humanité commentent sur
>l'échec du gouvernement à redresser sérieusement le problème des inégalités
>sociales.
>La maison est squattée par un gang araignées immigrées, le gouvernement se
>félicite de la diversité multiculturelle de la France.
>
>Les araignées organisent un trafic de marijuana et terrorisent la
>communauté.
>
>
>F i n

Écrit par : damien | 30/03/2006

Votre article est indigne d’un journaliste, encore plus d’un journaliste travaillant pour le service public. Il procède par amalgames et raccourcis.

Quel sentiment auriez-vous à la lecture de votre billet si la photo l’illustrant, au lieu d’être celle du syndicaliste Cyril Ferez, était celle de votre frère ou d’un proche ?
Sans le vouloir, vous lui rendez à votre façon, hommage. Tout être humain ne peut éprouver que de l’indignation en vous lisant et de la compassion pour un homme à terre gravement blessé.
Si vous devez effacer quelque chose sur cette page ce sont vos propres mots ! Et ensuite, présenter des excuses à la famille de Cyril Ferez, la victime !

Une victime, y compris syndicaliste… reste une victime.
La tragédie des hommes ne se mesure pas à une appartenance idéologique, sociale ou ethnique...


PS : Je vois que votre Blog est sous-titré : indiscrétions, réflexions, indignations… je ne vois qu’un seul mot qui corresponde vraiment à votre billet c’est indigne. Et je fais en faire part au modérateur de 20 minutes et lui demander de procéder à son retrait.

Écrit par : Jean-Francois | 31/03/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu