Avertir le modérateur

07/03/2006

Les musulmans et la démocratie

Je suis interpelé par un lecteur après des propos que j'ai tenu, sur RTL, au sujet du nucléaire indien et israélien. Ce lecteur trouvait douteux que je ne veuille pas reconnaitre le même droit à l'Iran ou aux pays arabes. C'est le fameux reproche du "deux poids et deux mesures". Je suis à nouveau soupçonné d'être guidé par des sentiments "antimusulmans", sinon racistes. Je lui ai répondu (voir les commentaires de la note "la gauche sectatrice..."). J'aurai pu aller plus loin sur le rôle que joue, à mon avis, l'attitude d'une communauté vis à vis du progrès scientifique et technique et le developpement économique associé à des instituttions démocratiques. Choses qui font défaut en partie ou en totalité aux pays arabes et à l'Iran.
En complément de ma réponse je reproduis donc des extraits d'un article du quotidien qatari Al-Raya, dans lequel Tarek Heggy, intellectuel egyptien, voit dans l'exemple de la démocratie indienne la preuve que les pays arabes et musulmans ne recourraient pas au terrorisme s'ils pouvaient participer librement à la vie politique de leur pays, comme c'est le cas en Inde.


"Alors que [presque] toutes les communautés musulmanes dans le monde ont produit des combattants du djihad, lesquels ont rejoint Al-Qaïda et d'autres organisations [du même type], il existe une communauté musulmane qui ne participe pas à ce phénomène: il s'agit de la deuxième plus grande communauté musulmans au monde, la communauté musulmane d'Inde.
Cette communauté de plus de 150 millions de personnes (…) est la seule communauté musulmane à n'avoir pas produit un seul individu ayant un jour quitté le pays pour participer à des opérations violentes appelées 'djihad' par leurs auteurs et 'terrorisme' par [le reste du] monde.
La communauté musulmane d'Inde n'est pas riche. Elle fait partie intégrante de la société indienne (…) où un pourcentage important de la population vit à l'écart de la richesse et de la prospérité. Toutefois, aucun membre de cette communauté musulmane n'a jamais n'a jamais planifié ou exécuté d'opérations telles que l'attentat du 11 septembre 2001 à New York, ou les attentats intervenus par la suite à Madrid, Londres, Istanbul, Taba, Charm El-Cheikh et ailleurs. En outre, la communauté musulmane d'Inde (malgré son statut de minorité) a donné un grand érudit, qui joue actuellement le rôle de président d'Inde. [2]
Ce qu'il faut noter est que la communauté musulmane d'Inde est la seule communauté musulmane [au monde] à vivre dans une véritable démocratie nationale.
Que pouvons-nous conclure de ces faits ? La conclusion évidente est qu'au cœur de chaque individu se trouve un être politique (…) Si cet être dispose de moyens effectifs et légitimes pour agir ouvertement au niveau politique, il ne cherchera pas à agir de façon souterraine.
L'Inde n'est pas seulement une démocratie ; c'est la plus grande démocratie au monde. Non seulement a-t-elle réussi à réaliser le rêve d'une existence démocratique propre à [toute grande nation], elle a aussi permis à cette nation d'accomplir des progrès significatifs dans les domaines de l'économie, de la recherche scientifique, de la production, du marketing et de l'enseignement moderne. En outre, elle gère remarquablement la diversité de la société indienne et l'actuel Premier ministre est en effet membre de la minorité Sikh [qui ne représente que 2% de la population] (…)
Les universités d'Inde (contrairement aux universités des [autres] pays du Tiers-monde) sont classées parmi les meilleures au monde (tandis que l'université du Caire - la plus ancienne université du monde arabe - n'est [même] pas classée parmi les 500 meilleures universités du monde.)
L'essentiel est que l'Inde a prouvé que quand les musulmans [comme tous les autres êtres humains] se trouvent dans un climat qui leur permet de participer pleinement à la vie politique, ils n'ont pas recours à des activités souterraines (…) et ils ne quittent pas [leur pays] pour faire sauter un avion, un train ou un bus rempli d'innocents (…)"
[1] Al-Raya (Qatar], le 21 décembre 2005
http://www.raya.com/site/topics/article.asp?cu_no=2&i...
[2] CNN rapporte en effet que bien que né de parents musulmans, Abdul Kalam ne se considère pas comme musulman. http://archives.cnn.com/2002/WORLD/asiapcf/south/07/18/in...

 

Commentaires

Je ne suis pas convaincu que l'Inde soit la plus grande démocratie du monde. D'abord je ne définis pas une démocratie par le seul fait de glisser un bulletin que l'on sait lire chez nous et encore moins quand ce bulletin est mis par une aussi grande population très divers en langues, niveau d'érudition et de comprehension. Définition de la démocratie "Gouvernement où le peuple exerce la souveraineté. Pourtant nous estimons qu'élire un président ou une assemblée pendant une période et à ne plus avoir rien à dire ou contredire, est une démocratie. Et pourtant, je devrais être heureux que notre premier ministre actuel nous donne enfin un acte démocratique consistant à un acte souverain bilatéral par le biais du CPE, "tu pars ou je pars à tout moment sans se donner de raison". Bon désolé pour vous de ne pas être auditeur de vos radios, mais actuellement Daniel Mermet fait un reportage, je crois en Inde, là ou se démontent en principe porte-avion et ordinateurs. La grande démocratie indienne fait peu de cas de ses souverains sujets. Puis une démocratie toujours liée à des castes, à un nationalisme rampant et à des chefs d'états assassinés. Ce n'est pas parce qu'un faible pourcentage d'une immense population émergera au sein de nos lieux culturels et nos économies, qu'ils seront preuves de démocratie. Puis que dites vous, un certain pacifisme musulmans en Inde ? Et le Cachemir et ces attentats en Inde. Puis lors de la partition de l'inde entre Inde et Pakistan, ne pensez vous pas qu'il existe quelques animosités historiques. Es que la démocratie à nos yeux consiste à maintenir un peuple gigantesque dans une létargie pauvre et d'être non dangereux pour nous occidentaux. La démocratie selon les propres dire de nos politiques, et bien c'est le gouvernement de l'Iran, de Palestine, d'Haiti. Moi j'aime le classique, d'autre le rapp que je n'aime pas. La seul forme de démocratie que je vois, c'est le modèle de fonctionnement d'un Kibouts. la oui, il y a souveraineté, dialogue, partage égal et interchangeable des tâches. Mais je pense qu'une démocratie comme je l'entend, ne peux s'appliquer au seuil d'un nombre d'individus. Et je ne me considère pas vivre dans une démocratie, pas celle ou la liberté d'expression s'estompe, les moyens de dire non ou discuter matraqués, l'existence de ministre, d'un ministre argneux n'hésitant pas à faire arrêter un jeune qui l'aurait insulté. Ma souveraineté à estimer le montant d'un smic, d'un rmi et celle, cette souveraineté à estimer le salaire de mes ministres. L'Inde n'est pas la plus grande démocratie du monde, c'est le peuple ou il y a le plus d'élites ayant comme sujets le plus grands nombre d'esclaves du monde.

Écrit par : Philippe | 13/03/2006

On peut rêver de la democratie parfaite du kibbutz planétaire. Cela me paraît coller à l'ideal necessairement imparfait de la démocratie une idée de pureté qu'elle n'a pas. Cf Churchill, "la democratie plus mauvais système à l'exception de tous les autres". C'est un parfait résumé. L'Inde est une grande démocratie avec de grandes injustices. Le fait qu'elle accepte la modernité, la science etc...est un gage d'evolution positive.

Écrit par : sylvain | 14/03/2006

Je suis heureux de votre calme après ma tempête.
Merci

Écrit par : Philippe | 14/03/2006

"voit dans l'exemple de la démocratie indienne la preuve que les pays arabes et musulmans ne recourraient pas au terrorisme s'ils pouvaient participer librement à la vie politique de leur pays, comme c'est le cas en Inde.
"

Excuse moi mais ça ne veut rien dire. Les pays arabes tarroristes?
comme en corse ou des français commettent ce que l'on qualifie de fait divers, d'acte raciste, je dirai que les pseudo terroristes qui ont fait sauter les 2 tours le 11 september 2001 ont commis un acte raciste antiaméricain tout simplement. Maintenant s'identifier aux victimes américaines ok pourquoi pas mais c'est pas mon cas et comme vous qui ne vous souciez pas ou prou du cas de maghrébins victimes d'attentats "racistes", je ne me souci pas plus d'américains qui sont victimes d'attentats racistes...
Le deux poid deux mesures on s'en fou royalement car le magrébin que je suis ne se sent pas concerné quand ses proches ne sont pas victimes directement. Chacun sa merde sans langue de bois. Si un maghrébins est victimes d'un attentat terroriste demain alors je défilerai pas avant...

Écrit par : rekta | 17/03/2006

Maintenant on arrivera à obtenir une vrai démocratie à plein temps dans les pays "arabes" quand les petites ordures maintenues au pouvoir par les démocraties occidentales seront liquidées tout simplement.
On pourra bénéficier de nos ressources vendues pour rien aux américains par exemple et la démocratie s'exprimera à plein temps et pas uniquement ponctuellement lors d'élections comme en occident. Il faut rendre à césar ce qui est à cesar...

Écrit par : rekta | 17/03/2006

attal a ce que je sais est un nom arabe alors pourquoi vous garder
un nom arabe si vous estimiez non arabe je tiens a vous signaler
que tous les arabes de religion juif sont des traitres
ce qui confirme que mohamed a raison!

Écrit par : abdallah | 20/03/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu