Avertir le modérateur

20/03/2006

Une histoire de piston

medium_0804sp06l.jpg
C'est un jeune collégien de Nanterre, appelons le Karim, il redouble sa troisième et adore le foot. Si ses résultats ne s'améliorent pas, ce sera le BEP direct. Sa mère l'élève toute seule. Son père vit au Sénégal. Il n'a pas abandonné son fils, c'est sa mère qui est partie pour que son fils grandisse en France. Elle était la nounou de mes nièces, à Nanterre. La cousine chez qui elle habitait était la voisine de palier de ma soeur. Aujourd'hui l'une de mes nièces travaille à M6, au Marketing. Elle a obtenu un stage pour Karim. Le stage d'observation en entreprise que tous les élèves de troisième doivent faire.
Un jour, il y a quelques semaines, la prof principale de Karim demande à ses élèves s'ils ont tous trouvé quelque chose, parce que pour ceux qui n'ont rien, elle a trouvé, elle, un chantier à Gennevilliers. La prof qui connaît la situation sociale et familiale de Karim lui propose le chantier.
-Pas besoin madame, j'ai un stage à M6.
-M6? La télé?
Stupéfaction de l'enseignante et de toute la classe.
-Arrête de te moquer de nous, tu veux?
Il était tout simplement impossible qu'un môme de Nanterre, en quasi échec scolaire- et black de surcroît- puisse entrouvrir la porte de la télé. La télé! autant dire le symbole de la réussite aux yeux de ces gosses!
Il a fallu que ma nièce appelle plusieurs fois la prof de Karim pour qu'elle admette que grâce à ses voisins français, bourgeois, qui ont donc quitté Nanterre depuis un certain temps pour habiter le centre de Paris, Karim échapperait au chantier. Pour l'instant en tout cas.
Cette histoire est, hélas, un parfait résumé des blocages français. Karim comme tous les petits blacks de 16 ans souffre du racisme. Comme beaucoup d' enfants élevés par des mères célibataires, d'origine étrangère et qui ont du mal a joindre les deux bouts, ses résultats scolaires sont médiocres. Ma soeur lui donne des cours de maths, mais cela ne suffit pas. Toutefois, pour Karim la principale difficulté c'est de ne pas disposer d' assez de réseaux pour que l'on puisse lui faire confiance. A moins qu'il perce dans le foot. Il paraît qu'il joue très bien, mais de là à faire une carrière professionnelle...
Il y a 15 ans j'ai écrit, avec Claude Askolovitch, un livre qui s'appelait "La France du piston" qui expliquait à quel point ces dynamiques de réseaux étaient prépondérantes en France. Tout le monde se sert de ses réseaux pour commencer dans la vie. Même ma nièce de M6 qui avait fait une maîtrise de gestion à Dauphine a eu un piston pour trouver ce job. Je n'imaginais pas à quel point nous avions raison.
La France est un pays conservateur qui se méfie des jeunes pas assez bien nés, qui condamne au chômage les élèves qui ne suivent pas le parcours normal de l'élitisme républicain: Bonne famille, bonnes études générales, bonne université ou grande école. L'innovation, la créativité n'est pas assez valorisée, sauf dans quelques domaines comme le rap ou le sport ou excellent d'ailleurs les jeunes laissés pour compte de banlieue, qu'ils soient black, blancs ou beurs.
Vendredi, je recevais à Public Sénat, Christian Blanc, l'ancien président d'Air France. Il a parfaitement bien résumé les ressorts de la crise que nous traversons: "68 était un mouvement pour changer la société. Aujourd'hui la revendication principale c'est d'y entrer."

Commentaires

salut, j'éspère que vous ne découvrez pas!? :-)
le petit karim il est français? enfin... il à la carte du parti?
votre nièce a fait une très bonne action qui potentiellement pourra changer la vie de ce jeune homme...

Écrit par : rekta | 20/03/2006

Bravo Sylvain !
Tes editos sur Infosport sont superbes !

Écrit par : bordiec | 20/03/2006

hello,
heureusement que dans la vie de tous les jours, certaines personnes comme vous n'hésites pas à mouiller leurs maillots pour d'autres, qui ne font "pas partie" de leurs réseaux.....
un geste humain dans cette vie de brute, fait "zizir" comme disent les jeunes.
bonne continuation

Écrit par : Roxane | 20/03/2006

Ca n'a pas de rapport direct, mais je voulais évoquer ici une certaine complaisance avec le Front National, émanant de groupuscules, mouvements associatifs ou sites internet commuautaristes.

Ainsi, sur le forum musulman Mejliss.com, on trouve des messages appelant ouvertement à voter Le Pen lors de la prochaine présidentielle
http://www.mejliss.com/showthread.php?t=230139 .

Idem sur des sites proches de Dieudonné, où le vote Le Pen n'est plus un tabou comme sur le site "Les Ogres" http://lesogres.org/article.php3?id_article=1045 ou "La Banlieue s'exprime" http://www.labanlieuesexprime.org/article.php3?id_article=505 .

On se souvient qu'en 2002, Roger Cukierman, Président du CRIF, avait déclaré : "Le score de Le Pen est une invitation au maghrébin de se tenir tranquille, car il s'est toujour opposé à l'immigration musulmane...".

Je ne sais pas si tout cela relève de l'anecdote ou d'un vrai courant sous-jacent chez les mouvences communautaristes. A savoir, la stratégie du pire, miser sur l'extrême-droite afin de casser la République. J'extrapole peut-être, mais faut-il négliger ce phénomène ou anticiper ?

Je pense que c'est à surveiller de près, car si pour un noir, un juif, un arabe, le vote d'extrême-droite n'est plus un tabou, je me demande où cela peut mener...

Écrit par : Monsieur X | 20/03/2006

Houa!.... Super.....

Tu devrai écrire pour la bibliotèque rose, si si j'insiste tu aurais du succès....j'en ai la larme à l'oeil....

Plus sérieusement, pas besoin de s'appeler Karim et habiter en banlieu pour s'en prendre plein la tête....

Officiellement, il y a 400 000 français enregistré à l'ambassade de france à Londre... et crois moi, ils ne s'appelent pas tous Karim...

Personnelement j'adore le coup de mon chef qui fait au ingénieurs central et autres qui arrivent, "tu comprends moi je ne suis qu'electricien" (il a un bep, pas même le bac). Il est dans les plus gros salaire de la banque....

Ben ouaips, c'est pour ça que ça marche en angleterre, on regarde ce que tu rapportes.... et il y des gens plein de diplômes de bonne famille (blanche et non musulmane, je traduis pour que tu comprennes) qui quittent la france car ils n'ont pas d'autre avenir que des stages non rémunérés ou des super emplois (plein de responsabilités) très mal payés....

PS : Les gens des banlieux sont des êtres humains, tu peut perdre ton job et te trouver dans la mêmec situation qu'eux... Si, si tu n'est pas spécial, ni supérieur, alors évite la condescendance, c'est le plus gros default des français (de paris)...

Écrit par : tortue | 20/03/2006

Sylvain, tu parles de racisme pour la réaction de la prof de Karim. Je pense que parallèlement, la part de préjugés sur une classe sociale est à prendre en compte également.
Un petit Mathieu Dupont de cette classe, en échec scolaire, sans père aurait pu écoper de la même remarque.
Au fait, as-tu lu l'article du Figaro aujourd'hui sur l'enquête que 1 français sur trois se déclare raciste?
Qu'elle est loin l'époque où j'avais 10 ans et que l'on portait tous à l'école le badge "touche pas à mon pote"...

Écrit par : David | 21/03/2006

David, il faut mieux me lire. Je n'ai pas parlé de racisme mais de phénomène de réseau. Celà ne change rien au fait qu'un gamin, black de 16 ans est réellement confronté à du racisme.
Quand à Tortue qui a visiblement du mal à comprendre ce que j'écrit lui aussi, il devrait précisément relire des bibliothèques rose.
J'observe que des jeunes français, blancs, "normaux" comme disait Coluche s'expatrient en Angleterre où ils sont considérés en fonction de leur potentiel et de leur mérite. Il faut un minimum de capital social pour tenter l'aventure, mais bon, admettons que Karim lui aussi puisse un jour la tenter. Ce n'est pas la question. Mon but est de montrer que le racisme n'est pas la cause première, ou la seule cause de l'exclusion, mais l'environnement.
Quand à ton petit couplet final, franchement tu peux te le garder. Je viens de passer 2 ans et demi au chomage, malgré mes réseaux, je suis bien placé pour savoir que cela peut arriver à n'importer qui, où plutôt à ceux qui prennent un peu de risques dans la vie, et ne restent pas au chaud derrière un ordinateur. Vu?

Écrit par : sylvain | 21/03/2006

toi aussi tu devrais mieux me lire. je parlais du fond de racisme de la réaction DE LA PROF, je cite "Il était tout simplement impossible qu'un môme de Nanterre, en quasi échec scolaire- et black de surcroît- puisse entrouvrir la porte de la télé".

S'agissant des réseaux, je suis tout à fait d'accord avec toi. J'ai moi-même commencé dans la vie professionnelle par réseaux... aujourd'hui encore. Ce n'est pas reluisant mais dans le cadre d'une recherche d'emploi "il faut faire feu de tout bois". Mais c'est sûr, l'égalité des chances en prend un sacré coup. Sans parler de l'ascenseur social, souvent monopolisé par un "happy few".

Écrit par : David | 21/03/2006

en france on ne veut pas d'immigrés mais on rechigne pas à s'expatrier...

Écrit par : rekta | 21/03/2006

Hmm le phénomène des réseaux à toujours existé non? Il est juste moins voyant en tant de plein emplois. Et puis bon la télévision c'est bien, mais bon c'est tout de même pas très intéressant (en tout cas ça ne devraient pas avoir un tel poids). Je ne vois dans ces propos que la faillite de notre système éducatif. Qui d'une part n'arrive pas à soutenir les élèves en difficulté et d'autre part ne permet pas au Français d'être respectueux des différences (religion, sexualité, origine...). Quand à savoir si la France est pays conservateur =), certes, surement parce que les gauchistes lénifiant font tout pour stopper le grand capital ^^. Heureusement que les grands penseurs de gauche sont mort, sinon ils y passeraient. Enfin vive le libéralisme, vive le marché, ne régulons rien. Soyons progressiste comme l'Angleterre et les états unis, de grand pays sans chômage, sans problème sociaux. Affirmons haut et fort que nous aussi nous avons le droit d'avoir notre pourcentage de pauvre, je dirais même plutôt notre stock de pauvre 'taillable et jetable'. Ah et puis désolé oui, en tant que dernier arrivant bah les noirs et les arabes ça seraient bien qu'il constitue le stock de pauvre parce que personnellement ça me fais peu envie. Ah optimisme quand tu nous tient! On peut y mettre des quotas à la télé ou ailleurs, ça calme les esprits, ça ne change pas fondamentalement le problème mais ça permet en tout cas à notre stock de pauvre de rester tranquille. D'ailleurs un autre effet positif c'est le cloisonnement. Enfermé les gens dans leur particularité, chacun défendant sa petite chapelle. C'est ambitieux comme projet, et à terme on aura peut être la paix social. Bon faudra peut être pas ouvrir trop les yeux, ou du moins ne pas avoir à les ouvrir n'importe ou. Donc voila je suis sincèrement désolé que ce gosse de 16ans n'ai d'autre choix que la télé ou le chantier, encore plus désolé pour les autres qui n'ont que le chantier. Pour ceux qui n'ont rien, hmm, s'il pouvait aller en Angleterre!

"où plutôt à ceux qui prennent un peu de risques dans la vie, et ne restent pas au chaud derrière un ordinateur" ^^

Conclusion il ne faut pas sortir?


Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer.
(Beaumarchais)

Écrit par : showi | 27/03/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu